Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Interview de Alexis Renard, PDG de b-process





Alexis Renard
Alexis Renard
CFO-news : Monsieur Alexis Renard, bonjour. Vous êtes Président Directeur Général de la société b-process. Pourriez-vous nous présenter votre société et ses services ?
Alexis Renard : Forte de sa position d'opérateur du 1er réseau européen de facturation électronique, b-process, filiale de la Bred Banque Populaire, capitalise sur une expérience de 7 années pendant lesquelles elle a mis en oeuvre de très grands projets de dématérialisation de factures. Sa plate-forme ASP billManager, s'adapte parfaitement aux besoins de chaque client : spécificités sectorielles, modularité fonctionnelle, conformité fiscale dans 13 pays européens, connectivité simplifiée aux systèmes d'information. De plus, b-process offre un accompagnement au déploiement des contreparties, facteur clé du succès de ces projets.
Dans un premier temps destinée aux entreprises gérant des flux importants de factures, en émission et/ou réception, elle s'adresse aujourd'hui à tous types d'entreprises quel que soit le nombre de factures qu'elles ont à traiter. Nous proposons donc un guichet unique de traitement des factures entrantes ou sortantes quel que soit leur format.

Quel est le statut de la dématérialisation fiscale en France ?
En réalisant une étude du marché de la dématérialisation, nous avons constaté une progression de 100 % du nombre de factures électroniques émises en France entre 2006 et 2007. Cette augmentation d'une année sur l'autre démontre à quel point la dématérialisation apporte une meilleure gestion de la facturation, avec moins de litiges, plus de traçabilité et davantage de transparence. La facturation dématérialisée, via la plate-forme billManager, s'effectue en totale conformité avec la Directive Européenne et ses transpositions nationales, notamment le Code Général des Impôts, ce qui est une autre incitation à son adoption.

Existe-t-il des freins à l'adoption de la dématérialisation dans l'hexagone ?
Malgré une progression forte et constante, nous estimons qu'à ce jour moins de 5% des factures sont dématérialisées fiscalement en France.
La persistance d'obstacles retardant une adoption plus large de la dématérialisation par les clients et fournisseurs résulte principalement des facteurs suivants :
- la méconnaissance par les acteurs de la législation sur les règles à suivre pour la dématérialisation fiscale des factures,
- la faible maturité technologique des fournisseurs vis-à-vis des technologies de l'information,
- les problématiques d'intégration des factures dématérialisées dans les systèmes d'information des acheteurs,
- les difficultés de déploiement des contreparties au delà des volumes significatifs

Aujourd'hui, b-process propose des solutions adaptées à tous types de flux et contreparties. Il n'y a donc plus, même pour les plus petits fournisseurs, aucun frein technologique, financier et réglementaire à adopter une solution externalisée de dématérialisation fiscale.

Comment s'effectue l'implantation de la solution de b-process dans une entreprise ?
b-process met à disposition de ses clients une plate-forme externalisée, ce qui évite de perturber le Système d'Information de l'entreprise et ne nécessite pas d'acquérir de licences. Toutes les fonctionnalités sont accessibles par Internet, sans installation sur le poste client ou investissement d'infrastructures techniques.

La plate-forme billManager offre des fonctionnalités collaboratives qui permettent d'établir les échanges et le partage de toutes les informations relatives à la facturation avec les clients sur un même outil ; une mutualisation qui permet de l'utiliser pour tous ses clients et des garanties de sécurité puisqu'elle est régulièrement soumise à des audits de sécurité de type «Vulnerability Threat Assessment» réalisés par des organismes indépendants, voire commandités par les clients.

Qui sont les clients de b-process ?
Avec environ 500 clients collaboratifs et 16 000 fournisseurs et acheteurs interconnectés, b-process est le leader français de l'Electronic Invoice Presentment and Payment (EIPP) et l'opérateur du premier réseau européen de facturation électronique. La société compte ses références parmi tous les secteurs de l'économie française : Nestlé, Coca Cola et Kraft Food dans l'agroalimentaire, Carrefour et Casino dans la distribution, American Express dans la finance, Total et Suez dans l'industrie, ... Certaines de ces entreprises ont choisi la plate-forme billManager pour la gestion des factures qu'elles adressent à leurs clients, d'autres pour celles qu'elles reçoivent de leurs fournisseurs, certaines pour les deux, d'autres encore pour gérer celles relatives à leurs filiales, succursales ou franchisés.

Comment b-process voit-il son avenir et celui de la dématérialisation ?
L'augmentation du volume de factures gérées par b-process sur le premier trimestre 2007 représente d'ores et déjà une augmentation de 23% par rapport à la même période en 2006. Le réseau d'utilisateur b-process ne fait que s'accroître à mesure que les sociétés partenaires y souscrivent. Le fait que de grands fournisseurs utilisent la dématérialisation pousse leurs contreparties commerciales à adopter ce nouveau système, tout en profitant des avantages fournis par la technologie et le réseau existant. La mise en oeuvre de nouvelles solutions particulièrement adaptées aux entreprises moyennes et petites, est également pour nous un facteur de croissance forte. Nous sommes donc confiants quant à l'avenir de la dématérialisation et des solutions que nous proposons.

Monsieur Renard, je vous remercie et vous donne rendez-vous dans un prochain numéro.

Lundi 9 Juillet 2007
Notez






Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News