Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Progrès de SEPA et Directive des Services de Paiement mais alerte sur la gestion des risques de liquidité


L’étude menée par le Financial Services Club et Logica démontre que les risques de liquidité représentent une menace majeure pour le futur et appellent à une gestion plus rigoureuse et standardisée




Le Financial Services Club et Logica dévoilent aujourd’hui les résultats de leur étude sur l’état des lieux autour des Paiements Européens et de la mise en place de la Directive des Services de Paiement (PSD - Payment Services Directive) et du projet SEPA (Single Euro Payments Area). Le rapport se base sur un sondage mené auprès de plus de 360 acteurs internationaux (banquiers, consultants et fournisseurs de technologies), et couvre cinq domaines clés : le développement de l’Union Européenne, l’impact de la PSD et de SEPA, les relations entre les banques et les entreprises, et les risques de liquidité.

L’étude révèle que les deux tiers des institutions bancaires considèrent qu’un espace unifié de paiements est critique ou très important pour l’avenir de l’Europe. S’agissant de la PSD, 50% des personnes interrogées considèrent qu’elle est un succès – soit 15% de plus qu’en 2010. Concernant SEPA, la même question ne génère pas des résultats aussi positifs : seuls 30% considèrent qu’il est une réussite. Les banques sont également légèrement plus optimistes concernant les progrès de SEPA, 70% d’entre elles considérant que l’objectif du projet SEPA sera atteint d’ici à 2017, contre 68% l’année dernière.

Un point clé mis en exergue par l’étude de Logica et du FS Club est l’inquiétude à propos de la gestion des risques de liquidité. Tandis que 73% des banques interrogées connaissent leur exposition financière en cas de problème de liquidité, seules 39% sont en mesure de le faire avec une technologie ad hoc, dont 17% en temps réel.

Chris Skinner, fondateur du Financial Services Club, commente : « C’est la troisième année que nous menons notre enquête, et il est intéressant de constater le changement de point de vue sur les paiements européens. En 2009, les préoccupations des professionnels interrogés étaient liées à la mise en place de la PSD. En 2010, une certaine désillusion était mise en avant par rapport à la PSD et à SEPA. Aujourd’hui, il est clair que deux ans après la transposition de SEPA et la PSD, les professionnels des paiements européens acceptent et s’adaptent progressivement aux nouvelles procédures de paiements. Toutefois, de nouveaux challenges voient le jour concernant les paiements des entreprises et la gestion des risques de liquidité. »

Nick Ford, responsable de l’activité de conseil paiement pour le Groupe Logica, ajoute : « Les nouvelles réglementations nécessitent l’analyse et l’affectation des liquidités – ainsi que la gestion des risques associés – sur les activités qui génèrent une demande de liquidité. Il est par conséquent essentiel que le coût des liquidités soit défini pour chaque élément du business plan d’une banque, notamment en matière de gestion de la gouvernance, de la stratégie, du capital et des liquidités. La combinaison des réglementations croissantes et du fait que beaucoup de banques internationales ne possèdent pas les outils informatiques adaptés explique facilement pourquoi il s’agit d’une préoccupation pour les professionnels interrogés. »

Sept personnes interrogées sur dix pensent que SEPA a eu un impact positif sur les processus de paiement d’entreprise à banque. 81% déclarent que les solutions technologiques répondent à leurs besoins, bien que notant majoritairement que ces outils pourraient être améliorés.

Nick Ford poursuit : « SEPA dans son ensemble peut améliorer l’efficacité des procédures de paiement des entreprises et il est rassurant de voir que l’étude montre qu’il est considéré à terme comme une initiative positive. Les entreprises vont adopter une vision à plus long terme pour identifier la bonne manière de tirer les bénéfices métier de SEPA. »

A propos de l’enquête
L’enquête a été menée entre juillet et août 2011, auprès de 360 participants dans 44 pays. Le groupe de participants le plus important est celui du monde bancaire, qui représente plus d’un tiers des personnes interrogées. Les consultants et les fournisseurs de technologie constituent les groupes suivants les plus importants, représentant également plus d’un tiers des répondants. Quasiment trois participants sur dix (27%) se décrivent comme « middle management », tandis que 40% font partie du management senior (ou C-level) et un sur quatre (26%) est « consultant » ou « conseiller ». L’étude complète est disponible sur demande.

Logica et le FS Club organisent un webinar gratuit sur GT News le 12 septembre à 15h00 (BST) / 16h00 (CEST) / 10h00 (EDT). Pour vous inscrire : bit.ly/rjN4h9

A propos du Financial Services Club
Le Financial Services Club est un service unique s’adressant aux dirigeants et aux managers des banques, compagnies d’assurance, entreprises technologiques, cabinets de conseil, … en fait, toute entreprise souhaitant comprendre et assimiler le futur environnement opérationnel des marchés des services financiers. Basé à Londres et représenté en Angleterre, Irlande, Europe Centrale et Europe de l’Est, le club se réunit quinze fois par an avec des intervenants sélectionnés pour prendre en compte tous les aspects du marché, depuis les professionnels jusqu’aux législateurs et analystes.
Pour plus d’information : fsclub.co.uk ; pour suivre les activités du club, inscrivez-vous sur notre blog : thefinanser.com

A propos de Logica
Logica est l'entreprise du service en business et technologie. Elle réunit 41 000 collaborateurs. Elle propose conseil en management, intégration de technologies et externalisation à ses clients du monde entier, dont les plus grandes entreprises en Europe. Logica crée de la valeur pour ses clients en intégrant avec succès les hommes, les enjeux business et les technologies. Elle s'engage dans des collaborations à long terme et exploite ses savoirs pour répondre de façon innovante aux besoins de ses clients. Logica est coté à la Bourse de Londres et d'Amsterdam (LSE : LOG ; Euronext : LOG). Pour plus d'information : logica.com
Pour en savoir plus sur Logica GPB : logica.com/we-work-in/financial-services/financial-services-products/

Vendredi 9 Septembre 2011
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs