Michael Ourabah, CEO et co-fondateur de BSO Network Solutions


Entretien avec Michael Ourabah, CEO et co-fondateur de BSO Network Solutions au sujet de leur présence lors du salon Trade Tech qui s'est tenu à Paris le 13 février dernier.




Michael Ourabah
Michael Ourabah
Vous avez récemment participé au salon Trade Tech France où les technologies et notamment le réseau furent à l'honneur. Dans quelle mesure le réseau est-il devenu un facteur de performance pour les professionnels de la finance ?

Avec l’émergence du trading à haute fréquence (High Frequency Trading) chaque acteur de la finance vise à être le plus compétitif pour passer un ordre sur le marché ou obtenir l’information, pour cela chaque milliseconde compte. Parce chaque milliseconde peut coûter des millions et que la sécurité des données et la haute disponibilité sont primordiales pour les acteurs de la finance, BSO Network Solutions, Opérateur international de solutions et d’infrastructures, a créé pour ce marché une offre de Low Latency : Point à Point - Multipoints multipoints, Point multipoint. Une grosse partie du travail doit être effectué par les développeurs/traders de nos clients, pour optimiser au mieux leurs algorithmes.

Toutefois, la latence d’un circuit réseau pour aller se connecter au « trading engine » d’un marché est cruciale. Non seulement, les clients vont regarder la technologie que nous utilisons pour transporter leurs données (Ethernet over DWDM, Ethernet over SDH, Ethernet over MPLS) mais également la distance, au sein du Datacenter, entre nos équipements et la plateforme des marchés. Les clients ont engagé d’autres optimisations pour remplacer leurs cartes réseaux classiques, par des cartes avec des FPGAs dédiés (Field Programmable Gate Array ou circuit intégré programmable) accélérant encore l’analyse des flux. C’est pourquoi nous sommes partenaires de divers constructeurs pour intégrer ces solutions avec des liens réseaux pour nos clients.

Performance rime également avec redondance. Un lien rapide mais inconsistant ne répond pas aux exigences des acteurs de la finance qui engagent souvent une multitude de sommes importantes. Perdre des ordres n'est évidemment pas envisageable, nous portons donc une attention toute particulière à ne pas dépendre d'un seul et même lien pour connecter deux extrémités.

Comment l'offre de BSO Network Solutions s'articule t'elle pour répondre à ces enjeux ?

BSO Network Solutions offre une connectivité directe avec les principales places de marché à haute fréquence d’Europe et dans le monde. Les routes les plus directes et les plus rapides proposées par BSO Network Solutions permettent des taux de transactions plus rapides et des délais de transmission très réduits pour les transactions financières et les autres échanges commerciaux. En outre, nous offrons sur n’importe quelle connexion, de multiples options de faible latence et un accès direct à des connexions transatlantiques à faible latence, avec plusieurs stations d’ancrage pour permettre la sécurisation du réseau et la continuité des activités.

Nous construisons chaque lien (backbone) de notre réseau, qui couvre aujourd’hui 18 pays, afin qu’il réponde aux critères du marché. Le lien le plus court en terme de distance, mais également la technologie la plus basse sur la couche OSI (Fibre noire ou longueur d’onde DWDM 10G).

Grâce à des investissements massifs opérés sur notre réseau global et à la part représentée par la R&D chez BSO Network Solutions, nous sommes en mesure de proposer les routes alternatives et des plus rapides, encore non-exploitées par des concurrents. Notre « Asian Gateway », qui relie Londres et Hong Kong en 174 millisecondes RTD (Rund Trip Delay) en est un parfait exemple..

"L'exploitation du faible temps de latence entre Londres et HK a largement dépassé nos attentes. Nous pensons que ce faible niveau de latence, les performances accrues et la stabilité du réseau donneront lieu à une expérience nettement améliorée du courtage électronique. Nous envisageons d'ores et déjà de multiplier par deux notre bande passante avec BSO Network Solutions dans un proche avenir pour répondre à l'augmentation continue de la demande." témoigne Tariq Ahmad, Directeur du marketing & de la stratégie d'entreprise de Sucden Financial.

Selon vous, le Trading Haute Fréquence présente-il un potentiel pour les marchés émergents ?

Bien évidemment, les marches émergents font partie de la cible de nos clients, qui ne sont pas forcement les plus gros pure player du HFT. En effet, l’une des solutions, lorsque l’on ne peut pas rivaliser avec ces acteurs majeurs, est de se diriger vers un marche émergent, où peu d’acteurs font du HFT/algotrading. Le client se positionne, de ce fait, comme le plus rapide sur ce marché. C’est pourquoi le réseau compte énormément ; et c’est d’ailleurs sur ces marchés que nous sommes très pertinents, car nous pouvons, de part notre organisation, concevoir des solutions que les acteurs télécoms classiques ne peuvent pas faire et ce, très rapidement et à la demande. Citons par exemple: Moscou, Istanbul, Sao Paolo, Dubaï où nous sommes idéalement positionnés pour accompagner les acteurs de la finance.

Quelles évolutions technologiques peut-on attendre sur les prochaines années ?

Comme indiqué plus haut, un basculement vers des technologies intégrant FPGA sur le matériel informatique/réseau chez le client, et éventuellement livrer directement des longueurs d’ondes sur les MUX/DEMUX DWDM aux clients, sans passer par des équipements actifs. Nous nous intéressons également aux technologies sans-fils qui, dotées de nouvelles fréquences, nous permettrons peut-être à court terme de diminuer les latences actuelles en utilisant entre autres, des tracés point-à-point en ligne droite.

Lundi 5 Mars 2012
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

ENGLISH
Articles and press releases are provided as is and have not been edited or checked for accuracy.
Any queries should be directed to the company issuing the press release or to the author issuing the article.
If you have a question for the author, or would like to comment on this article, use the box above. Your comment will be moderated before publication.
Your comment or question will appear below and the author or Finyear editor will be able to respond. Please note that your name will appear next to your comment (not your email).
Finyear does not offer financial advice of any kind and the opinions of authors are not necessarily those of Finyear.
By posting your comment, you agree to our acceptable use policy. If you read anything here that you consider inappropriate or offensive, please contact the adress : contact (at) finyear.com
Finyear: Daily News & Best Practices for the Finance Executives (CFO, Treasurer, Controller, Credit manager, accountant, financial executive, etc...).

The Financial Year by Finyear. Copyright Finyear 2007-2013. You may share using our article tools.
Please don't cut articles from Finyear.com and redistribute by email or post to the web without permission: contact (at) finyear.com

FRANCAIS
Les articles et les communiqués de presse sont fournis tels quels et n'ont pas été modifiés ou vérifiés.
Toute demande de renseignement doit être adressée à la société émettrice du communiqué de presse ou à l'auteur de l'article.
Si vous avez une question pour l'auteur, ou si vous désirez commenter cet article, utilisez la boîte ci-dessus. Votre commentaire sera modéré avant publication.
Votre commentaire ou question ci-dessous apparaîtra et l'auteur ou l'éditeur Finyear sera en mesure de répondre.
Veuillez noter, s'il vous plaît, que votre nom apparaîtra à côté de votre commentaire (pas votre adresse email).
Finyear n'offre pas de conseils financiers de quelque nature que ce soit et les opinions des auteurs ne sont pas nécessairement celles de Finyear.
En postant votre commentaire, vous acceptez notre politique d'utilisation et nos mentions légales.
Si vous lisez quelque chose ici que vous considérez inapproprié ou offensant, s'il vous plaît contacter l'adresse: contact (at) finyear.com
Finyear: actus quotidiennes et meilleures pratiques pour les cadres financiers (CFO, trésorier, contrôleur, gestionnaire de crédit, comptable, cadre financier, etc ..).

The Financial Year by Finyear. Copyright Finyear 2007-2013. Vous devez utiliser nos outils de partage situés sur les articles.
SVP ne coupez-pas les articles issus de Finyear.com, ne les reroutez-pas par message sur le web sans autorisation : contact (at) finyear.com


Lettres Finyear



Conférences


Magazine n°33


FY Research


Livres Blancs



L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30