Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Rendement et flexibilité : les atouts pour performer dans un contexte de croissance modérée


Par Edmond de Rothschild Asset Management




CAPITALISER SUR LE RENDEMENT

Grâce à la reprise économique et à une ouverture sur l’étranger où la demande émergente commence à jouer un rôle éminent, nombre d’entreprises européennes ont reconstitué leurs marges et offrent une bonne visibilité de leurs free cash-flows. Elles sont aujourd’hui en position de distribuer des dividendes élevés et pérennes. Dans un contexte où les banques centrales maintiennent des taux d’intérêt bas, les valeurs de rendement présentent un attrait majeur pour l’investisseur. Le fait que, sur les grands marchés, le rendement des actions européennes soit supérieur à celui des emprunts d’Etat est une situation plutôt rare qui a mené par le passé, notamment en 2003 et 2009, à un rallye boursier. A titre d’exemple, le rendement de France Télécom se situe actuellement autour de 8% alors que son obligation (duration 7 ans) ne rapporte que 2,84% et qu’une OAT de même duration offre un rendement voisin de 2,5%.

En théorie, les risques ne sont pas comparables entre ces deux classes d’actifs mais le faible niveau des taux d’intérêt à long terme implique pour les obligations un risque en capital que le rendement nominal est loin de compenser en cas de hausse des taux. Pour les actions, le contexte de marché continue à être volatil et les sociétés peuvent soudainement réduire ou suspendre le versement de leur dividende, mais la bonne santé financière des entreprises européennes crée une substantielle marge de sécurité. Leur rentabilité, leur niveau généralement modéré d’endettement confortent leur capacité de distribuer des dividendes à leurs actionnaires. Dans un environnement de croissance économique modérée, la capacité visible des entreprises à distribuer et surtout à faire croître des dividendes importants donne tout son attrait au thème des valeurs de rendement.

L’INTERET DE LA FLEXIBILITE

Dans un contexte où l’aversion au risque reste élevée, investir directement sur les marchés actions peut freiner plus d’un investisseur. Toutefois, pour ceux qui souhaitent revenir sur les actions européennes, il existe des techniques de gestion pour s’exposer en limitant le risque. En effet, à l’aide d’une gestion active de l’exposition sur les actions, il est possible de capter l’essentiel de la hausse tout en limitant les revers en cas de performance négative des marchés et en conservant l’alpha du sous-jacent.

Exemple d’Europe Rendement Flexible :
Depuis son lancement, le fonds progresse de 24,68% en ayant traversé des phases de marché très différentes, grâce à une exposition actions qui a varié entre 43% et 80%. Les gérants n’ont pas hésité à s’exposer à 80%, le maximum qui leur est alloué, le 5 février dernier, au plus fort de leurs convictions. La correction significative absolue et relative de la zone euro par rapport aux autres indices (US et UK, par exemple) avait alors constitué une opportunité d’achat compte tenu de valorisations très attrayantes en raison de la défiance des investisseurs.

Depuis les plus hauts atteints mi-avril 2010, et ce, jusqu’à fin août, le fonds a réussi à amortir plus de 50% de la baisse des marchés avec une exposition actions qui a varié entre 43% et 70%. Au total, le fonds progresse de 5,45% depuis le début de l’année.
Grâce à cette gestion proactive utilisant pleinement les marges de manoeuvre, le fonds a ainsi capté 123% de la hausse depuis le 31 décembre dernier avec une volatilité de 12,3%. Tout au long de l’été, les gérants ont conservé la même politique de gestion : une vision fondamentale positive à moyen terme sur les actions européennes, accompagnée d’une gestion très active dans un contexte de mouvements de hausse pour trouver de nouveaux points d’entrée dans les mouvements de baisse.

Au début du mois de septembre, le fonds affichait une exposition au marché actions de l’ordre de 70% en raison d’un retour de l’appétit pour le risque lié à la publication de deux indicateurs macroéconomiques positifs aux Etats-Unis (directeurs d’achat et création d’emplois au mois d’août). Mi-septembre, toutefois, en raison de l’anticipation d’une éventuelle prise de bénéfices à court terme, l’exposition a été réduite aux alentours de 60%. Dans la seconde partie du mois de septembre, le fonds a progressivement renforcé ses pondérations dans la baisse des marchés pour atteindre 70% d’exposition. Après avoir capté le fort rebond, l’exposition a été progressivement réduite pour se situer à 58% à fin octobre.

Rendement et flexibilité : les atouts pour performer dans un contexte de croissance modérée

OPTIMISER LE COUPLE RENDEMENT / RISQUE : EUROPE RENDEMENT FLEXIBLE

Des stratégies efficaces de valeur relative
De manière générale, la mise en place d’une gestion active de stratégies de valeur relative, à savoir une concentration des couvertures Eurostoxx 50 et CAC 40 après les phases de hausse, et une diversification des indices de couvertures lors des mouvements de baisse et dans les creux de marché (bascule des couvertures vers des indices plus défensifs tels que le Footsie et le SMI qui rebondiront moins dans la hausse anticipée), permet d’optimiser le couple rendement/risque.

Ainsi, par exemple, si le gérant veut diminuer le risque global du portefeuille, il peut mettre en place une stratégie visant à couvrir les indices riches en valeurs financières. Pour ce faire, il vendra le CAC 40 ou l’Eurostoxx 50, en lieu et place du FTSE 100, indice riche en valeurs défensives (pétrole et gaz, santé, agroalimentaire) et moins présent sur le secteur financier.

Un choix pertinent des meilleurs instruments
Le pilotage tactique de l’exposition du fonds se fonde sur l’utilisation de produits dérivés liquides sur les grands indices européens, à savoir les contrats à terme et/ou les options. Cette approche confère une plus grande souplesse au fonds et une vraie flexibilité. Selon les conditions techniques de marchés et l’anticipation du gérant allocataire, celui-ci combine ces deux instruments de couverture.

Exemple d’Europe Rendement Flexible
A titre d’exemple, capter la hausse durant l’été a été possible grâce, notamment, à la vente d’options d’achat (calls) à court terme qui représentaient une grande partie du portefeuille. La poche options est progressivement montée en charge dans la composition des couvertures. Compte tenu d’une anticipation d’une hausse limitée des marchés jusqu’en septembre, la vente de calls a permis de rester en partie investi, alors qu’une vente de contrats à terme aurait été équivalente à un désinvestissement définitif. Ces ventes d’options d’achat ont ainsi été renouvelées au fil des échéances mensuelles et ont contribué significativement à la performance globale du fonds : 7,64% entre le 30 juin et le 29 octobre 2010.

Rendement et flexibilité : les atouts pour performer dans un contexte de croissance modérée

A propos d’Edmond de Rothschild Asset Management
Filiale de La Compagnie Financière Edmond de Rothschild, Edmond de Rothschild Asset Management est spécialisée dans la gestion actions, obligations convertibles et l’allocation d’actifs à destination de d'investisseurs institutionnels, de partenaires bancaires et d'assurance et de plateformes de distribution à travers le monde.
Concentré sur l’analyse des valeurs, la sélection de titres et l’allocation d’actifs, Edmond de Rothschild
Asset Management s’appuie sur un savoir-faire unique dont les résultats ont démontré une formidable capacité à délivrer de la performance dans la durée. Ce succès historique est aussi intimement lié à notre gestion de conviction et notre stratégie systématique d’innovation, tant dans les techniques de gestion que dans l’approche géographique, dans une optique de recherche permanente de création d'alpha.
Au 29 octobre 2010, Edmond de Rothschild Asset Management gère 13,2 milliards d’euros.

A propos de La Compagnie Financière Edmond de Rothschild
Branche française du Groupe Edmond de Rothschild, La Compagnie Financière Edmond de Rothschild Banque assure depuis plusieurs années son succès grâce à une stratégie de spécialisation sur les métiers de la gestion d’actifs et de la banque privée.
En matière de gestion collective, la gamme s’est depuis plusieurs années significativement enrichie grâce à une stratégie soutenue d’innovation « produit ». L’ensemble des classes d’actifs est couvert : gestions action, diversifiée et convertible, gestions taux et crédit, structurée, quantitative et alternative directe, multigestion (alternative et traditionnelle) ainsi que des fonds de private equity (capital développement, biotechnologies, FCPI, LBO et fonds de fonds).

Jeudi 18 Novembre 2010
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News