Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Faces nationales des pièces en euros : la Commission actualise les orientations communes


En collaboration avec les États membres, la Commission européenne a émis le 7 juin une recommandation concernant les faces nationales des pièces libellées en euros.
Les orientations doivent permettre de faire en sorte que toutes les pièces soient clairement identifiables dans la mesure où elles circulent de plus en plus sur le territoire de l'Union.




Le nom de l'État membre émetteur devrait figurer en entier ou sous une forme abrégée sur les pièces émises par les nouveaux membres de la zone euro et les pièces émises par les membres actuels et présentant de nouvelles faces nationales.

De plus, le nom de la monnaie ne devrait pas apparaître sur la face nationale de la pièce puisque cette indication figure déjà sur la face commune. Ces orientations doivent compléter les deux caractéristiques existantes, à savoir les 12 étoiles entourant le dessin et l’année d’émission.

En collaboration avec les États membres, la Commission a rédigé de nouvelles orientations concernant les faces nationales des futures pièces en euros.

Tout d’abord, le nom de l'État membre émetteur devra figurer en entier ou sous une forme abrégée sur la face nationale des pièces afin de pouvoir identifier plus aisément leur origine. Ensuite, puisque le nom de la monnaie et la valeur unitaire de la pièce figurent déjà sur la face commune, il n’y a pas lieu de les reproduire sur la face nationale.

Ces règles généralisent une pratique déjà largement suivie par les États membres pour les faces nationales des pièces libellées en euros. Par ailleurs, la pratique qu'ont les États membres de s'informer les uns les autres en temps utile avant l'émission de nouvelles faces nationales devrait se généraliser.

Depuis leur mise en circulation le 1er janvier 2002, les pièces en euros «voyagent» de plus en plus entre les 12 pays de la zone euro. L’une des faces des pièces est commune pour tous les pays émetteurs tandis que l’autre présente des caractéristiques nationales.

La face nationale constitue l’expression de la diversité nationale et culturelle. Certains pays y apposent le portrait du monarque régnant (Belgique, Pays-Bas, Luxembourg et Espagne), d’autres reproduisent des symboles ou héros nationaux (par ex. Marianne pour la France, Dante pour l’Italie, une harpe pour l’Irlande)...

Certains font également mention du pays émetteur en indiquant son nom ou une abréviation de celui-ci, tandis qu’une minorité de pays ne le font pas. Le choix du dessin figurant sur la face nationale appartient à l'État membre émetteur.

Si l’on veut que les pièces puissent être aisément identifiées, il est nécessaire de définir des orientations communes, car le nombre de faces nationales différentes est appelé à augmenter. D’une part, certains des nouveaux États membres se préparent déjà activement à rejoindre la zone euro dans les années à venir. D’autre part, les États membres peuvent depuis 2004 émettre des pièces commémoratives de 2 euros pour commémorer des événements spécifiques.

La recommandation figurera à l’ordre du jour de la réunion des ministres des finances. Le même jour, le Conseil se prononcera également sur l’actualisation du dessin figurant sur la face commune des pièces libellées en euros (extension de la carte afin d’y intégrer les nouveaux États membres)

Bien entendu, les pièces existantes restent valables. Les orientations devront être appliquées par les nouveaux États membres de la zone euro lorsqu’ils émettront leurs propres pièces et par les membres actuels lorsqu'ils émettront des pièces présentant de nouvelles faces nationales.


Lundi 27 Juin 2005
Notez




DISCUSS / DISCUTER

1.Posté par Charlyne Van Steenwinkel le 16/05/2007 16:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce site est très bien fait, bravo !




Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News