Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Les professionnels de la finance confiants pour la sécurité de leur emploi mais soucieux de leur rémunération


eFinancialCareers.fr, le site international d’offres d’emploi dans les secteurs de la banque et de la finance, a mené une enquête auprès de 380 professionnels de la finance travaillant en France pour savoir comment ils envisagent 2011 en termes de perspectives économiques et de carrière.




Les professionnels de la finance confiants pour la sécurité de leur emploi mais soucieux de leur rémunération
37% des professionnels interrogés sont plus confiants pour l’année à venir qu’ils ne l’étaient l’an dernier à la même période, tandis que 40% sont dans le même état d’esprit que l’an passé. A titre de comparaison, 47% des financiers de la City qui ont été interrogés par eFinancialCareers.com sont plus confiants pour l’année à venir qu’ils ne l’étaient l’an dernier[i].

Par ailleurs, plus de la moitié des répondants (53%) s’attendent à une croissance de l’économie française en 2011. Parmi eux, 3% tablent même sur une “forte croissance”. L’an dernier, à la même période, une enquête similaire menée par eFinancialCareers.fr[ii] révélait que moins d’un quart des répondants s’attendaient à une croissance de l’économie française pendant l’année.

Cependant, près des deux tiers (61%) sont très préoccupés par le niveau de la dette publique et 76% pensent que la France ne parviendra pas à tenir son objectif de réduction du déficit public en 2011 (le ramener à 6% du PIB à la fin 2011 contre 7,7% en 2010).

De même, les professionnels de la finance sont préoccupés par la conjoncture économique mondiale puisque près d’un tiers (30%) craignent fortement que les plans d’aide accordés à l’Irlande ou à d’autres pays européens à l’avenir puissent affecter la reprise de l’économie européenne, tandis qu’une proportion similaire (31%) est très préoccupée par la santé de l’économie américaine.

En ce qui concerne leur situation professionnelle, si 71% des répondants ne sont pas inquiets pour la sécurité de leur emploi en 2011 (ils étaient 64% l’an dernier à la même période), une large majorité des professionnels interrogés (73%) craignent que leur rémunération au sein du secteur financier français ne soit pas augmentée cette année.

Parmi ces derniers, seuls 10% affirment rechercher activement un nouvel emploi dans le secteur de la finance à l’étranger. Ils sont plus du double (26%) à rechercher un emploi dans une autre entreprise du secteur financier en France, et la même proportion (26%) à tenter de négocier une meilleure rémunération au sein de leur entreprise.

James Bennett, Directeur Général Europe, Moyen-Orient, Afrique et Asie-Pacifique d’eFinancialCareers, déclare : “En 2011, tous les regards seront certainement tournés vers l’impact de la réforme réglementaire européenne sur la place financière parisienne. Même s’il est encore un peu tôt pour en tirer des conclusions, les premières constatations suggèrent que peu d’employés cherchent activement à partir à l’étranger et qu’ils préfèrent au contraire rester en France. Retenir les employés clés va devenir un enjeu prioritaire pour les entreprises françaises du secteur financier en 2011.”

Méthodologie
L’enquête eFinancialCareers.fr a été menée en ligne entre le 13 décembre 2010 et le 4 janvier 2011 auprès de 380 professionnels de la finance travaillant en France.

eFinancialCareers.fr

[i] Une enquête similaire a été menée par eFinancialCareers.com entre le 7 et le 15 décembre 2010 au Royaume-Uni.
[ii] Une enquête similaire a été menée l’an dernier.

Retrouvez toute l'actualité du credit management dans notre magazine en ligne DSOnews
www.dsonews.fr

Mercredi 19 Janvier 2011
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs