Directeur Financier sous LBO : le point de vue de Valtus Transition


Exercer la fonction de Directeur Financier dans un contexte de LBO (1) nécessite des réflexes et un savoir-faire particuliers.




La fonction DAF en situation de LBO nous apparaît comme la fonction clé avec celle de DG sur laquelle il faut investir et ne pas hésiter à sur-calibrer la fonction dans ce contexte particulier. Fort de notre expérience dans ce secteur, voici quelques réflexions sur les facteurs clefs de réussite dans ce type de contexte.

Comment réussir dans la fonction de Directeur Financier dans une entreprise sous LBO ?

1/ muscler son équipe
Pour un Directeur Financier dans le cadre d’un LBO, le temps dédié aux futurs dossiers d’acquisition est considérable, il faut donc qu’il puisse s’appuyer au quotidien sur une équipe interne solide. Il doit ainsi s’entourer d’un bon chef comptable et d’un responsable du contrôle de gestion senior. Trois objectifs : structurer la fonction finance, déléguer les dossiers opérationnels quotidiens et préparer les futures acquisitions.

2/ avoir une communication claire et transparente tout en gérant les informations transmises
Il est primordial de faire preuve d’une grande transparence sur les chiffres et les informations vis-à-vis des fonds. Bien préparer ses comptes-rendus permet de transmettre au dirigeant de l’entreprise des informations claires et factuelles. Bonnes ou mauvaises nouvelles, la communication se doit d’être préparée et argumentée.

Dans les entreprises sous LBO, il n’est pas rare de voir comité de direction et investisseurs convenir d’un rendez-vous mensuel. Il est important que le Directeur Financier y soit convié. Outils de pilotage financiers et transmission de l’information ainsi couplés permettent une plus grande transparence dans les échanges et l’assurance d’une stratégie de croissance pérenne.

3/ optimiser le cash et structurer la fonction finance
Nerf de la guerre des LBO, le remboursement de la dette implique la mise en place d’actions concrètes et rapides :

- Optimiser le BFR et la trésorerie, point sensible dans les premiers mois de l’acquisition : analyse du poste clients, réduction du DSO, mise en place de processus permettant d’accélérer la génération rapide de cash supplémentaire, modification des conditions de vente …

- Structurer la fonction finance et mettre en place très rapidement des indicateurs de mesure de l’activité : pilotage de la performance, établissement de prévisionnels pointus, reporting des activités business, P&L mensuels… autant d’éléments qui reposent sur une comptabilité sans faille et un contrôle de gestion musclé. Ce qui nous introduit le sujet des hommes.

Dans ce contexte quelles compétences spécifiques pour le Directeur Financier ?

1/ être habitué à dialoguer au plus haut niveau

Lors des points mensuels avec les fonds et les dirigeants de l’entreprise, le Directeur Financier devra exposer ses analyses financières devant l’ensemble des acteurs présents. Un certain charisme, esprit de synthèse et aptitudes à la communication orale sont, sans aucun doute, requis.

2/ être actionnaire et orienté action
Lorsqu’un directeur financier est intéressé au management package (2), il est totalement impliqué dans la réussite de l’entreprise. Son côté « business partner » est ainsi d’autant plus mis en avant. Il prend donc part à la croissance de l’entreprise et à l’amélioration de sa performance.

Le DAF est un acteur incontournable du LBO, c’est l’un des moteurs du succès.

3/ avoir une bonne connaissance financière et juridique
Responsable du respect des engagements bancaires (covenants bancaires) annuels, le Directeur Financier doit non seulement posséder une bonne connaissance financière opérationnelle, mais aussi maîtriser les aspects juridiques des opérations réalisées. En effet, le bon niveau de culture juridique est indispensable afin de décrypter correctement les contrats bancaires et les obligations s’y rattachant.

Ces quelques points nous semblent des facteurs clés à mettre en avant dans les compétences du Directeur Financier pour LBO.

Philippe Soullier
Président de Valtus Transition
Président de l’AfMdT


(1) Pour rappel, le LBO ou leveraged buy-out est le terme anglais de financement d'acquisition par emprunt, consistant à racheter une société en ayant recours à l'endettement en générant un effet de levier facilitant l'acquisition et la défiscalisation du projet.

(2) Le management package est un des éléments clés de la négociation entre managers et fonds d'investissement dans le cadre d'opérations de LBO. Il s'agit d'un ensemble d'outils ayant pour but d'organiser l'investissement des managers, leur rôle au sein de la société cible et leur rémunération lors du dénouement du LBO. Là où un contrat de travail classique ne permet pas de recruter ou de fidéliser le Manager présentant le meilleur potentiel pour ce type de mission, un Management Package permet de lui offrir des conditions optimales en termes de rémunération, de risques et de convergence d’intérêts.

Mercredi 2 Juin 2010
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Finyear magazine


L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          

Finyear évènements


Finyear livres Blancs



Finyear lettres métiers