Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Fed-BCE : il y a bien un pilote dans l’avion, nous attendons le copilote


La Fed baisse ses taux sans "obéir" aux souhaits des marchés. Elle confirme ainsi qu'elle est prête à tout faire pour éviter une forte récession, mais aussi qu'elle sait garder son sang-froid. Autrement dit : il y a bien un pilote dans l'avion qui évitera le crash.




En revanche, les bourses mondiales restent fragiles. Et pour cause : il n’y a toujours pas de copilote ou du moins il reste les yeux rivés sur la jauge d’inflation sans se rendre compte que l’altitude chute dangereusement.
Dès lors, à partir du moment où la BCE réalisera que la croissance eurolandaise est en train de s’écrouler et que les banques eurolandaises sont au moins autant fragilisées que leurs homologues américaines, elle baissera son taux refi, en juin selon nous. Les investisseurs internationaux pourront alors être vraiment rassurés. Ils atténueront donc leur comportement de spéculation sur les matières premières et sur l’euro pour revenir à leur métier de base : l’investissement boursier.
Le fond du trou est donc bien en train d’être atteint sur le front de la croissance américaine et des marchés boursiers. En revanche, il ne sera touché qu’en fin d’année voire en 2009 en matière de croissance eurolandaise. La triste expérience de 2002-2003 (rebond américain et plongeon eurolandais) est donc en train de se répéter...

Suite : www.acdefi.com


Mercredi 26 Mars 2008
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear


Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs