Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Les politiques d’HSE dans le secteur de l’EPC nécessitent des systèmes d’information intégrés


Par Amor Bekrar, Président IFS France.




Ces dernières années, l’intérêt pour l’hygiène, la sécurité et l’environnement (HSE) s’est incroyablement accru au sein de l’industrie des hydrocarbures et de la pétrochimie. Non seulement les administrations appliquent des réglementations plus strictes, mais les entreprises reconnaissent également l’importance de l’HSE. Une politique d’HSE efficace réduit le risque d’accidents, ce qui influe directement sur l’efficacité d’une entreprise. L’HSE présente une importance majeure pour l’ensemble de l’entreprise. Un système d’information intégré joue alors un rôle essentiel.

La catastrophe liée à l’explosion de la plate-forme pétrolière de BP Horizon dans le Golfe du Mexique est toujours bien présente dans nos esprits. Bien que la cause exacte de ce désastre ne soit pas encore déterminée, les conséquences dramatiques, comme la mort de plusieurs personnes et les dommages économiques et environnementaux, soulignent l’importance d’une attention constante sur la sécurité, l’environnement, les responsabilités sociales et la santé. Suite à cette catastrophe, l’administration américaine a appliqué de nouvelles réglementations plus strictes en matière de sécurité, pour éviter un tel drame. Cette réponse a engendré de lourdes conséquences pour le secteur de l'EPC (Engineering, Procurement & Construction, ingénierie, approvisionnement et construction).

CONTRAT EPC
Dans le secteur de l’EPC, un entrepreneur EPC accepte de réaliser une installation entièrement opérationnelle. Ce concept est comparable à un entrepreneur qui offre au propriétaire la clé de son immeuble à l'achèvement d’un projet immobilier. Cette approche de l'EPC clé en main devient de plus en plus importante dans l’industrie des hydrocarbures. L’avantage principal de cette approche réside dans le fait qu’elle transfère tous les risques à l’entrepreneur EPC. Celui-ci conçoit et réalise l’installation et gère toutes les activités d’achat et de sous-traitance. Il est également responsable de tous les aspects liés à la sécurité.

GESTION DE L’HSE
Afin d’assurer la conformité au nombre croissant de réglementations et de répondre aux demandes de plus en plus exigeantes des clients, notamment les compagnies pétrolières, un système de gestion de l'HSE est primordial. Dans un tel système, les responsabilités, pratiques, procédures, processus et méthodes sont établis pour exécuter une politique d’hygiène, de sécurité et d’environnement. Les avantages d’un système efficace de gestion de l'HSE vont au-delà du respect de toutes les exigences réglementaires. Le fait d’optimiser les processus et d’empêcher les accidents et dommages environnementaux va accroître l’efficacité d’une entreprise, engendrant ainsi une réduction des coûts.

GESTION DES ENTREPRENEURS
La gestion des entrepreneurs constitue un composant essentiel de la gestion de l’HSE. Le client peut y évaluer les performances de ses sous-traitants, de ses fournisseurs et des autres parties impliquées. Les évaluations sont réalisées sur la base d’accords sur la sécurité et les méthodes de travail. En règle générale, les parties documentent les accords passés en détail concernant les fonctions et responsabilités, afin que les entreprises puissent correctement les contrôler et travailler à la réalisation d’un espace de travail sans accident, et ce de manière quotidienne. Pour une entreprise externalisant le travail à un sous-traitant (ou un entrepreneur), il s'avère essentiel de travailler avec un système intégré de gestion des informations d'hygiène et de sécurité, des données d’assurance, des programmes de formation et des documents spécifiques de l’entrepreneur et du propriétaire/client.

RISQUES ET CONTRÔLE
L’externalisation accroît les risques. Les entreprises impliquées dans l'exécution des projets sont en mesure de vérifier immédiatement leurs propres performances en termes d'HSE. Cela s’avère plus complexe pour les entreprises commanditant les missions. Cependant, l’externalisation ne dispense pas une entreprise de sa responsabilité liée à la gestion de la sécurité. Ainsi, les entreprises bénéficieront d’un aperçu clair de la manière dont leurs sous-traitants (entrepreneurs) gèrent les réglementations en termes d’HSE. Cet aperçu devient de plus en plus facile à obtenir, grâce au déploiement d'outils d'automatisation modernes.

ÉVALUATION DES PERFORMANCES
De même que la production, les finances et la vente, l'HSE est un domaine dans lequel une entreprise doit évaluer ses performances. Ceci est réalisable grâce aux KPI (Key Performance Indicators, indicateurs de performances clés). Le « nombre d’incidents entraînant une perte de temps » constitue un exemple de KPI d’HSE. En effectuant un contrôle actif et une vérification fréquente, une entreprise est en mesure de déterminer ses performances en termes de sécurité. Les risques peuvent être réduits et une entreprise peut alors répondre de manière proactive lorsque les performances chutent au-dessous des standards déterminés. Les performances en termes d’HSE peuvent être optimisées de manière constante grâce à un audit régulier. Les points faibles peuvent en outre faire l’objet d’un suivi. Cela engendre un accroissement de la qualité générale des politiques d’HSE.

AUTOMATISATION ISOLÉE
Pour de nombreuses entreprises, le contrôle et le signalement d'incidents représentent un sujet complexe. L’une des principales raisons est la suivante : les incidents sont enregistrés dans un système d’information autonome qui ne prend généralement en charge qu’une partie de l’ensemble de la politique d’HSE. Ainsi, l'entreprise ne dispose pas d'un aperçu complet et il est impossible d'établir des liens avec d'autres processus métier. La question porterait ici sur le meilleur choix en matière d’automatisation des processus métier : un système intégré prenant en charge tous les systèmes ou une approche dite de pointe où des applications distinctes sont déployées pour chaque processus.

EXCELLENCE
À première vue, une approche de pointe semble une option séduisante, car chaque application est spécialement conçue pour une fonction spécifique. Une approche intégrée présente en outre des avantages en termes de facilité d’utilisation, de partage de données et de rentabilité. Les points suivants jouent un rôle essentiel dans la prise de décision finale :

- COÛTS
En règle générale, une application de pointe s’avère plus coûteuse en termes d’achat et d’utilisation. Une formation supplémentaire du personnel est nécessaire et des liens doivent être établis avec d'autres suites logicielles ; le partage de données s’avère en outre plus complexe.

- SUPPORT
Plus la diversité d’un système au sein d’une entreprise est importante, plus complexes deviennent la gestion et le support. Les employés doivent se former à différentes technologies et méthodes et doivent gérer plusieurs interfaces.

- EFFICACITÉ
Les fournisseurs de systèmes de gestion intégrés ajoutent constamment de nouvelles fonctionnalités à leurs logiciels. Ces fonctionnalités sont développées en interne ou sont intégrées à l'application à la suite d'une acquisition. Cela représente une approche intégrée et de pointe. Le partage des données est alors simplifié. Ceci constitue l’argument le plus persuasif pour adopter une approche intégrée : lorsque toutes les données pertinentes sont stockées dans une base de données, il est plus facile de les interconnecter et de créer un aperçu complet de la politique d’HSE. Ceci s’avère beaucoup plus complexe dans des systèmes autonomes, car les données sont stockées dans divers systèmes de l'entreprise. Ainsi, personne ne peut jamais être certain de l’exhaustivité d'un rapport. Une incertitude qui n’est pas provoquée par une approche intégrée.

A propos d'IFS
IFS est une société d‘origine suédoise, cotée à la Bourse de Stockholm (OMX STO : IFS) créée en 1983 qui développe, commercialise et met en œuvre IFS Applications™, une suite logicielle ERP complète, modulaire et totalement intégrée qui repose sur des technologies de type SOA.
IFS axe ses efforts sur l'agilité des entreprises pour couvrir tout ou partie de leurs quatre processus stratégiques suivants : la gestion des services et des actifs, la gestion de la production, la gestion de la chaîne d'approvisionnement et la gestion en mode projet. IFS Applications™ est exploité chaque jour à la satisfaction de plus de 2000 clients à travers le monde, dans plus de 50 pays avec le support de plus de 2 800 collaborateurs IFS.
En 2010, IFS a réalisé un chiffre d’affaires net de 2.6 milliards de couronnes suédoises (294 millions d’euros).
Pour tout complément d’information : www.IFSWORLD.com

Vendredi 16 Décembre 2011
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News