Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Le Cash : nerf de la digitalisation de votre entreprise !


Dans un monde plus incertain que jamais, que l’on soit un particulier ou une entreprise suivre son cash en temps réel, de manière visuelle et fiable est plus qu’une nécessité.




Alors que les particuliers le suivent désormais depuis leurs Smartphones, les entreprises, malgré des outils de gestion, peinent encore à accéder à leurs données cash.

Depuis plusieurs années, les applications développées par les banques ont pris la place des relevés papiers pour les particuliers. Il est désormais possible de visualiser son cash (comptes courants, placements…) depuis son smartphone.

Malgré cette avancée, ces applications monobanques se voient concurrencées par les acteurs de la scène Fin Tech (Bankin, Linxo…) leur mission : agréger les comptes des particuliers ayant une ou plusieurs banques et analyser instantanément leurs différentes natures de revenus et de dépenses.

Ce suivi est une révolution dans la gestion des finances personnelles, mais qu’en est-il du monde de l’entreprise ?

« Cash is King »: nous sommes tous d’accord, mais…

La gestion du cash en entreprise est clé, et cela parait frappé de bon sens : c’est par le cash que naissent et meurent les entreprises ! La crise de 2009 et ses répercussions l’ont plus que jamais prouvé. Les entreprises ne font pas faillite à cause de faibles profits, mais bien à cause du manque de liquidité.

Malgré cet état de fait, c’est bien souvent uniquement le bilan et le compte de résultat (chiffre d’affaires – charges) qui sont les indicateurs utilisés pour « piloter » l’entreprise.

Le tableau de flux de trésorerie, qui présente la variation du cash entre deux périodes par activité (opérationnelle, investissement, financement) n’est par ailleurs pas un état financier obligatoire dans les publications des comptes d'entreprises en normes comptables françaises. Faute à une culture cash en entreprise moins développée que nos voisins anglo-saxons, d’un manque de consensus sur ce qui constitue…le cash ?

Ce qui est certain c’est qu’aujourd’hui, un patron d’une société ne peut pas visualiser son cash chaque matin dans une application aussi facilement que pour ses finances personnelles.

… difficile d’y voir clair !

En termes de gestion de leur cash, et surtout depuis 2009, les services trésorerie des entreprises se sont équipés d’outils permettant d’agréger leurs positions de cash et leurs expositions sur les marchés financiers.

Ces outils “transactionnels” aussi appelés TMS (Treasury Management System) ont permis de réelles avancées en termes d’automatisation et une sécurisation des processus. Ils permettent en théorie d’accéder de manière journalière à une information “réconciliée” avec ses partenaires bancaires partout dans le monde.

Cependant, la mise en place de ces outils reste compliquée et ne solutionne pas complètement les problématiques de reporting : la non-exhaustivité de l’information dans ces TMS, l’hétérogénéité des pratiques bancaires et réglementaires ainsi que le manque d’outils permettant un accès visuel à la donnée sont autant d’éléments qui compliquent toujours les tâches de reporting.

Une récente étude du cabinet REVEAL “Êtes-vous dans le noir avec votre position de cash globale” relate que malgré le fait d’être équipé de TMS : 76% des professionnels de la finance ne calculent pas leur position de cash automatiquement, 23% passeraient au moins une journée à la calculer. Les Trésoriers se sont donc habitués à la production manuelle de leurs chiffres.

En résumé, les entreprises sont aujourd’hui équipées d’outils de suivi du cash pour automatiser et sécuriser leur processus, mais la restitution complète de l’information cash nécessite toujours une manipulation fastidieuse des données à la main !

Le besoin d’une vision stratégique !

Les départements finance surfent aujourd’hui sur le développement de projets de digitalisation pour réduire leur dépendance aux outils standards comme Excel et PowerPoint. Malgré tout, un bout du chemin reste à parcourir pour continuer l’amélioration de la performance, de la qualité des processus et des données... et donc à produire des analyses plus stratégiques.

Une partie de la réponse à ce constat se trouve dans les applications de data visualisation qui font aujourd’hui leurs preuves sur marché. Elles permettent d’agréger les données et de débloquer le potentiel analytique de celles-ci.

L’autre partie reste définitivement liée à l’humain, à la mise en place d’une vision stratégique claire, à la définition d’une culture donnant un sens à l’analyse et à un management du changement pertinent.

C’est cette approche que défend aujourd’hui la société MDM IS (Making Digital Meaningful – Donner du sens au numérique) qui en s’associant avec l’éditeur de solution de data visualisation Toucan Toco souhaite convaincre les entreprises qu’une digitalisation réussie passe par la mise en place d’une stratégie ; permettant un accès visuel, fiable et quotidien aux données cash de l’entreprise.

Auteurs
Jeremy Ravenel, Fondateur & Consultant, MDM IS
www.mdm-is.com
Baptiste Jourdan, Directeur du business development, Toucan Toco
www.toucantoco.com


Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

FINYEAR

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

Sa newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation & Digital transformation.

Ses 5 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The Chief FinTech Officer
- The Chief Digital Officer

Finyear magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour choisir de recevoir un ou plusieurs médias Finyear

BLOCKCHAIN DAILY NEWS

Le quotidien Blockchain Daily News :
- Blockchain Daily News

Sa newsletter quotidienne :
- Blockchain Daily News Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Blockchain daily News, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Blockchain révolution.

Sa lettre mensuelle digitale :
- The Chief Blockchain Officer

Vendredi 30 Septembre 2016
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs