Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Allongement des délais de paiement des entreprises en Chine


Les délais de paiement inter-entreprises en Chine continuent à s’allonger, selon la 5ème édition de l’étude de Coface sur la gestion du risque de crédit des entreprises implantées en Chine. Dans un contexte concurrentiel accru, les entreprises accordent à leurs clients des crédits avec des délais toujours plus longs. Cette situation financière tendue se traduit, de manière préoccupante, par une augmentation des retards de paiement. La hausse des cours des matières premières et les récents gels des crédits bancaires pourraient encore aggraver la situation en 2008.




Les transactions à crédit, principale source de financement des entreprises chinoises

La 5ème édition de l’étude souligne que les paiements à crédit sont de plus en plus fréquents entre entreprises implantées en Chine. Plus de la moitié des entreprises interrogées utilisent les transactions à crédit comme principale condition de paiement, alors que le recours à la lettre de crédit, encore fréquent il y a quelques années, est pratiquement abandonné.
En outre, les délais de paiements s’allongent. Les entreprises accordent des délais de paiement moyens de 90 jours, alors que la tendance en 2004 était plutôt à 60 jours.

La vente à crédit est donc désormais la principale source de financement des entreprises. Elle s’est, en effet, généralisée comme une stratégie pour gagner des parts de marché dans un contexte de forte concurrence et comme un moyen de mieux gérer sa trésorerie, pour des entreprises dont les marges ne cessent de se réduire.
Evolution à surveiller, les retards de paiement, quand à eux, sont plus fréquents puisque 90% des entreprises y sont confrontés, parmi lesquelles 20% font face à des retards de plus de 60 jours.

« Plus de 80% des répondants utilisent la négociation amiable comme principale méthode de recouvrement » indique Yves Zlotowski, chef économiste de Coface. « L’environnement des affaires en Chine, et en particulier la protection des créanciers, est moins favorable que dans beaucoup d’autres pays émergents. Le pays est noté A3, alors que sa note environnement des affaires est B, » rappelle Yves Zlotowski, en se référant à la nouvelle notation environnement des affaires dévoilée par Coface le 22 janvier dernier. En effet, l’étude souligne une préoccupation croissante envers la gouvernance d’entreprise et les risques de fraude.

Méthodologie

Cette enquête est la cinquième menée par Coface sur la gestion du risque de crédit pour les entreprises en Chine. Elle a été réalisée entre octobre et décembre 2007 auprès de 547 entreprises implantées en Chine continentale, dont 10% appartiennent à l’État, 20 % sont privées et 52 % appartiennent à des entreprises étrangères, 17% sont des Joint Ventures et 2% des coopératives. 65 % environ travaillent dans l’industrie de transformation, 10 % dans les services et 24 % sont des commerçants ou des grossistes. L’enquête a pour but de donner une vue d’ensemble des expériences en matière de paiement, des tendances de paiement et de la gestion des risques de crédit des entreprises basées en Chine continentale.

Coface en Chine et en Asie

Depuis 1994 Coface a établi en Asie un réseau d’entreprises et de partenaires, actif aujourd’hui dans 10 pays et organisé autour de 3 plateformes régionales à Singapour, Hong Kong et Tokyo. Avec plus de 4500 clients, Coface est leader en Asie de la gestion du Poste clients et offre des services d’assurance-crédit, d’affacturage, d’information d’entreprises et de recouvrement. Depuis 2003, Coface est en Chine le partenaire technique et le réassureur de Ping An Property & Casualty
Insurance pour son offre en assurance-crédit domestique.
www.coface.com

A propos de Coface
Coface, notée AA (perspective stable) par Fitch Ratings, AA (perspective négative) par S&P, et Aa3 (perspective stable) par Moody’s, est filiale de Natixis dont les fonds propres (tier 1) s’élèvent à fin décembre 2007 à 11,7 milliards d’euros. Coface a pour mission de faciliter les échanges entre toutes les entreprises partout dans le monde. Pour cela, Coface offre à ses 120 000 clients quatre outils pour externaliser en tout ou partie la gestion, le financement et la protection de leur Poste clients : l’assurance-crédit, l’information et la notation d’entreprise, la gestion de créances et l’affacturage. Coface propose également, en France, la gestion des garanties publiques à l’exportation pour le compte de l’Etat. Grâce à un service de proximité de qualité et 6 000 collaborateurs répartis dans 65 pays d’implantation directe, plus de 45% des 500 plus grands groupes mondiaux sont déjà clients de Coface.
www.coface.fr

Mardi 22 Avril 2008
Notez






Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs