Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Europe | Activité buy & build déprimée au premier trimestre 2013


Le premier trimestre 2013 se classe en troisième position des trimestres les moins dynamiques observés au cours des 5 dernières années.




Europe | Activité buy & build déprimée au premier trimestre 2013
Silverfleet Capital, en collaboration avec mergermarket, publie ce jour les résultats de son étude European Buy & Build Monitor pour le premier trimestre 2013. Les chiffres indiquent que la modeste reprise observée au cours du dernier trimestre 2012 aura finalement été de courte durée, puisque l’activité s’est contractée de manière significative en ce début d’année 2013, le premier trimestre se classant parmi les trois plus faibles des ces 5 dernières années.

Le volume de l’activité buy & build en Europe au cours du premier trimestre 2013 a été beaucoup plus faible qu’aux trimestres précédents avec seulement 56* opérations de croissance externe réalisées, à comparer aux 78 recensées au cours du premier trimestre 2012, et à une moyenne pour l’année 2012 de 72 transactions par trimestre.

La valeur moyenne publiée des opérations a été plus stable à 59 millions d’euros*, à comparer à une moyenne de 60 millions d’euros au dernier trimestre 2012, et légèrement supérieure à la moyenne constatée sur l’ensemble de l’année 2012 qui s’établissait à 53 millions d’euros. Ces statistiques ont néanmoins été établies à partir d’un échantillon de petite taille dans la mesure où seules 11 transactions dont les valeurs ont été communiquées ont été réalisées au cours du premier trimestre 2013.

Commentant ces résultats, Neil MacDougall, Managing Partner de Silverfleet, déclare : “l’appétit des sociétés européennes financées par des fonds de private equity à réaliser des opérations de croissance externe a été très faible dans certaines parties d’Europe, notamment en France. En revanche, le nombre d’acquisitions réalisées au-delà des frontières européennes s’est maintenu à un niveau comparable à celui de l’année dernière”.

“Comme au dernier trimestre 2012, l’opération de croissance externe la plus importante enregistrée au cours du premier trimestre 2013, et dont la valeur a été communiquée, a été réalisée dans les pays nordiques. Il s’agissait de l’acquisition par Anticimex AB, une participation du fonds EQT, de l’activité de lutte contre les nuisibles du Groupe ISS dans une douzaine de pays, pour un montant de 2 milliards de couronnes danoises. Cette transaction compte parmi les dix opérations de croissance externe réalisées dans les pays Nordiques au cours du trimestre et qui ont contribué au bon niveau d’activité observé dans cette partie de l’Europe.”

“Néanmoins, pour le continent Européen d’une manière générale, l’activité des fusions-acquisitions et le nombre d’opérations de LBO réalisées au cours du premier trimestre 2013 témoignent d’un environnement déprimé, la même tendance étant observée sur l’activité buy & build. Ces statistiques font apparaître que les européens ne voient toujours pas la fin des difficultés liées aux dettes souveraines et au système bancaire ainsi que des répercussions négatives qu’elles ont en matière de croissance du PIB.”

Ci-dessous est présenté le graphique mis à jour de l’évolution trimestrielle de la performance de l’activité buy & build en Europe par rapport à l’indice d’activité du M&A mid-market et à l’indice d’activité LBO en Europe, et qui a été établi à partir des données fournies par Private Equity Insight. Comme par le passé, le volume des opérations de croissance externe a été étroitement corrélé au volume des opérations de private equity réalisées en Europe et a suivi la tendance des fusions-acquisitions mid-cap sur la zone.

Europe | Activité buy & build déprimée au premier trimestre 2013

Le tableau ci-dessous illustre la répartition géographique des cibles acquises au premier trimestre 2013 comparée à celle de l’ensemble de l’année 2012. Le Royaume Uni et l’Irlande, les Pays Nordiques, le Benelux, l’Europe Centrale, l’Europe de l’Est, et les autres régions du monde ont eu une activité généralement comparable avec celle de l’année dernière, alors que, la France en particulier, a été beaucoup moins dynamique, ainsi que l’Allemagne, la Suisse et l’Autriche, l’Espagne et le Portugal. L’activité en Italie en valeur absolue a été extrêmement faible en 2012, et cela se poursuit en 2013.

Europe | Activité buy & build déprimée au premier trimestre 2013

Methodologie
Depuis 2003, Silverfleet Capital, en association avec mergermarket, analyse les tendances de l’activité buy & build sur le marché du capital-investissement en Europe. En 2010, Silverfleet a également entrepris de publier des rapports trimestriels en complément de la revue annuelle.
Les données préparées par mergermarket n’incluent que les opérations de croissance externe effectuées par des sociétés européennes dont plus de 30 % du capital est détenu par une société de capital-investissement. Par ailleurs, la valeur de la transaction doit dépasser 5 millions d’euros ou le chiffre d’affaires de la société cible 10 millions d’euros pour que l’opération soit prise en compte.

Silverfleet Capital

* Il s’agit d’un chiffre provisoire. D’une manière générale, des données complémentaires relatives à des opérations de buy & build de taille relativement petite apparaissent bien après la fin du trimestre. Ce chiffre pourra donc être révisé à la hausse dans notre prochain rapport. En tout état de cause, il est peu probable que la tendance générale constatée s’en trouve modifiée.

Vendredi 17 Mai 2013
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs