Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Novethic : les chiffres 2009 du marché français de l'ISR


En 2009, le marché ISR français affiche une croissance spectaculaire de +70%




Novethic présente les résultats de son enquête annuelle exclusive sur le marché ISR français. Les encours détenus par les résidents français dépassent, pour la première fois, le cap des 50 milliards d’euros. Ils ont augmenté de 20,8 milliards entre fin 2008 et fin 2009 (+70%). Performance, collecte et conversion nourrissent cette croissance spectaculaire, qui témoigne du dynamisme de l’ISR. Avec des performances en ligne sur le marché, il séduit toujours plus d’investisseurs, dans les contextes de crise comme dans les périodes de rebond.

Retour du marché vers la gestion collective
Inversion de tendance en 2009 : le marché ISR français, jusque-là tiré par le développement de la gestion dédiée, bascule à nouveau vers la gestion collective et l’investissement dans des fonds ISR, que ce soit par les particuliers ou les investisseurs institutionnels. L’enquête de Novethic, réalisée chaque année auprès de l’ensemble des acteurs du marché, établit l’augmentation des encours en gestion collective à +113% (28,9 milliards d’euros contre 13,5 en 2008), ce qui représente 57% de l’ISR en France. Un des moteurs de ce retournement est la conversion de gros fonds à l’ISR, notamment de fonds monétaires puisque leur part passe 19% en 2008 à 27% en 2009. On assiste aussi, hors épargne salariale, à un mouvement de collecte (+3,4 milliards d’euros) et au bénéfice de meilleures performances des marchés (+1,6 milliards d’euros). L’absence de lancement de mandats ISR importants en 2009 explique la croissance moins rapide mais réelle des encours en gestion dédiée qui s’élève à 33%.

Les épargnants particuliers regagnent du terrain
Deuxième bouleversement révélé par l’enquête : les encours des épargnants particuliers font un bond de +111% pour atteindre les 15,6 milliards d’euros (7,4 en 2008). Ce développement soudain relève d’une part, des efforts des grands réseaux de banque et assurance qui commencent à vendre de l’ISR à ce type d’investisseurs - via l’assurance vie notamment-, et d’autre part, du développement de l’épargne salariale ISR.

Toutefois, la clientèle des institutionnels n’est pas en reste car elle domine, cette année encore, le marché ISR avec 69% des encours. En progression de +56%, les 35,1 milliards détenus par des institutionnels bénéficient du dynamisme et de l’implication des assureurs qui, pour la première fois depuis que Novethic réalise cette enquête, détiennent la plus importante part d’encours ISR (28%) de ce type d’investisseurs.

Le développement de l’épargne salariale ISR s’accélère
Alors que l’épargne salariale globale croît de +21%, l’épargne salariale ISR a presque doublé entre 2008 et 2009. Atteignant les 6,5 milliards d’euros (contre 3,3 milliards d’euros en 2008), elle représente désormais 13% du total de l’épargne salariale. Là encore, la conversion de fonds à l’ISR est à l’origine de cet essor, de même que la loi qui, depuis le 1er janvier 2010, oblige les entreprises à proposer au moins un fonds solidaire en épargne salariale, qui peut être aussi un fonds ISR.

Consulter la synthèse de l’enquête : novethic.fr/novethic/upload/etudes/Synthese_Marche_ISR_2009.pdf

Source Novethic

Dimanche 13 Juin 2010
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs