Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Analyse technique de la crise 2008-2011


L’histoire de l’humanité est un éternel recommencement. Et nous allons voir qu’il en est de même pour l’histoire des marchés financiers, en particulier lorsqu’il s’agit des crises boursières.





Analyse technique de la crise 2008-2011

Comme beaucoup d’experts, j’ai passé des heures à chercher une relation entre la crise 1929 et celle de 2008. En comparant les graphiques sous toutes leurs formes, rien ne m’est pas apparu de vraiment consistent. Pourtant j’étais sûr de devoir trouver quelque chose, puisque l’histoire se répète éternellement.

Ce mercredi matin, 28 janvier 2009 j’ai eu une idée simple : puisque nous vivons une ère moderne, de globalisation et d’Internet, de réformes artificielles et de manipulations des taux et de la masse monétaire, alors certainement le malade (le marché boursier) a développé des anti-corps qui lui permettent de résister plus longtemps au virus…mais qu’en fin de compte il finirait par aller au lit.

Autrement dit, le graphique quotidien de 1929 devrait être comparé au graphique hebdomadaire de 2008. Et là, agréable surprise !!

Effectivement l’histoire est un éternel recommencement …Les deux graphiques ci-dessous sont parlants : le premier est celui de 1929 en quotidien et le second est celui de 2008 en hebdomadaire. Le lien technique est flagrant.

Posons la relation mathématique simple :

Si la chute de 1929 a été de 49,38% en 71 jours et si la relation jour/semaine entre 1929 et 2008 est valable alors la crise de 2008 devrait également avoir une amplitude de 49,38% sur 71 semaines.

Le plus haut du Dow Jones a été 14198 le 12 octobre 2007. Le plus bas devrait être =
14198 – 49,38% = 7187 qu’on devrait atteindre 71 semaines plus tard soit la semaine du 20 février 2009.

Analyse technique de la crise 2008-2011

Comme on le voit ici on a deux hypothèses :
a) soit le point plus bas de la crise 2008 est 7449 (21 novembre 2008)
b) soit le point plus bas est à venir courant de la 3ème semaine de février et touchera 7187.

Normalement, suivant la logique du comportement de la crise 1929, les marchés devraient recommencer à monter sur les prochaines années, au moins jusqu’en décembre 2011 comme on a va le voir. Mais si le plus bas de 7187 est enfoncé prochainement alors il faut quitter le navire, c’est le naufrage planétaire.

Nous allons rester optimistes et calculer la trajectoire probable du Dow Jones sur les 3 prochaines années.

Analyse technique de la crise 2008-2011

Premier mouvement :
Nous constatons que le premier trimestre 1930 correspond à la période qui va nous mener jusqu’à Noël 2011. Nous pouvons donc supposer que le Dow Jones va remonter jusqu’au niveau de 10560 d’ici décembre 2011. Arrivé là, attention !!! Grand danger


Second mouvement :
Observons ce qui s’est passé entre 1929 et 1932 : le marché, après avoir corrigé pendant 209 jours, est entré dans une lourde tendance baissière.

Analyse technique de la crise 2008-2011

Si nous calquons le mouvement en suivant toujours la règle 1jour de 1929 = 1 semaine en 2009 nous avons la perspective suivante ( peu reluisante).

Analyse technique de la crise 2008-2011

Analyse technique de la crise 2008-2011
Conclusion : Je recommande au service de sécurité de Obama de doubler de vigilance la semaine du 20 février 2009 et la semaine de Noël 2011. Ces deux périodes contiennent un très fort potentiel de volatilité du marché américain.

Précision : Bien sûr, les marchés restent imprévisibles et ce papier n’est qu’un constat technique permettant de comparer la situation actuelle à celle de 1929. Un essai qui ne revêt aucun caractère prédictif. Cependant il me semble utile d’avoir ce graphique long terme à l’esprit. Au cas où …

Mostafa Belkhayate
Marrakech, 28 janvier 2009


www.belkhayate.ma

Vendredi 30 Janvier 2009
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs