Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

La proportion des demandes de prêt refusées aux PME s'est accrue avec la crise économique


La crise économique a rendu l'accès au crédit bancaire plus difficile pour les petites et moyennes entreprises (PME) (1). Entre 2007 et 2010, la proportion de demandes de prêt refusées (2) a augmenté dans 19 des 20 États membres pour lesquels les données sont disponibles. Le pourcentage de demandes de prêt non accordées a augmenté le plus en Bulgarie (de 3% en 2007 à 36% en 2010), en Irlande (de 1% à 27%) et en Lettonie (de 4% à 26%). Ce pourcentage a diminué seulement en Suède (de 9% à 6%).




En 2010, les pourcentages les plus élevés de demandes infructueuses ont été enregistrés en Bulgarie (36%), en Irlande (27%), en Lettonie (26%), aux Pays-Bas (23%) ainsi qu'en Lituanie et au Royaume-Uni (21% chacun), et les plus faibles en Finlande (0,2%), à Malte (2%), à Chypre et en Pologne (4% chacun) ainsi qu'en Italie (5%).

Ces données (3) d'Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne, sont basées sur une enquête effectuée auprès de 25 000 entreprises à travers l'UE, incluant également des informations sur les entreprises en croissance rapide, les besoins de financement futurs des PME et les facteurs perçus comme des freins à la croissance des entreprises dans l'avenir. Ces données sont publiées à l'occasion de la semaine européenne 2011 (4) des PME qui se déroule du 3 au 9 octobre dans 37 pays européens.

Le pourcentage de prêts accordés a baissé le plus en Bulgarie, en Irlande, au Danemark et en Lituanie
Si l'on exclut les demandes de prêt refusées, les demandes peuvent être réparties entre celles qui sont (totalement) accordées et celles qui le sont partiellement, c'est-à-dire à des conditions moins favorables qu'initialement demandées.
Le pourcentage des demandes de prêt accordées (2) aux PME était plus faible en 2010 qu'en 2007 dans tous les États membres pour lesquels les données sont disponibles, tandis que celui des demandes de prêt partiellement accordées (2) a augmenté dans tous les États membres. La proportion de prêts accordés a baissé le plus en Bulgarie (de 87% de toutes les demandes de prêt en 2007 à 43% en 2010), en Irlande (de 97% à 53%), au Danemark (de 92% à 60%), en Lituanie (de 89% à 58%), en Grèce (de 88% à 60%) et en Espagne (de 87% à 59%). Des baisses inférieures à 10% ont été enregistrées en Finlande (de 98% à 96%), à Malte (de 94% à 91%), en Suède (de 84% à 78%), en Pologne (de 92% à 85%), en Italie (de 87% à 78%), en Belgique (de 92% à 83%) et en Allemagne (de 85% à 76%).

En 2010, le pourcentage des demandes de prêt accordées aux PME était le plus élevé en Finlande (96%), à Malte (91%), en Pologne (85%) ainsi qu'en France et en Belgique (83% chacun), tandis que les plus fortes proportions de demandes de prêt partiellement accordées étaient enregistrées en Grèce (30%), en Espagne (28%) ainsi qu'en Bulgarie et au Danemark (22% chacun).

La proportion des demandes de prêt refusées aux PME s'est accrue avec la crise économique
EUROPA

Mardi 4 Octobre 2011
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News