Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Taxer davantage les dirigeants d’entreprise freine l’envie d’entreprendre


Par Jean-Michel Laidin, associé Baker Tilly France




Jean-Michel Laidin
Jean-Michel Laidin
Taxer plus les dirigeants d’entreprise, c’est négliger l’importance de donner l’envie d’entreprendre et de créer de la richesse. Pour Jean- Michel Laidin, associé Baker Tilly France, avec la dernière loi de financement de Sécurité Sociale, les dirigeants d’entreprise ayant le statut de Travailleur Non Salarié (TNS) se sont vus particulièrement sanctionnés par le législateur au travers de différentes mesures agissant soit sur le taux des cotisations, soit sur l’assiette qui intègre dorénavant les dividendes.

Face aux déficits notoires de la Sécurité Sociale et des régimes complémentaires de retraite, l’esprit de solidarité a conduit le gouvernement à augmenter le taux des cotisations obligatoires. C’est ainsi qu’un gérant majoritaire de SARL va subir, s’il est au plafond de la Sécurité Sociale, une majoration de 12 % des cotisations obligatoires ! L’impact des cotisations obligatoires va être plus important chez le gérant que chez l’entrepreneur individuel à revenu professionnel équivalent. On pourrait penser que cette augmentation entraînerait quelques droits supplémentaires, or il n’en est rien.

...

Lisez la suite dans finyear magazine d'avril 2013

Mardi 7 Mai 2013
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs