Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

M6 et le voleur de bicyclette


A propos du présent article, j’ai comme la sale impression d’être soit un facho, soit un idiot, ce qui, depuis Céline, n’est quand même pas exactement la même chose.




David Laufer
David Laufer
Vous connaissez peut-être ce sentiment étrange, mi-enivrant, mi-effrayant, de ne pas partager un sentiment apparemment universel. J’ai dû me taire, par exemple, en sortant de la projection d’Amélie Poulain, consterné par un film débile (et un peu facho) autant que par une adulation collective si prenante que décider de n’y point participer équivalait à n’écouter que le cliquetis des glaçons au fond de mon verre lorsque, pendant des mois, on ne parlait plus que de cela « dans les dîners ».

Personne ne peut ignorer ce qui s’est passé à l’école Louis-Aragon de Floirac en Gironde. Petit rappel de faits, diversement rapportés selon les sources : il y a quelques jours, un petit garçon de 6 ans et son cousin de 10 ans ont été attendus à la sortie de l’école par six policiers puis emmenés au poste pour y être entendus pendant deux heures, puis ont été relâchés. Le sujet de cet entretien concernait un vélo. La mère d’une petite fille s’était plainte à la mère d’un de ses camarades, un petit garçon qui se promenait depuis quelques jours sur le vélo de sa fille. Mais la mère du voleur présumé refusait de croire cette histoire et couvrait son fiston chéri. Donc la mère de la victime est allée voir le proviseur de l’école, qui lui a dit qu’il n’y pouvait rien et qu’il lui fallait en conséquence aller voir plus haut. D’où appel aux flics, d’où interpellation et, surtout, scandale hexagonal hystérico-blogo-politique.

Alertée, la mère d’Hicham, le cousin du voleur, parvient en quelques heures à faire la une des organes de presse nationale. Elle s’indigne et s’emporte, tance la police, le Ministère de l’Intérieur, la direction de l’école, le Malfaisant de l’Elysée (évidemment, jamais sans lui), et accuse le monde entier de s’en prendre à son agneau. Dire que la presse, de gauche à droite, lui a emboîté le pas, ça n’est pas peu dire. L’article sur le site de M6 résume bien le sentiment général : Du côté des parents d'élèves, ces méthodes pour le moins radicales provoquent colère et consternation…Une interpellation qui a laissé des traces…. On n’aura donc passé sous silence presque total que si Hicham n’a effectivement rien volé, son cousin de 6 ans a avoué les faits. Maîtrisant, à défaut de ses pulsions, l’art de la litote, il a admis devant les policiers avoir « emprunté » le vélo. Mais vous pouvez surfer pendant longtemps avant de trouver cette info, écartée au profit de tous ces sentiments vachement citoyens.

Cette intervention de la police a poussé la nation entière à s’identifier aussitôt à la mère du voleur. Comme beaucoup de parents, elle est débordée par des enfants qui filent du mauvais coton, si jeunes fussent-ils, ce qu’elle préfère ignorer parce qu’elle est probablement obsédée par d’autres problèmes plus pressants de loyer et de boulot. Ainsi la réaction populaire qui fait suite à l’affaire de Floirac trahit la pire conception qu’on peut avoir de la vie en société : on doit mieux protéger les enfants et les cadres juridiques existants sont obsolètes. En résumé, c’est une lecture strictement légaliste des événements, avec tous les articles et paragraphes à l’appui.

Or moi, ce qui m’intéresse, ce n’est pas la loi. C’est la justice. Et voilà : un enfant de 6 ans a volé un vélo, ce qui, alors qu’on en s’en gausse sur tous les blogs qui traitent du sujet, est un délit tout à fait grave, surtout à cet âge-là ; sa mère l’a couvert et a menti activement à tout le monde ; le proviseur de l’école s’est voilé la face. Personne n’était donc prêt, à la maison et à l’école, à faire respecter la justice et se planquait tranquillement derrière la loi. Le recours à la police, dans un cadre légal certainement un peu flou, a momentanément rétabli la justice, que les médias, les parlementaires et le gouvernement se sont empressés de foutre en l’air, ce qui semble être leur sport favori, en France et ailleurs.

David Laufer
Partenaire expert CFO-news
www.cfo-news.com/index.php?action=annuaire&subaction=enter&id_annuaire=17005


Mardi 26 Mai 2009
Notez




DISCUSS / DISCUTER

1.Posté par ALANDALUS le 27/05/2009 09:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre torchon est pitoyable.

Non seulement vous mentez en désignant le jeune "retenu" de voleur puisque sa mère a pu fournir une attestation sur l'honneur de la personne (un adjudant-chef de la base aérienne 106 de Mérignac) qui lui en a fait cadeau, mais en plus, vous cautionnez l'arrestation de deux enfants de 6 et 10 ans avec force renforts de policiers (6, pas moins) et leur rétention pour interrogatoire durant 2 heures.

Les faits sont indignants. Mais votre position l'est encore plus. Et oui, ce qui m'intéresse à moi, certainement plus qu'à vous, à la lumière de votre déraisonnement abject, c'est la justice et vous n'y faites pas honneur.

Je m'empresse de sortir de cette page qui commence à empester ma maison.

2.Posté par Grégory le 27/05/2009 09:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La nouvelle concernant la responsabilité d'un enfant de 6 ans pour le vol d'un vélo passe peut-être inaperçu car elle s'efface derrière l'invraisemblance du réflexe de la police qui, lorsqu'elle est alertée par une mère pour un vol, s'en va interpeller (à 6 ?!?) un enfant de cet âge à la sortie de l'école et le soumettre à un interrogatoire pendant 2 heures. Que l'exposé de ces faits vous paraisse tout à fait normal - que l'enfant soit responsable du vol ou non - me laisse sans voix...

3.Posté par david laufer le 27/05/2009 10:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Al Andalus: ne vous échauffez pas trop vite. C'est la mère d'Hicham, 10 ans, qui a obtenu les documents cités, et non pas la mère du cousin d'Hicham, 6 ans. Celui-ci a avoué les faits devants les agents. Si vous pensez qu'il est normal qu'un enfant de 6 ans fauche un vélo, en fasse usage devant sa victime pendant plusieurs jours et se fasse ensuite couvrir par sa mère, sa tante et le proviseur de son école, c'est que votre conception de la justice et du droit est pourrie jusqu'au trognon. Je ne vois pas en effet où est la justice à laisser une petite frappe, comme l'est manifestement cet enfant, non seulement impunie, mais protégée par la société, tandis que les victimes du vol et les agents de police se font jeter à la vindicte populaire.

4.Posté par Paul le 27/05/2009 10:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je n'ai pas envie de donner mon avis sur le fond, mais sur la forme je ferai un commentaire :

Si j'avais à être la police dans cette affaire, je n'irai pas "interpeller" des enfants; je ferai un travail d'enquête d'une simplicité crasse : je demanderai au responsable de l'école qui sont ces enfants puis j'irai voir les parents.
Le travail de police serait fait dans le respect des règles, us, coutumes et sans doute lois d'un pays comme le nôtre.
Et je ne suis pas certain qu'on aurait entendu parler de quoique ce soit...

Vous ne passez pas pour un facho je vous rassure, en revanche pour ce qui est d'être idiot et de vous placer au niveau du zinc du café du commerce je ne serai pas aussi catégorique...

5.Posté par david laufer le 27/05/2009 10:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Paul : les informations que j'ai, et qui sont disponibles un peu partout, indiquent ceci: la maman de la victime du vol a contacté la maman du voleur, qui a nié en bloc. Elle a ensuite demandé de l'aide au proviseur, qui l'a renvoyée sans commentaires. Elle a donc été voir la police qui a fait une petite enquête et a constaté que le vélo volé correspondait bien aux descriptions. Ils ont ensuite demandé des explications à la maman du voleur qui a de nouveau nié les faits. Donc ils ont fini par emmener le petit au poste - j'ignore pourquoi ils ont aussi pris le cousin, même si j'ai une petite idée là-dessus - et là le petit a avoué. D'autre part, si le chiffre de 6 agents est certainement excessif, je ne vois pas en quoi le fait de passer deux heures à se faire questionner est un pareil scandale. Il n'y a eu ni violences, ni abus, ni voies de fait. Il y a un vol, une victime, un voleur, mais une société qui refuse complètement ses responsabilités et qui se met à hurler lorsque les flics font le sale boulot que personne, absolument personne n'ose plus faire, c'est-à-dire confronter un voleur, si jeune fût-il, pour un vol tout à fait sérieux, doit-on encore une fois le rappeler. L'hypocrisie de cette situation me donne le tournis.

6.Posté par marduel le 27/05/2009 11:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ces échauffourées m'inspirent 2 commentaires :
- On perd une énergie folle à commenter des faits dont nous n'avons que des bribes même si l'information semble disponible partout sur le Net...
- je ne comprends pas la ligne éditoriale de CFO News : que vient faire cet article dans une lettre d'info destinée aux responsables financiers? Monsieur Laufer est "Partenaire Expert" de CFO News, mais expert en quoi? En finance, alors pourquoi cet article? En faits divers, alors pourquoi écrire dans CFO News?

7.Posté par Laurent Leloup le 27/05/2009 11:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

CFO-news vous explique son positionnement.
En tant que resp. de la rédaction je me dois de vous préciser que David Laufer est chroniqueur pour notre quotidien mais également pour d'autres médias. En sa qualité de chroniqueur il reste libre du choix de ses sujets, le but pour CFO-news étant de proposer à ses lecteurs des rubriques "Détente", "Loisirs", "Lectures" et pas seulement des sujets dédiés Finance, performance et gouvernance d'entreprise. En effet ces rubriques connexes ne sont uniquement l'apanage des "grands" quotidiens économiques et financiers. Que devrait-on dire des rubriques "sport" ou "culture" que l'on peut lire dans des quotidiens économiques ? Aujourd'hui CFO-news rassemble plus de 180.000 lecteurs uniques par mois et chacun y trouve son compte...
J'espère vous avoir éclairé et vous remercie de votre fidélité.

8.Posté par patrick jaulent le 27/05/2009 13:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Permettez moi d’apporter mon soutien à David Laufer, bien que je ne partage pas l’idée de mette en rétention pour interrogatoire durant 2 heures des enfants.

David Laufer est chroniqueur, il suscite donc le débat. C’est son rôle au sein de cfo-news.

9.Posté par Dominique B le 27/05/2009 18:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce que je trouve navrant dans cette histoire (et j'en parle en connaisance de cause, travaillant à FLoirac et habitant à Cenon et ayant connu certains policiers de ce commissariat), c'est que ces policiers sont bien diligents quand il s'agit de gosses de 6 et 10 ans, mais qu'ils laissent tourner impunément en rond des jeunes de 16 à 25 ans, sur des scooters volés, au prétexte que si on les arrête, le juge les relache avec une petite remontrance (c'est pas bien ce que vous faites, il faudra pas recommencer !), confidquent le scooter, et donc provoquent, d'après eu, un accroissement de la délinquence puisque, sitot remis en liberté, ils iront en voler un autre. Moralité : tant qu'on les laisser emm... tout le monde avec leur scooter volé, ils n'en volent pas d'autres !

10.Posté par Rexach le 27/05/2009 19:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ouf ! un peu de bon sens ! je commençais à me demander si j'étais le seul fou ...
Un petit détail supplémentaire : la mère de la petite fille semble avoir eu un comportemnt normal et responsable devant ce vol du vélo de sa fille ( 1 vélo volé (et même 2) ce n'est pas rien sauf si on est Crésus).
Pourtant c'est elle qui reçoit ces commentaires sur le blogs puis les articles de journaux : "dénonciation calomnieuse" "dénonciation par des 'bons' français (agoravox)", même la mère qui dit "elle a voulu récupérer 2 vélos pour le prix d'un" etc etc...
Alors merci à David Laufer de ne pas avoir crié avec la meute !

11.Posté par Mary le 29/05/2009 14:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En laissant un enfant de 6 ans volé quelque chose impunément on se prépare une société future bizarre... Un gendarme ou un policier a aussi un rôle éducatif qui peut consister à "parler avec des enfants" et à leur demander d'où vient leur vélo... Je trouve bizarre que personne ne pense à cette petite fille à qui on prend SON vélo impunément sa protection ainsi que celle de ses biens.... La protection de l'enfance passe par leur éducation... être un enfant c'est aussi faire des bêtises et cela s'arrête (parce qu'il a 6 ans) à se faire "gronder" par les gendarmes (à défaut de la mère qui aurait dû agir avant) plutôt que d'attendre qu'il ait 18 ans et alors,être mis en prison où il apprendra à passer du stade de voleur à celui de criminel.

Pensez aux enfants plutôt qu'aux parents, il vaut mieux une petite promenade de 2 heures chez les policiers à 6 ans, qu'une peine de prison de 10 ans ou plus pour récidive de vols de voiture (car à 6 ans on fait du vélo mais à 18 ans on veut une voiture).... Merci aux policiers de s'intéresser à nos enfants... (les voleurs et les volés !!!)

12.Posté par paquito le 02/06/2009 14:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne connais pas bien l'histoire, mais ce qui me choque, m'interpèle de plus en plus, c'est que la population prend souvent le parti de ceux qui sont devant les juges ou arrêtés.
Je demande qui, parmis nous, n'aurait pas réagit comme cette mère ? aller voir la mère du voleur, puis le principal (ou directeur de l'école) puis la police puisque CONTRAINTE pour avoir justice rendue. Après, les méthodes (rapportées) de la police ne sont pas les meilleures, peut-être, mais ils font leur travail, peut-être mal mais ce n'est que leur travail.
Je rappelle comme écrit plus haut, que si les "voleurs" ne volaient pas, ils ne seraient jamais arrêtés, ni poursuivis, ni "victimes d'erreurs" etc. un policier n'arrête jamais (sauf rares Cxxx) une personnne pour se faire plaisir...
Commençons par avoir de l'autorité avec nos gamins et la police n'interviendra que moins...

Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs