Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Reverse Factoring ; nouveau mode de financement de l’économie ?


Par Fabien Jacquot dirigeant de Corporate LinX




Fabien Jacquot
Fabien Jacquot
L’expansion du Reverse Factoring s’explique par les indéniables bénéfices que le donneur d’ordres décide de faire partager à ses fournisseurs afin de renforcer leur Supply Chain commune. Cependant, ces programmes tendent à pallier aux diverses difficultés d’accès au crédit court terme des entreprises de diverses tailles. A ce titre, ne peut-on pas qualifier le Reverse Factoring de mode innovant de financement du crédit interentreprises en France ? Quelles sont les perspectives ?

Partie à 3

Rares sont les dispositifs dans lesquels toutes les parties en retirent une valeur tangible. C’est d’ailleurs bien la clé de voute du Reverse Factoring, avantages et bénéfices doivent être réciproques entre donneur d’ordres (D.O.) et fournisseurs ou sous-traitants.

Les établissements financiers associés se doivent naturellement de tirer leur épingle du jeu avec des avantages financiers, d’image, de processus, de renforcement de leur présence chez le client et le suivi de son activité, etc.

Une fois la règle de jeu instituée par le D.O., le Reverse Factoring institue un jeu dans lequel on peut jouer à 2 ou 3.
La partie peut s’étendre selon le nombre de financiers impliqués.

...


Lisez la suite dans finyear magazine de mars 2013

Vendredi 12 Avril 2013
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News