Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Interview de Jean-Louis Hoenen, Vice President Stratégie Banque-Finance de Kabira Technologies


Créée en 1996, Kabira est un fournisseur majeur de solutions logicielles de traitement transactionnel haute performance destinées aux entreprises multinationales. Celles-ci sont dédiées à l'acquisition et le transfert des transactions ainsi que le traitement en temps réel des paiements électroniques. Les solutions Kabira ont été adoptées par plus d'une centaine de sociétés issues des secteurs télécoms, bancaire et financier, ce dans 30 pays à travers le monde (Visa, AT&T, France Telecom, Bank of America, NTT Data/CAFIS, Alcatel,...). Kabira est présent en Europe (France, Angleterre, Espagne).




Jean-Louis Hoenen, Vice President Stratégie Banque-Finance de Kabira Technologies
Jean-Louis Hoenen, Vice President Stratégie Banque-Finance de Kabira Technologies
CFO-news : Monsieur Jean-Louis Hoenen, bonjour. Vous êtes Vice President Stratégie Banque-Finance de Kabira Technologies. Pourriez-vous nous présenter votre société et ses produits ?

JEAN-LOUIS HOENEN : Depuis ses origines, la vision de Kabira a toujours été de fournir à ses clients une plateforme transactionnelle, à très hautes performances et sécurité leur permettant de créer et d'exploiter facilement de nouveaux services destinés à leurs propres clients. Dans un monde temps réel, "Always-on" avec potentiellement des pics de trafic de plusieurs dizaines de milliers de transactions par seconde, des choix technologiques drastiques ont été nécessaires, comme par exemple l'élimination des accès disque au
sein de l'ensemble des transactions. Ce sont ces choix qui ont guidés Kabira dans la réalisation de sa plateforme, qui, pour qu'elle soit simple d'utilisation est accompagnée d'un environnement de modélisation graphique répondant aux standards UML, BPEL et d'un générateur automatique de code conforme aux architectures SOA (XML, WebServices).

En se basant sur cette plateforme Kabira a tout d'abord développé des solutions destinées au monde des télécommunications. Nous avons aujourd'hui à notre catalogue des produits reconnus sur le marché, pour le provisioning et l'activation, la mediation, la création et l'éxécution de services de téléphonie, de messaging ou de contenu multimedia couvrant l'ensemble du cycle de vie d'un service de télécommunication.


CFO-news : Kabira Technologies a annoncé fin janvier une nouvelle famille de logiciels pour les acteurs du monde bancaire. Présentez-nous cette suite et ses avantages.

JLH : En utilisant la même plateforme générique décrite ci-dessus, Kabira a construit un ensemble de composants métiers déstinés au monde bancaire et qui constituent les briques de base de la famille de produits annoncée fin janvier. Ces composants assemblés en flux de traitement, soit par Kabira, soir par le client lui-même ou par son intégrateur favori permettent de créer rapidement les systèmes nécessaires à la gestion des transactions de paiement. Ce procédé original donne une souplesse maximale à nos clients pour la réalisation de leurs systèmes qui peuvent être personnalisés à souhait et qui vont offrir des services qui leurs permettent de se différencier de la concurrence.
Le produit Kabira Transaction Switch utilise ces composants pour s'intégrer facilement à un univers existant (interfaces de type ISO 8583, mais aussi protocoles propriétaires), de façon sécurisée (support des fonctions d'encryptage), pour permettre la validation des messages, la détection de fraude, la normalisation des formats, le routage dynamique, et le stand-in processing pour les flux d'autorisation par exemple.
Le produit Kabira Autorization Platform fourni l'ensemble des fonctionnalités du produit précédent plus des composants dédiés spécifiquement à l'autorisation des transactions cartes. Il permet de réaliser un système complet de gestion d'autorisations par configuration dynamique de règles.
Ces deux premiers produits sont déstinés plus particulièrement au marché du traitement des transactions cartes de paiement mais nous avons une stratégie à long terme avec l'arrivée dès l'automne d'un produit complémentaire pour fédérer l'ensemble des flux monétique sur une plateforme unique de manière à pouvoir offrir de nouveaux services très innovants.

Les avantages majeurs de cette suite de produits sont :
- qu'elle s'appuie sur une plateforme éprouvée qui offre les mêmes niveaux de disponibilité de service, intégrité des donnés, performances, et capacité de montée en charge que des mainframes, tout en fonctionnant sur des systèmes ouverts banalisés (machines UNIX / Linux).
- qu'elle offre une flexibilté maximale en terme de création et d'ajout de nouveaux flux, de configuration dynamique de flux en production et de gestion et d'administration d'un déploiement sur des noeuds multiples.
- qu'elle offre le meilleur retour sur investissement grâce à un coût d'acquisition réduit et surtout un coût d'exploitation largement inférieur aux autres solutions existantes du marché.


DSO : Quels sont vos objectifs sur le marché européen et en particulier français ?

JLH : Ayant démarré la commercialisation de sa plateforme transactionnelle il y a un peu moins de 10 ans, sur le marché des Télécommunications, Kabira réalise aujourd'hui encore la majeure partie de son chiffre d'affaire sur ce marché. Mais l'étude que nous avons réalisée pour évaluer la valeur ajoutée que nous pourrions apporter aux utilisateurs de systèmes temps réels hautement transactionnels sur le marché de la Banque-Finance, nous a montré que cette valeur était au moins égale sinon supérieure sur ce marché. L'étude d'opportunité quand à elle révèle plusieurs tendances fortes dont :

- une croissance importante du nombre de transactions de paiement sur l'ensemble des pays développés
- une diminution des marges sur les frais de traitement, liée à une diminution de la valeur moyenne d'une transaction ainsi qu'à de nouvelles règlementations.
- la nécessité pour les banques en Europe, de créer de nouvelles chaînes de traitement conformes aux recommendations SEPA.
- une consolidation du marché de la Banque-Finance autour d'un certain nombre d'acteurs ayant atteint la masse critique, qui est encore en train de s'accélérer (fusions / acquisitions au niveau des banques mais aussi des processeurs qui font de l'hébergement des systèmes de traitement monétiques).

Fort de ces constatations et d'un certain nombre de références importantes dans le domaine; VISA aux Etats-Unis qui traite plus de 100 Milliards de transactions carte par an sur la plateforme Kabira (l'équivalent de l'ensemble des transactions de la zone SEPA si elle existait aujourd'hui), mais aussi NTT Data avec le réseau CAFIS qui traite 80 % du trafic de cartes de crédit au Japon, nous avons
décidé d'investir lourdement dans le développement de cette nouvelle gamme de produits. Nous allons maintenant nous donner les moyens pour réaliser les objectifs ambitieux qui sont d'équilibrer, au niveau français comme au niveau international, le chiffre d'affaire réalisé dans les télécommunications avec celui réalisé dans la Banque-Finance qui devrait atteindre environs 50% vers la fin de l'année 2008. Les relations que Kabira a déjà établies avec les acteurs de ce marché nous rendent optimistes sur la possibilité d'atteindre cet objectif.

CFO-news : Monsieur Jean-Louis Hoenen, je vous remercie et vous donne rendez-vous dans un prochain numéro.


Lundi 12 Février 2007
Notez






Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs