Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Impact de la crise : quelles sont les principales mesures prises par les entreprises ?


Pour répondre à cette question, le spécialiste du recrutement Robert Half a interrogé en février et mars 2009 plus de 5 700 DRH et Directeurs Financiers dans 20 pays.




Impact de la crise : quelles sont les principales mesures prises par les entreprises ?
Près de 70% des entreprises consultées ont pris (ou prennent) des mesures pour faire face à la situation actuelle. C’est en Irlande que le gel des projets de recrutement est le plus fort (58%), à Singapour que les bonus ont été les plus diminués voire supprimés (59%) alors que la moitié des entreprises de Dubaï déclarent n’avoir rien changé.

Quel est l’impact de la crise sur les entreprises ?

Si 24% des entreprises interrogées par Robert Half déclarent n’avoir pris aucune mesure particulière depuis l’entrée dans la crise, toutes les autres l’ont fait. Toutes réponses confondues, les entreprises consultées indiquent avoir pris (ou prendre) sept principales mesures pour se préserver et s’adapter à la crise :
1) le gel des recrutements (42%)
2) la diminution voire la suppression des bonus (28%)
3) le licenciement de collaborateurs (23%)
4) le report de projets d’infrastructures (19%)
5) la suppression des avantages des collaborateurs (17%)
6) la baisse des salaires à l’embauche (15%)
7) le recours accru à l’intérim et/ou au management de transition (11%)

Le « top 5 » des décisions prises en France :
- le gel des recrutements (49%)
- le report de projets d’infrastructures (23%)
- le licenciement de collaborateurs (22%) et la diminution voire la suppression des bonus (22%)
- la révision à la baisse des salaires d’entrée (19%)
Seules 15% des entreprises n’auraient pris aucune mesure particulière.

A y regarder de plus près, mesure par mesure, pays par pays
- L’Irlande est le pays le plus touché par le gel des recrutements (58%), tout comme l’Italie (56%), Singapour (55%) et le Luxembourg (52%), alors que cette option ne toucherait « que » 25% des entreprises à Dubaï, 29% en Australie et 30% en Suisse.
- En Asie, et plus spécialement à Singapour (60%) et à Hong-Kong (43%), autre mesure anti-crise phare : la diminution (voire de la suppression) des bonus.
- La suppression d’emploi - 3ème mesure toutes réponses confondues - a surtout été (ou est) appliquée en Irlande (41%), à Hong-Kong (39%) et au Royaume-Uni (37%) alors que seulement 9% des entreprises y recourent à Dubaï, 10% en Italie, 11% au Japon et 12% au Luxembourg.
- Le report de projets d’infrastructures est particulièrement d’actualité dans les pays anglo-saxons : 27% en Australie, 25% aux Etats-Unis (et à Singapour), 24% en Nouvelle Zélande, 23% aux Royaume-Uni (et en France).
- La suppression des avantages des collaborateurs est plutôt appliquée à Singapour (36%), à Hong-Kong, en Espagne (32%), en Irlande et en Italie (30%) et peu en Belgique, à Dubaï (6%), au Luxembourg, en Hollande (8%).
- La baisse des salaires à l’embauche est particulièrement effective en Irlande (41%), à Hong-Kong (39%), au Royaume-Uni (37%), en Australie (33%), aux Etats-Unis et à Singapour (31%) et peu à Dubaï (3%), en République Tchèque (4%), au Luxembourg (5%), au Japon (6%), en Belgique (7%), en Hollande (9%).

(*) Robert Half a réalisé cette nouvelle enquête internationale en février et mars 2009 auprès de plus 5 7000 DRH et Directeurs Financiers dans 20 pays : Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Brésil, Dubaï, Espagne, France, Hong-Kong, Irlande, Italie, Japon, Luxembourg, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, République Tchèque, Royaume-Uni, Singapour, Suisse, Etats-Unis. Echantillon sectoriel représentatif

A propos du groupe Robert Half :
Fondé en 1948,
Leader mondial du recrutement temporaire et permanent spécialisé,
Coté à la Bourse de New York,
Implanté en France depuis 1989,
Intervient sur tous les métiers de la finance, de la comptabilité, de la banque, de l’assurance, du juridique et fiscal ainsi que de l’assistanat et du secrétariat,
Présent à Paris, La Défense, Versailles, Saint-Denis, Vincennes, Massy, Lyon, Nantes, Lille et Aix-en-Provence,
Compte plus de 360 bureaux dans le monde (Etats-Unis, Canada, Europe, Australie, Asie, Nouvelle-Zélande)
Robert Half International a été élue entreprise où il fait bon travailler par Best Workplaces édition 2008.
www.roberthalf.fr

Dimanche 24 Mai 2009
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs