Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Portrait du trésorier d’entreprise en 2011


L’AFTE et Robert Half dressent le portrait du trésorier d’entreprise en 2011. 4ème édition de cette enquête métier




L’AFTE (Association Française des Trésoriers d’Entreprise) et Robert Half International France, leader du recrutement temporaire et permanent spécialisé, dévoilent les résultats de leur 4ème étude consacrée aux trésoriers, à leurs responsabilités, à leur rôle au sein des entreprises mais également à leur rémunération et au devenir de leur profession. Cette nouvelle étude souligne l’évolution notable de la fonction trésorerie entre 2006 et 2011 et la place importante qu’occupe désormais le trésorier dans son entreprise, un phénomène qui s’est accéléré avec la crise financière de 2007-2008.

Le profil du trésorier d’entreprise en 2011

- Le trésorier d’entreprise est un homme (73%)*, âgé en moyenne de 42 ans (42,4 ans).
- De formation universitaire (56,5% en 2011 versus 51,6% en 2006), il maîtrise l’anglais (81,7%).
- Il travaille dans une entreprise réalisant plus d’un milliard d’euros de CA (60%), cotée en Bourse (42%), du secteur industriel (44%). Il exerce son activité dans la région Ile-de-France (66%). Son périmètre de gestion est supérieur à un milliard d’euros (51%).
- Doté de responsabilités Groupe (83,8%), il participe à une instance de gouvernance (60%).
- Au cours des 12 derniers mois, il a étoffé son équipe (61,9% ont procédé à une ou des embauches)
- Il a exercé une activité autre que la trésorerie (85%) et bénéficie d’une expérience de 10 ans et plus dans son métier (59,4%), après avoir travaillé pour 2 à 5 employeurs différents (80%).
- Sa rémunération moyenne est de 83 K€, avec une part variable supérieure à 10% (57%). Il bénéficie d’avantages en nature (85%).
- Dans son entreprise, l’image du trésorier est positive (68%).

* : 55 femmes ont participé à l’enquête alors que l’AFTE compte au sein de ses adhérents 36% de femmes, pourcentage en augmentation d’année en année.

Où travaillent les trésoriers d’entreprise en 2011 ?

Portrait du trésorier d’entreprise en 2011

Portrait du trésorier d’entreprise en 2011

Portrait du trésorier d’entreprise en 2011

Portrait du trésorier d’entreprise en 2011

Tâches du trésorier

5 activités occupent une place importante dans l’emploi du temps des trésoriers, avec par ordre d’importance :
- la gestion des flux,
- les négociations bancaires,
- le reporting et les études,
- la gestion des financements,
- la gestion des risques de change.

Richard Cordero, Délégué Général de l’AFTE explique : « La gestion des financements redevient une activité majeure alors que l’optimisation des systèmes d’information ne paraît plus être aussi prioritaire qu’en 2006. »

Rémunération 2011 du trésorier

Portrait du trésorier d’entreprise en 2011

La rémunération moyenne du trésorier est aujourd’hui est de 83 K€.

Une part plus importante de trésoriers perçoit plus de 100 K€ que celle constatée en 2006 (29,7% contre 20,1%). Une part plus faible de trésoriers perçoit moins de 40 K€ que celle constatée en 2006 (6,9% contre 8,7%). Quant à la valeur médiane (qui partage l’échantillon en deux) elle a progressé de 10 K€ par rapport à 2006 et se situe autour de 80 K€.

Fabrice Coudray, Directeur - Robert Half International France explique : « Cette évolution favorable du package salarial est notamment remarquable chez les trésoriers appartenant à un grand groupe. Elle accompagne l’évolution de leur fonction. La dernière crise financière leur a donné de la visibilité au sein de leur entreprise tout en confirmant l’importance de leur rôle. »

Les femmes perçoivent une rémunération inférieure de 12,7% à la rémunération moyenne des trésoriers (hommes et femmes) et de 16,7% à la rémunération moyenne des hommes. (NB : ces résultats doivent être pris en compte sans perdre de vue la composition de l’échantillon - 55 femmes seulement ont répondu à cette enquête). Fabrice Coudray commente : « Les hommes ont une progression de salaire plus constante que celle des femmes. Une plus grande fidélité des femmes aux entreprises, notamment de la tranche des 30 à 40 ans, peut expliquer ce phénomène. »

Quant à la part de rémunération variable, si elle représente toujours moins de 20% de la rémunération annuelle (pour plus de 80% des trésoriers), il apparaît qu’un taux croissant de trésoriers perçoit entre 10 et 20% de leur rémunération sous forme variable. Sans surprise, le taux de rémunération variable croît fortement avec le niveau de rémunération du trésorier.

Une évolution du métier toute en nuances

Richard Cordero déclare : « 68% des répondants considèrent que leur image est plutôt positive au sein de l’entreprise. Quelle bonne nouvelle pour notre profession ! »
38% souhaitent poursuivre leur carrière dans la trésorerie alors que 30% ne le souhaitent pas et 32% ne savent pas.

Fabrice Coudray apporte une précision : « Dans la tranche dont l’expérience métier est comprise entre 10 et 15 ans, l’évolution souhaitée est en premier lieu la Communication Financière / les Relations Investisseurs. Au regard de la réalité du marché du recrutement, c’est une évolution logique. »

Richard Cordero conclut : « Les éléments qui vont influencer l’évolution du métier de trésorier dans les 5 années à venir sont en premier lieu les systèmes d’information, ainsi que les contraintes réglementaires, avec notamment Bâle III, alors qu’elles n’étaient pas mentionnées lors de la précédente enquête... »

A propos de cette enquête
Cette 4ème enquête (les précédentes ont été menées en 1999, 2001 et 2006) a été adressée aux membres de l’AFTE et aux trésoriers d’entreprise référencés par Robert Half par l’intermédiaire d’une web consultation entre le 1er et le 17 juillet 2011. 202 questionnaires ont pu être exploités soit un taux de retour de 18%.

A propos de l’AFTE
L’Association Française des Trésoriers d’Entreprise - AFTE - compte environ 1.300 membres. Elle regroupe, d’une part, 950 membres actifs, trésoriers des entreprises publiques et privées de toutes tailles, et, d’autre part, des membres correspondants (banquiers, consultants, etc.). Outre son implantation parisienne, l’AFTE compte dix délégations régionales représentant 400 membres.
L’AFTE développe son action autour de six axes :
- les commissions et clubs,
- la représentation de la profession en France et à l’international,
- les manifestations,
- les publications,
- la formation et
- un site internet.
www.afte.com

A propos du groupe Robert Half :
Fondé en 1948,
Leader mondial du recrutement temporaire et permanent spécialisé,
Coté à la Bourse de New York,
Implanté en France depuis 1989,
Intervient sur tous les métiers de la finance, de la comptabilité, de la banque, de l’assurance, du juridique et fiscal ainsi que de l’assistanat et du secrétariat,
Présent à Paris, La Défense, Versailles, Saint-Denis, Massy, Lyon, Nantes, Lille et Aix-en-Provence,
Compte plus de 350 bureaux dans le monde (Etats-Unis, Canada, Europe, Australie, Asie, Nouvelle-Zélande).
Robert Half a été élus « Entreprise où il fait bon travailler, 2011 ».
www.roberthalf.fr

Vendredi 18 Novembre 2011
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs