Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Les PME innovantes et exportatrices résistent mieux à la crise


Oseo vous présente sa 48ème enquête semestrielle de conjoncture




Les PME innovantes et exportatrices résistent mieux à la crise
Activité
Les PME ont dans l’ensemble enregistré une année 2008 convenable. Elle est cependant marquée par un sérieux ralentissement de l’activité au second semestre, dans la quasi-totalité des secteurs, avec une croissance de leur chiffre d’affaires réduite de moitié. Il reste que les entreprises fortement exportatrices et innovantes font preuve d’une bien meilleure résistance que les autres : Les entreprises qui font plus du quart de leur chiffre d’affaires à l’international ont évalué à 11,2 % la progression de leurs ventes et les PME innovantes ont déclaré une hausse de leur chiffre d’affaires de 7,6 % en moyenne en 2008 au lieu de 1,1% pour les non innovantes.
Pour 2009, 20 % seulement des dirigeants pronostiquent une hausse de leur activité, tandis que 40 % anticipent un recul.

Emploi
Les créations d’emploi ont connu une baisse sensible avec, pour la première fois depuis 2003, une réduction d’effectifs dans les TPE. En revanche, les PME exportatrices, et plus encore les entreprises innovantes, ont beaucoup embauché.
Les prévisions d’activité et d’emploi pour 2009 sont empreintes d’un fort pessimisme dans la plupart des secteurs avec des carnets de commandes historiquement bas.
Contrairement aux autres, les PME exportatrices tablent sur une stabilité de leurs effectifs en 2009 ; les entreprises innovantes envisagent même de recruter.

Trésorerie et rentabilité
Près de 70 % des dirigeants interrogés jugent normale ou aisée la situation de leur trésorerie et 78 % estiment bonne ou normale la rentabilité actuelle de leur entreprise.
Cependant, pour 2009, dans de nombreux secteurs, les chefs d’entreprise prévoient un durcissement de leur trésorerie. Encore une fois, les PME exportatrices et innovantes sont un peu moins pessimistes que les autres.

Investissements
Les chefs d’entreprise interrogés qui avaient peu à peu réduit leurs investissements, anticipent un net recul en 2009. La principale raison est l’absence de visibilité sur l’évolution de la demande et du coût du crédit. La majorité des PME innovantes déclarent toutefois leur intention d’investir en 2009.
Ces résultats soulignent qu’il est plus que jamais nécessaire d’aider les PME à grandir, en soutenant notamment leurs projets innovants et leur développement à l’international.

www.oseo.fr

Ci-dessous la 48ème enquête semestrielle de conjoncture OSEO (PDF)

enquete_conjoncture_oseo_janvier_2009.pdf Enquête conjoncture OSEO Janvier 2009.pdf  (1016.56 Ko)


Mercredi 14 Janvier 2009
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs