Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Quand le Machine to Machine monte en puissance auprès du grand public


Simple concept il y a encore quelques temps, le Machine to Machine s’impose aujourd’hui comme une réalité opérationnelle en plein essor et investit fortement le secteur du grand public, notamment par le biais des opérateurs télécoms.




Olivier Courtade
Olivier Courtade
Tout d’abord, il convient de bien définir ce que représente le Machine to Machine et de définir son domaine de couverture. Ainsi, le concept de Machine to Machine ou M2M utilise les télécommunications et l'informatique pour permettre des communications entre machines et sans intervention humaine. Une définition plus générale de la communication M2M est l'association des TIC avec des objets dits intelligents et communicants et cela dans le but de fournir à ces derniers les moyens d'interagir sans intervention humaine avec le système d'information. Les machines deviennent alors intelligentes et peuvent « dialoguer » entre elles pour apporter une solution adaptée à une donnée définie.

Au travers de cette définition, l’on comprend donc parfaitement les nombreux champs d’application offerts par cette technologie et sa capacité à répondre à des aux usages émergents. Ce constat est particulièrement visible dans le domaine des applications destinées au grand public ( l’un des secteurs les plus porteurs étant par exemple celui de la sécurité des biens et des personnes…)

L’une des forces des technologies Machine to Machine tient également à la parfaite couverture de sujets liés à la fois au monde de l'entreprise, de la ville, des transports ou encore de la maison (domestique). Ainsi, ce marché qui représentait 20 milliards d’euros dans le monde en 2005 devrait rapidement atteindre plus de 220 milliards d’euros en 2010 (source IDATE). Notons d’ailleurs qu’avec le développement croissant d’objets communicants dans tous les domaines, ces prévisions pourraient être revues à la hausse. Une autre étude de ABI Research estime pour sa part que 100 milliards d’objets devraient être qualifiés de communicants d’ici à 2010. Un autre point important contribuant à accentuer la croissance du marché tient également aux forts investissements réalisés par tous les professionnels de l’industrie M2M.

En effet, opérateurs, éditeurs, fabricants… toute la chaîne investit en continu sur ces technologies car rapidement déployables et génératrices de plus-value à court terme pour répondre à des besoins complexes justifiant une automatisation rendue possible par l’approche Machine to Machine. On notera également que la forte diminution des différents coûts liés à ces technologies (télécommunications, composants…) a contribué à accélérer leur essor. Le marché entre désormais dans une approche de massification synonyme de maturité.

Après avoir positionné le marché, il convient de donner des exemples concrets liés à la mise en œuvre de ce type de solutions. L’on constate tout d’abord que différents champs d’application reviennent de manière récurrente sur le devant de la scène notamment au niveau de la télémaintenance, le télédiagnostic. Historiquement tourné vers l’industrie, le M2M connaît désormais une orientation forte vers les application grands public qui permettent de répondre à des besoins fondamentaux et de manière totalement intuitive. De plus, l’émergence des technologies M2M permet de proposer de nouvelles offres de service évolutives dans une logique financière particulièrement attractive ( ex de la sécurité domestique avec les systèmes de détection d’intrusions). Au niveau des opérateurs, la massification du marché par le grand public est également une formidable opportunité de se différencier en commercialisant des services à forte valeur ajoutée. .

Combinant innovations technologiques et réponses aux nouveaux besoins et usages, les technologies Machine to Machine devraient donc continuer à s’inviter dans notre quotidien. Aux fournisseurs de service d’être suffisamment innovant pour proposer des champs d’application en phase avec les attentes du marché.

Olivier Courtade, CEO de M2M Solution
www.m2msolution.com

Mardi 27 Janvier 2009
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News