Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

56% des français tiennent une voire plusieurs liste de tâches


Les Français mal organisés et peu productifs ? Une étude Microsoft Windows Mobile –leader des solutions logicielles mobiles pour smartphone grand public et professionnel- conduite au niveau mondial sur 8 027 personnes par Kelton Research, institut de sondages indépendant, vient battre en brèche cette réputation et révèle que plus de la moitié des Français sont des adeptes des listes de tâches et sont ainsi globalement bien organisés. Par ailleurs, ils sont parmi les plus nombreux à s’attaquer en premier à la tâche la plus difficile et à laisser trainer les choses le moins longtemps !




Cette enquête - explorant nos habitudes en matière de « to do list », c’est-à-dire d’organisation, de gestion des activités et de tenue d’une liste de tâches-, a notamment été menée sur un échantillon de 1 005 Français représentatif de la population Française âgée de plus de 18 ans. Les résultats montrent que de nombreuses personnes à travers le monde et notamment en France, sont attachées, voire ne peuvent se séparer de leurs listes de tâches professionnelles comme personnelles, où qu’ils aillent, dans la mesure où elles représentent une source de réduction de stress et de satisfaction d’une journée réussie. Avec toutefois en France des différences notables entre les hommes et les femmes.

Plus de la moitié des français sont accros aux listes de tâches

Même si les Français comme les Japonais ne sont pas les plus nombreux à disposer d’une liste de tâches, -respectivement à 56% et 54% - plus de la moitié en possèdent une au minimum.

A plus de 70%, les Canadiens, les Italiens, les Américains, les Espagnols ou encore les Allemands détiennent des « to do list » suivis de très près par les Britanniques à 69%.

D’un point de vue mondial…

Méthode de management de la liste : les Français s’attaquent en premier au plus difficile…

D’un pays à l’autre de la planète, les personnes déploient différentes stratégies pour gérer leurs listes et venir à bout des tâches, en commençant par exemple par le choix de la première activité à accomplir.

Entre la première tâche listée et la plus importante, tout le monde s’accorde à commencer par la plus importante (75 % des personnes interrogées voire plus)
Entre la plus facile et la plus difficile, les Français en majorité comme les Italiens préfèrent s’attaquer en premier à la tâche la plus ardue -respectivement à 67 % et 75%-.
En revanche, les Japonais à 59% ou encore les Britanniques à 55 % privilégient l’activité la plus facile pour commencer.

Je commence par la tâche la plus difficile de la liste
Japon 41%
Grande Bretagne 45%
Canada 54%
Espagne 54%
Etats-Unis 56%
Allemagne 57%
France 67%
Italie 75%

…et ne laissent pas trainer les choses longtemps !

Mais parfois toutes les stratégies du monde n’arrivent pas au bout de certaines tâches qui se languissent des semaines sur le papier avant d’être rayées… Là encore, les Français se distinguent : ils laissent trainer une tâche au maximum 18 jours contre 26 jours pour les Anglais par exemple !

Pendant combien de temps en jour une tâche est-elle restée le plus longtemps sur votre to-do list ?
Italie 14
France 18
Espagne 19
Japon 20
Etats-Unis 22
Allemagne 24
Canada 26
Grande- Bretagne 26

D’un point de vue franco-français…

57% des Français séparent vie professionnelle et personnelle dans leurs listes d’activités

Si l’on se concentre sur l’Hexagone, cette étude révèle que les Français possèdent en général plus d’une liste. Ainsi, 57% des Français en détiennent plusieurs en fonction de l’objectif, avec notamment une liste pour la maison et une autre pour le travail.

Une source de réduction de stress

On comprend cet attachement à la to do list, car elle représente une source notable de réduction de stress. En effet, 63% des Français se sentent calmes parce que tout est écrit (contre 37% qui se déclarent stressés face à l’ampleur des tâches à accomplir).

Des différences significatives entre les hommes et les femmes

Mais quand on y regarde de plus près, on note des différences significatives entre les hommes et les femmes :

A la vue des tâches listées sur le papier, une plus grande part de femmes ressent du stress plus que du calme (43% des femmes contre 30% des hommes)
Quand la journée commence, les femmes sont plus enclines que les hommes à s’atteler à la tâche la moins agréable (62% des femmes contre 54% des hommes)
Les hommes sont plus nombreux à tenir une liste spécifique pour le bricolage et les réparations domestiques (46% d’hommes contre 34% de femmes) mais se font plus rares quand il s’agit de s’atteler aux tâches ménagères (36% des hommes contre 45% des femmes)
Même si quelques tâches sont écrites ou enregistrées quelque part, les femmes sont plus nombreuses à déclarer avoir en tête la majorité des tâches, (50% des femmes contre 41% des hommes)

À propos du Baromètre Microsoft Windows Mobile
L’étude Windows Mobile a été conduite sur 8 027 personnes par Kelton Research, institut de sondage indépendant, entre le 27 novembre et le 12 décembre 2007, sur invitation par e-mail et au moyen de questionnaires en ligne. Des quotas ont été définis afin d’assurer la fiabilité des résultats et d’obtenir un échantillon représentatif de 1005 personnes représentatifs de la population française âgée de plus de 18 ans. L’étude a été menée dans les pays suivants : France, Royaume-Uni, Allemagne, Italie, Espagne, Etats-Unis, Canada, Japon.

Les résultats issus de tout échantillon comportent une marge d’erreur. L’amplitude de cette marge d’erreur est mesurable et directement liée à la taille de l’échantillon et à la valeur du résultat considéré exprimé en pourcentage.

Dans la présente étude, la probabilité qu’un résultat exprimé en pourcentage soit plus ou moins égal à 3,1 points près au résultat réel que l’on aurait obtenu en interrogeant l’ensemble des personnes constituant l’univers représenté par l’échantillon est de 95 %.

À propos de Microsoft
Fondée en 1975, Microsoft (cotée au NASDAQ sous le symbole MSFT) est le leader mondial du logiciel pour micro-ordinateurs. La société développe et commercialise une large gamme de logiciels, accessoires et services à usage professionnel et domestique. Ceci pour permettre à chacun d'accéder à la puissance de l'informatique depuis n'importe quel endroit et à n'importe quel moment, en utilisant l'outil numérique de son choix connecté à Internet. Créée en 1983, Microsoft France emploie près de 1000 personnes. Depuis le 1er février 2005, la Direction Générale est assurée par Eric Boustouller.
www.microsoft.com

Lundi 9 Juin 2008
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear


Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs