Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Supply Chain Finance : popularité confirmée auprès des banques d’Europe


Etude de Demica, spécialiste mondial des solutions de financement des entreprises. Le rapport d’étude révèle que plus de 75% des 40 banques principales d’Europe considèrent que le financement de la chaîne d’approvisionnement constituera une activité majeure dans les prochaines années, notamment face à la crise de la zone euro et des resserrements de crédit aux entreprises.




Perspectives de croissance toujours solides dans le financement de la chaîne d’approvisionnement
75 % des principales banques européennes estiment que les perspectives de croissance dans le secteur du financement de la chaîne d’approvisionnement ou Supply Chain Finance (SCF) restent « solides » ou « très solides », d’après le dernier rapport d’étude de Demica. Le spécialiste des solutions de financement des entreprises a effectué une enquête sur le marché du financement de la chaîne d’approvisionnement auprès des 40 plus grandes banques européennes. Ces conclusions représentent une vision quelque peu plus prudente par rapport aux opinions de 2010, mais illustrent l’attrait durable du SCF malgré la lenteur de la reprise économique et les inquiétudes au sein de la zone euro. Les personnes interrogées anticipent des taux de croissance annuelle du SCF compris entre 10 % et 30 % sur les marchés à maturité, et de 20-25 % sur les marchés émergents où les besoins en financement se font particulièrement pressants pour pouvoir faire face à l’expansion rapide. La croissance sur les prochaines années sera principalement alimentée par les économies développées, à l’image des États-Unis et de l’Europe, ainsi que par des marchés émergents de plus grande taille comme la Chine et l’Inde.

Les personnes interrogées lors de cette dernière étude menée par Demica ont évoqué la crise des marchés financiers, la faible croissance économique et les craintes actuelles de contagion de la crise de la dette souveraine à travers la zone euro. Ces facteurs ont propulsé la gestion optimale des liquidités en tête des objectifs d’une bonne gestion financière, et entraîné un regain d’intérêt pour le financement des fournisseurs. Sur les marchés à maturité, l’optimisation du fonds de roulement et la réduction des risques de la chaîne d’approvisionnement ont été identifiées comme les principaux moteurs de la mise en place de programmes SCF. Au sein des économies émergentes, l’accès aux liquidités et la possibilité, pour les fournisseurs, de suivre le rythme de la croissance des acheteurs, constituent les motivations clés.

Bien que le SCF ait visiblement des perspectives de croissance aussi bien sur les marchés à maturité que sur les marchés émergents, les entreprises et les banques sont toujours confrontées à un certain nombre de défis pour préserver et accroître la dynamique d’adoption de telles solutions. Sur les marchés émergents plus particulièrement, les banques estiment que les questions juridiques et l’accès aux plates-formes technologiques doivent encore être mises au point afin d’accélérer la croissance du SCF. Toutefois, compte tenu de la popularité grandissante des structures nationales de SCF, les personnes interrogées s’attendent à ce que les solutions de financement des fournisseurs prennent une nouvelle dimension, les entreprises et les banques souhaitant de plus en plus étendre ce succès à des programmes d’envergure mondiale.

Phillip Kerle, Directeur Général de Demica, a déclaré : « Le resserrement du crédit aux entreprises déclenché par la crise financière a largement sensibilisé les sociétés au besoin d’optimiser le fonds de roulement et de protéger leurs plus petits fournisseurs afin d’éviter toute perturbation de la chaîne d’approvisionnement. Notamment sur les marchés émergents, les fournisseurs peuvent ne pas disposer d’un fonds de roulement suffisant et ont souvent un accès limité au crédit bancaire. En liant les fournisseurs au sein d’un programme SCF structuré, les acheteurs peuvent s’assurer de la santé financière de leurs fournisseurs et ainsi sécuriser leurs chaînes d’approvisionnement. Cette sensibilisation accrue a contribué à l’accélération de la croissance du SCF ces dernières années sur un large éventail de secteurs industriels tels que la vente au détail, les biens de consommation et la fabrication, ainsi que dans différentes régions géographiques, dont l’Europe, les Amériques et l’Asie.

« Plus particulièrement à la lumière de la tendance croissante à la délocalisation et à l’externalisation, les activités commerciales dépassent de nos jours de plus en plus les frontières des marchés à maturité et émergents. Si les fournisseurs au sein des économies émergentes ne sont pas en mesure de tenir le rythme de la croissance de leurs acheteurs sur les marchés développés, les facilités de SCF peuvent les aider à satisfaire les exigences de leurs grands clients en leur fournissant des liquidités suffisantes. Même si les conditions de crédit ont connu un léger assouplissement, de nombreuses sociétés, notamment les PME, ont toujours des difficultés à obtenir un financement bancaire. Sur un marché du crédit qui reste encore serré, la solution de SCF offre à la fois aux acheteurs et aux fournisseurs un moyen extrêmement intéressant de monétiser leurs chaînes d’approvisionnement afin de maximiser le fonds de roulement. »

Méthodologie
Cette étude a été effectuée auprès des 40 plus grandes banques européennes, ainsi qu’auprès d’un échantillon d’autres établissements bancaires sur les marchés émergents, aux Etats-Unis et en Asie, au cours des mois d’août et de septembre 2011. Les participants éligibles ont été interrogés sur diverses facettes du SCF. Les personnes interrogées ont fait part de leurs opinions sur le marché du SCF en ce qui concerne les aspects suivants : taux et envergure de la croissance d’ensemble ; taux de croissance et facteurs de marché au sein des économies à maturité et émergentes ; défis et obstacles ; et adoption de solutions de SCF au sein des secteurs industriels.

DEMICA

Jeudi 26 Janvier 2012
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs