Motti Tal Executive Vice President Marketing OpTier





CFO-news : Mr. Motti Tal bonjour, vous êtes Executive Vice President Marketing, Product & Corporate Development d’OpTier. Pouvez-vous nous présenter votre société ?

Motti Tal
Motti Tal
Motti Tal : Créée en 2003, OpTier est le pionnier du BTM (Business Transaction Management) – solution permettant de s’assurer de la disponibilité de service et du contrôle de l’informatique tout en réduisant ses coûts opérationnels. Notre siège social est à New York et nous disposons de bureaux en France et en Grande Bretagne ainsi que d’un centre de recherche à Tel Aviv. Notre ambition est de nous développer dans d’autres pays.

Pouvez-vous nous expliquer plus en détails le Business Transaction Management ?

Bien sûr. Commençons par définir ce qu’est une transaction métier : c’est un service de bout-en-bout qu’une application informatique apporte à des utilisateurs ou à d’autres applications, par exemple l’achat d’une action en bourse, la connexion en ligne d’un utilisateur à sa société, la commande d’un produit, une demande d’information sur une facture … etc. Chaque transaction dispose d’un contexte métier unique (l’utilisateur, le temps, le lieu … etc.) et d’un profil technique incluant la topologie du flux, les ressources consommées et la performance. Les transactions métiers sont fondamentales pour comprendre l’informatique sous un angle métier – et vice-versa.

Le BTM (Business Transaction Management) a été introduit par OpTier en 2003. C’est l’approche permettant de gérer l’informatique en tenant compte des transactions métiers. Il assure qualité de service aux utilisateurs des transactions métiers tout en optimisant les applications informatiques sous-jacentes et l’infrastructure. Plus simplement : c’est le point de rencontre entre l’informatique et les métiers de l’entreprise.

Le BTM permet de prendre le contrôle de la performance et de la disponibilité de service au niveau de la transaction, en fournissant une visibilité hors pair sur l’ensemble des transactions afin d’éliminer les interruptions de service, de gérer efficacement le changement et d’améliorer le travail de l’utilisateur final. Notre produit, OpTier BTM, assure l’exécution rapide de toutes les transactions métiers en gérant sans cesse chacune de leurs étapes.

Quel est votre marché aujourd’hui ?

OpTier a de nombreux clients dans différents secteurs comme les télécoms, l’assurance, l’industrie et la finance. On peut citer en France dans ce secteur Crédit Mutuel Arkéa. En plus de ces marchés verticaux nous nous développons dans le monde avec par exemple des ventes récentes jusqu’en Asie-Pacifique.

Quelles sont vos ambitions pour 2010/2011 ?

Nous vivons actuellement une période très intéressante pour OpTier. Notre activité est très bien orientée, se développant dans de nouveaux secteurs et dans de nouvelles régions du monde malgré le ralentissement économique. Nous étendons également nos activités grâce à des partenariats stratégiques, des lancements de nouveaux produits comme Experience Manager™ lancé fin 2009, ainsi que de nouvelles offres pour le Cloud que nous allons introduire en 2010 et au-delà. Nous nous intéressons aussi à de possibles acquisitions en 2010/2011. Nous pensons également nous introduire au Nasdaq dès que le marché nous le permettra, peut-être dès la fin 2011. Evidemment, dans les 2 ans, dans le cadre de notre croissance, nous ferons grandir nos équipes en recrutant.

Motti Tal je vous remercie et vous donne rendez-vous très prochainement dans un nouveau numéro de CFO-news.

© Copyright CFO-news. Propos recueillis par la rédaction de CFO-news


Mardi 8 Juin 2010
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Finyear lettres métiers