Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Les marchés boursiers manquent de souffle


L’heure est à l’attentisme sur les marchés boursiers. Après l’enthousiasme général suscité par l’annonce de la FED, favorable à la reconduction de son programme d’assouplissement monétaire, les investisseurs font preuve d’un regain de prudence. Un état d’esprit qui s’explique notamment par des prises de bénéfices légitimes, après les sommets atteints récemment par les indices boursiers américain et allemand, mais aussi par le retour de facteurs d’incertitude comme le risque budgétaire américain.




En effet, outre-Atlantique, la dette est en passe d’atteindre son plafond légal, mettant le Congrès sous pression à quelques jours d’une échéance fatidique. Si d’ici le 30 septembre les parlementaires américains ne parviennent pas à s’accorder pour rehausser le montant maximal de la dette, le gouvernement devra procéder à des coupes budgétaires automatiques qui provoqueront la rupture de certaines prestations publiques. L’hypothèse d’un blocage budgétaire, qui figerait le financement de l’Etat, pèse actuellement sur les indices boursiers américains. L’indice Dow Jones a par exemple corrigé de plus de 2% sur les cinq dernières séances, pour refluer à un niveau proche de 15 300 points. Dans le sillage des marchés U.S., les indices européens semblent manquer de souffle. L’indice parisien peine à se maintenir au dessus des 4 200 points, tandis que les volumes d’échanges quotidiens demeurent assez modestes, preuve de la torpeur du marché. Nul ne veut prendre de position significative sur les marchés actions, tant qu’il n’y a pas d’indication sur l’issue des discussions budgétaires aux États-Unis.

L’autre « newsflow » majeur qui a contribué à refroidir les marchés, concerne l’activité de crédit aux agents économiques en Zone euro. Selon la BCE, les prêts consentis au secteur privé et aux particuliers ont faibli de 2% sur un an (entre août 2012 et août 2013). Ce chiffre reflète notamment les difficultés des établissements bancaires européens à répercuter auprès des consommateurs de crédit, les conditions de financement avantageuses que leur garantit la politique monétaire accommodante de la Banque Centrale Européenne. De ce point de vue, il semblerait qu’en dépit de l’amélioration de l’environnement financier permise par la BCE (liquidité et solvabilité du système bancaire, baisse des taux d’emprunt souverains), les effets positifs du refinancement à long terme des banques, les fameuses LTRO, se soient évaporés au seuil de l’économie réelle. Dès lors, la BCE pourrait reprendre la main en activant une troisième opération de refinancement, si elle estime que les banques éprouvent encore des besoins en capital pour transformer leurs liquidités en offres de prêts.

Ce commentaire est signé Fabrice Cousté, DG de CMC Markets France

A propos de CMC Markets : Fondé en 1989 par Peter Cruddas, CMC Markets est l’un des principaux courtiers en CFD dans le monde. A l’origine spécialisé sur le marché des devises (Forex), CMC Markets s’est rapidement positionné sur les CFD (Contract for Difference), avant de lancer en 1996 la première plate-forme globale de trading en temps réel sur le Forex. Présent en France depuis fin 2010, CMC Markets est agréé par la FCA au Royaume-Uni (Financial Conduct Authority) et enregistré auprès de l’Autorité de Contrôle Prudentiel en France.

Les CFD (contract for difference) sont des produits financiers à effet de levier comportant un risque de perte supérieure au capital investi. Ces produits présentent un caractère hautement spéculatif. Ils sont destinés à des investisseurs avisés pouvant surveiller leurs positions de façon continue et ayant les moyens financiers de supporter un risque de perte en capital. Les CFD sont liés à des actifs sous-jacents extrêmement variés. Les CFD présentent des risques spécifiques qui peuvent varier grandement d’un produit à l’autre, par exemple s’agissant de la rapidité des variations des cours ou en matière de liquidité.

Vendredi 27 Septembre 2013
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News