Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Pascal Houillon, vous êtes le Président de Sage en France





Pascal Houillon
Pascal Houillon
CFO-news : Monsieur Pascal Houillon, bonjour, vous êtes le Président de Sage en France. Vous avez annoncé récemment des résultats annuels très positifs : une croissance du CA de 13% à 281 M€ et un EBITA de 20 %. Pouvez-vous nous indiquer les éléments qui font le succès de Sage en France ?
Pascal Houillon :
Notre business model est très particulier : nous sommes un groupe international présent sur les 5 continents, et pourtant nous sommes totalement "locaux". Cela signifie que pour être au plus proche du marché et des besoins des entreprises, nous choisissons d'être présents physiquement dans le pays. En France, nous avons donc une R&D importante (près de 500 personnes en tout), mais aussi des centres d’appel, des ingénieurs commerciaux pour la vente directe, etc. répartis dans 25 sites. Le tout est adossé à un écosystème riche : l'appui de 5 000 experts comptables et des grandes banques, ainsi qu'un réseau de 3 500 partenaires revendeurs intégrateurs pour la vente indirecte.

Et pour mieux anticiper les évolutions, nous effectuons une veille légale et réglementaire proactive, ce qui nous a permis de mieux expliquer les implication du SEPA dans un Livre Blanc et d'accompagner en amont les PME dans l'application de la loi TEPA (Loi n° 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du travail, de l'emploi et du pouvoir d'achat).

Cette proximité et la confiance de nos clients s'illustrent dans nos résultats. Au final, je crois d'ailleurs que c'est ce que les entreprises attendent d'un éditeur de logiciels de gestion : une bonne compréhension de leurs problématiques fonctionnelles et métiers, et non l'intégration de technologies dont ils n'ont pas l'usage et qui ne sont pas en adéquation avec leurs besoins réels.

Plus précisément, quels sont vos leviers de croissance ?
Sage est, en France en tout cas, le seul éditeur à couvrir tous les segments du marché. Notre croissance s'effectue donc sur tous les fronts.

Toutefois, notre marché historique des PME a connu une croissance particulièrement soutenue car nous avons démocratisé certains usages comme les outils de pilotage, mais aussi l'ERP, le CRM ou le e-commerce. Nous sommes également très actifs en direction du mid-market, marché auquel nous avons dédié une division renforcée début 2007. Cela nous permet de suivre les entreprises qui vont à l'international et de conforter les synergies du Groupe. Enfin nous continuons à nous développer fortement sur certains secteurs verticalisés comme la distribution automobile, l'agroalimentaire ou le transport et la logistique.

Et qu'attendez-vous pour 2008 ?
Nous allons poursuivre notre développement sur le mid-market et les marchés verticaux, en plus du renforcement de notre marché historique des PME, grâce à une croissance organique soutenue mais aussi probablement à la croissance externe. Plus précisément, nous continuons à développer l'usage des technologies utiles aux entreprises en fonction de leurs besoins. Sur les PME et les TPE, le pilotage et l'ERP sont des demandes croissantes, tandis que sur le mid-market la demande d'outils décisionnels avancés est élevée. Et sur tous les segments, le CRM reste encore un marché d'équipement en France.

Monsieur Pascal Houillon, je vous remercie et vous donne rendez-vous dans un prochain numéro de CFO-news.

Lien vers les éléments suivants (éléments soulignés).

Le livre blanc sur le SEPA :

www.sage.fr/espaces/Portals/0/domaines/FIN/livreblanc/SEPA.pdf

Le programme d’accompagnement des PME sur la loi TEPA :

www.sage.fr/Portail/Presse/index_communiques.asp?id_press=2082

Lundi 10 Décembre 2007
Notez






Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs