Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Barometre Oracle/IDC de l'ERP


Presentation du bilan de 2005 et des perspectives de 2006 dans les PME françaises.
Principaux enseignements de ce 5eme numero du Barometre Oracle/IDC sont, d'une part une dynamique legerement a la hausse pour 2006 apres une annee 2005 stable (7% des PME françaises equipees d'un ERP en 2005, 8% prevues en 2006) et d'autre part, une homogeneisation forte des environnements ERP malgre le nombre croissant de modules implementes.




Barometre Oracle/IDC de l'ERP
L'objectif de ce cinquieme numero du barometre de l'ERP Oracle/IDC est, d'une part, de faire le point sur l'equipement 2005 et sur les intentions d'achats pour l'annee 2006, et d'autre part, d'apprehender les politiques d'achat des PME en solutions ERP.


Objectifs et methodologie employee

A l'occasion de cette cinquieme edition, Oracle et IDC abordent trois themes :

1. Les intentions d'achats ERP pour l'annee 2006, un indicateur qui mesure le volume des projets ERP envisages par les PME françaises.
2. La place de l'ERP en 2005 et son evolution en 2006 au sein du parc applicatif des PME françaises qui se decline en termes de taux d'equipement fonctionnels ERP et Best of Breed.
3. Les politiques d'achats des PME françaises en ERP et Best of Breed, afin d'evaluer les cycles d'achat, le recours aux appels d'offre ou encore la nature des changements applicatifs.


La production de ce barometre repose sur une enquete telephonique approfondie menee en janvier 2006 aupres de 300 entreprises françaises de 100 a 2 000 salaries. Les entreprises interrogees etaient equipees soit d'un ERP, soit de logiciels de gestion specifique, encore appele « Best of Breed ».

Ces entreprises se repartissent de maniere homogene sur trois franges (entreprises de 500 a 2 000 salaries - entreprises de 200 a 500 salaries - entreprises de 100 a 200 salaries) et sur trois secteurs verticaux cibles (l'industrie (le secteur du BTP est inclus dans le secteur Industrie) - le secteur du commerce & de la distribution - le secteur des services, qui regroupe les secteurs de la Banque / Assurance / Finance, des services aux entreprises, des loisirs et media, des utilities et des telecommunications).

L'ensemble des secteurs cibles represente un total de 14 290 entreprises. IDC a elimine de son enquete certains secteurs heterogenes et comportant un petit nombre d'entreprises : agriculture, peche, industries extractives, services domestiques, activites extra-territoriales.

Les personnes interrogees dans le cadre de l'enquete sont des directeurs informatiques sur les franges hautes du marche et des directeurs generaux sur les franges basses.

Afin d'obtenir des resultats d'analyse s'appliquant a la population des PME françaises de 100 a 2 000 salaries, les resultats de l'enquete ont subi un redressement selon la repartition du nombre d'entreprises dans chaque segment (taille et secteur d'activite). Ainsi, le poids donne lors de l'analyse a chaque segment de l'echantillon correspond a l'importance de ce segment dans la population globale des PME françaises.

Selon la definition IDC, une entreprise est equipee d'un ERP lorsqu'elle dispose d'au moins deux modules fonctionnels d'un meme editeur proposant une offre ERP.


Apres une stagnation en 2005, une legere hausse prevue par IDC et Oracle en 2006

Ce cinquieme numero du Barometre de l'ERP confirme les estimations realisees en debut d'annee 2005 par IDC et Oracle : 7% des PME françaises se sont effectivement equipees d'un ERP au cours de l'annee 2005. Un niveau d'equipement en retrait par rapport aux intentions d'achat initialement prevues par les PME : 9% en avril 2005.

Mais ces PME n'ont pas pour autant renonce a s'equiper en solutions ERP. Leurs decisions d'achat tardent mais devraient se concretiser debut 2006. IDC et Oracle pronostiquent que 8% des PME investiront dans un ERP au cours de l'annee 2006, une tendance legerement haussiere apres deux annees stable.


L'ERP « cannibalise » le Systeme d'Information des PME equipees

Les 4 modules fondamentaux de l'ERP prennent une place importante dans le systeme d'information des PME equipees, ne laissant que peu de marges de manœuvre aux solutions Best of Breed. Les solutions de gestion de la production en sont le meilleur exemple. Peu diffusees aupres des PME captives du Best of Breed (50% en sont equipees), les solutions de gestion de la production sont tres presentes au sein des PME disposant d'un ERP, dont elles sont le plus souvent une des composantes (73%).


Les PME equipees d'ERP… sont-elles surequipees ?

Les modules fondamentaux de gestion – gestion comptable et financiere, gestion commerciale, gestion de la production et gestion de la paye et des ressources humaines – sont massivement adoptes, que la PME soit adepte de l'ERP ou non. Le nombre moyen de modules implementes est tres proche dans un cas comme dans l'autre, meme si les PME equipees d'un ERP temoignent d'un nombre moyen de modules de gestion un peu superieur : 3,4 modules contre 3,2 modules pour les PME adeptes des solutions Best of Breed.

Le passage a une offre integree ERP est un facteur qui participe a l'adoption de solutions de gestion de la relation clients (CRM) et de Business Intelligence. Le nombre moyen de modules atteint ainsi 4,3 lorsque la PME dispose d'un ERP contre 3,6 modules lorsqu'elle privilegie les solutions Best of Breed. Les PME favorables a l'ERP sont donc surequipees comparees aux autres PME. Cela ne signifie pas qu'elles disposent d'un nombre trop eleve de solutions, mais plutot que l'ERP leur sert de pallier vers l'integration de nouvelles solutions de gestion telles que le decisionnel et le CRM.


L'ERP, facteur d'homogeneite du Systeme d'Information

Le choix de l'ERP est double : il enrichit le Systeme d'Information de l'entreprise a travers l'adoption d'un plus grand nombre de solutions de gestion (et notamment les solutions CRM et decisionnelles), il permet egalement de rationaliser le nombre de fournisseurs de logiciels representes dans le Systeme d'Information.

Alors que les PME disposant de 4 modules de gestion sont 37% a avoir fait le choix du tout integre en adoptant une solution ERP, plus des deux tiers (68%) des PME adeptes du best Best of Breed ont autant de fournisseurs de logiciels que de modules implementes, c'est-a-dire 4.


Les politiques d'achats des PME en solution ERP

Les resultats du Barometre de l'ERP Oracle/IDC indiquent qu'un delai moyen de 9 mois s'est ecoule en 2005 entre le moment ou les PME ont emis l'idee d'investir dans un ERP et la signature definitive de la commande. Pres d'un quart des PME (23%) ne concretisent pas leur projet dans les 12 mois qui suivent leurs premieres reflexions. Cela ne signifie pas qu'elles reviennent sur leur idee d'investir dans un ERP, mais juste qu'elles reportent la decision d'investissement a l'annee suivante.

Les PME sont nombreuses a concretiser leurs decisions d'equipement en totale autonomie, sans recourir a l'aide de prestataires externes : 27% ne se sont pas tournees vers des prestataires specialises pour les aider a definir leurs besoins, tandis que 65% redigent un cahier des charges sans aucune aide exterieure. Il est important de noter que 23% des PME ne formalisent pas de cahier des charges avant d'investir dans une solution ERP. En conclusion, l'assistance a la maîtrise d'ouvrage n'est pas la regle, elle ne touche que 12% des PME ayant investi dans un ERP. Cette forte autonomie des PME explique en partie le report regulier des decisions d'investissement d'une annee sur l'autre.

Les politiques d'achat des PME ne concernent pas uniquement l'acquisition d'un ERP. Les decisions d'investissement portent egalement sur l'evolution des solutions de gestion en place : 46% des PME equipees d'un ERP et 44% des autres PME prevoient des evolutions majeures en 2006. L'extension fonctionnelle des solutions s'accelere, notamment sur l'ERP. De meme, la migration vers une nouvelle version de l'application et l'extension du nombre d'utilisateurs restent importantes avec un avantage aux PME equipees d'un ERP : elles sont 30% a anticiper le deploiement de leur ERP sur une base plus large d'utilisateurs, contre 25% dans le cas des PME fideles aux solutions Best of Breed.

Source : Philippe Nieuwbourg - PROGISPHERE


Dimanche 22 Janvier 2006
Notez






Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News