Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Les dirigeants approuvent une part de nomadisme chez leurs salariés - Mobilitis


Entretien avec Alexis Motte, président de Mobilitis.




Alexis Motte
Alexis Motte
Pourquoi se rend-on au bureau ?
88% des salariés interrogés s’accordent à dire qu’il est important pour eux d’être au bureau pour échanger des informations et travailler en équipe. Pour 70% d’entre eux, aller au bureau leur permet d’être entourés de leurs collègues. Indéniablement, l’entreprise crée du lien social et ce lieu répond à un besoin d’échange et de communication.

A-t-on besoin d'un manager tout le temps au bureau ?
La présence quotidienne physique du manager est importante mais pas indispensable pour assurer la qualité du travail de ses équipes, répondent très clairement les salariés (à 65%), les dirigeants (61%) et les managers (61%).

Quel effet du travail à distance sur la qualité du travail ?
Parmi les 13% des dirigeants qui estiment que travailler à distance améliore la qualité du travail, 54% pensent que cela fait gagner du temps et 53% que le télétravail permet de mieux de concentrer.
Les 20% des dirigeants qui pensent que le télétravail dégrade la qualité du travail évoquent dans leur majorité des contraintes liées au relationnel (manque de contrôle, difficulté de communication, etc).
Les salariés plébiscitent l’effet du télétravail sur la qualité de leur travail à 37%, citant en premières raisons la capacité de concentration, la réduction de la pression et le gain en autonomie et en flexibilité.

Les dirigeants sont-ils favorables au télétravail ?
Presqu’un dirigeant sur deux (45%) se déclare plutôt favorable à une demande de télétravail partiel de la part d’un collaborateur. Mais, certainement à cause du cadre juridique qui a mis longtemps à sécuriser les entreprises, les réfractaires à cette évolution restent importants : 48% des dirigeants s’y disent « plutôt opposés ».

Combien de jours par semaine peut-on travailler à distance ?
L’étude tend à montrer qu’un consensus autour de 2 jours par semaine pourrait être trouvé : 46% des salariés et 24% des dirigeants, soit les deux plus larges segments de population, répondent que 2 jours serait un chiffre raisonnable.

Téléchargez un extrait de l'étude ci-dessous (PDF 17 pages)

nov2012_exrtraitobservatoiremobilitis_mobiliteautravail_pptx.pdf Nov2012_ExrtraitObservatoireMobilitis_Mobilitéautravail.pptx.pdf  (783.61 Ko)


Mardi 20 Novembre 2012
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs