Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

La crise de la zone Euro et ses conséquences sur l’emploi dans la finance


eFinancialCareers.fr, premier site mondial d’offres d’emploi en finance, présente les résultats de son baromètre trimestriel - 4ème trimestre 2011 : sur les tendances de recrutement en Europe continentale.




Si fin 2010, l’industrie bancaire et financière mondiale a su prouver sa capacité à résister, les indicateurs du premier semestre 2011 ont démontré que le secteur s’était remis de la crise financière de 2008. Pourtant, au 2ème semestre 2011, les banques et les institutions financières ont été impactées par la crise des dettes souveraines en Europe et par des perspectives économiques mondiales en berne.

Le nombre d’offres d’emploi pour les professionnels de la finance au Royaume-Uni, en Europe continentale et en Asie-Pacifique en 2011 est à l’image de cette situation : après une croissance au premier semestre, il a connu une baisse sur la deuxième moitié de l’année.

Sur l’ensemble de ces zones géographiques, le nombre d’offres d’emploi a augmenté de 4% d’une année sur l’autre au dernier trimestre 2011, passant d’une moyenne de 7 254 offres d’emploi postées quotidiennement au 4ème trimestre 2010 à 7 515 au 4ème trimestre 2011. L’Asie-Pacifique a enregistré la plus forte hausse (+6%) sur cette période, suivie par l’Europe continentale (+4%) et le Royaume-Uni (+2%).

Tableau : Moyenne des offres d’emploi postées quotidiennement au Royaume-Uni, en Europe continentale et en Asie-Pacifique (4ème trimestre 2010 et 4ème trimestre 2011)

La crise de la zone Euro et ses conséquences sur l’emploi dans la finance

Source : eFinancialCareers

La crise de la zone Euro impacte l’Europe continentale
Sur le dernier trimestre 2011, la moyenne d’offres d’emploi postées quotidiennement en Europe continentale a augmenté de 4% par rapport à l’année précédente à la même période, passant de 1 577 offres au 4ème trimestre 2010 à 1 633 au 4ème trimestre 2011. La crise de la zone Euro et l’incertitude persistante sur les marchés ont sensiblement diminué les besoins en recrutement de certaines entreprises au 4ème trimestre, notamment en France. Dans l’Hexagone, le nombre d’offres d’emploi pour les professionnels de la finance a en effet baissé de 14% sur cette même période.

Les performances par secteurs
Les secteurs qui ont enregistré les plus fortes hausses en termes d’offres d’emploi au 4ème trimestre 2011 par rapport au trimestre précédent sont : l’analyse quantitative (+8%), le marché crédit (+6%), et la gestion du risque (+5%).
Les secteurs qui ont enregistré les plus fortes baisses sur cette même période sont : les produits dérivés / structurés (-31%), la banque de financement (-31%) et les marchés actions (-30%).

Tableau : Les plus fortes hausses et baisses en Europe continentale, % de variation des offres d’emploi par secteur (4ème trimestre 2011 comparé au 3ème trimestre 2011)

La crise de la zone Euro et ses conséquences sur l’emploi dans la finance

Source : eFinancialCareers

Les professionnels qui ont de l’expérience dans la modélisation financière sont de plus en plus recherchés. Alors que les mouvements de capitaux se réduisent et que les fournisseurs de ces derniers exigent des analyses toujours plus approfondies et pointues, un modèle financier clair et concis peut faire la différence et garantir le succès d’une transaction. Alors que la modélisation financière était traditionnellement réservée à des profils juniors, la tendance actuelle consiste à recruter des modélisateurs plus confirmés qui maîtrisent les principes de la comptabilité et de la finance d’entreprise, et qui peuvent décrire avec exactitude les flux de trésorerie futurs, les positions financières et les valeurs projet/entreprise.

En ce qui concerne les marchés actions, les fonctions buy-side souffrent autant que celles du sell-side. Certains gestionnaires de fonds ont réduit leurs équipes d’investissement dédiées aux actions, tandis que les banques ont réduit à la fois la recherche actions et le trading à cause de la baisse d’appétence au risque de leurs clients au cours du 4ème trimestre. Alors que certaines institutions essaient d’éviter les réductions d’effectifs, on constate toujours actuellement très peu de nouvelles opportunités.

Les secteurs de la technologie financière, l’analyse quantitative, la direction comptable, l’assurance et la compliance devraient résister. « Les professionnels ayant des compétences spécifiques ou à haute valeur ajoutée seront toujours recherchés. Ces personnes à la fibre commerciale qui sont capables d’intervenir à plusieurs niveaux de l’entreprise, devraient être particulièrement appréciées dans les années à venir » indique James Bennett, Directeur Général Europe, Moyen-Orient, Afrique et Asie-Pacifique d’eFinancialCareers.

Méthodologie
Le baromètre trimestriel d’eFinancialCareers couvre les offres d’emploi en Europe continentale postées sur le site dans les secteurs de l’industrie financière pour lesquels au minimum 150 offres ont été postées sur eFinancialCareers pendant trois mois consécutifs. Les 20 secteurs utilisés pour le baromètre du 4ème trimestre 2011 (clôturé le 31 décembre 2011) et qui répondent à ces critères sont les suivants : Asset Management, Consulting, Banque d’affaires / M&A, Trading, Analyse financière, Juridique / Compliance, Analyse quantitative, Direction comptable, Marketing & Vente, Back-office / Middle-office, IT / Systèmes d’information, Banque privée, Gestion du risque, Commodities, Banque de financement, Assurance, Marché crédit, Produits dérivés / structurés, Marchés actions, Jeunes diplômés / Stages.

eFinancialCareers.fr

Mardi 6 Mars 2012
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News