Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Hedge funds : les gérants adaptent les prises de risque en fonction de la performance


Etude hedge funds de Cass Business School (Londres) : le « rendement absolu » n’est le principal objectif.




Hedge funds : les gérants adaptent les prises de risque en fonction de la performance
Cass Business School. Une récente étude publiée par Andrew Clare et Nick Motson, deux chercheurs en finance de Cass Business School (Londres), analyse le comportement à risque des gérants de Hedge Funds. Selon les auteurs, ces spécialistes de la gestion alternative adapteraient le profil risque de leurs fonds en fonction de leur performance.

Ainsi des gérants de fonds peux performants auraient tendance à augmenter le profil risque de leurs fonds. Cette étude amène donc à remettre en question le concept selon lequel les hedge funds visent les rendements absolus (absolute returns) et suggère au contraire qu’ils prêtent une attention particulière aux performances de leurs concurrents. Cela peut également être le résultat des agissements des gérants ou d’autres investisseurs qui prennent des décisions en se basant sur la performance relative des fonds dans lesquels ils cherchent à investir.

L’étude prend explicitement en compte les caractéristiques de la structure de rémunération des gérants de hedge funds. Cette situation se produit parce que les gérants réclament une prime de performance seulement dans les cas où le fond produit de bons résultats. Effectivement, le gérant de hedge funds typique touche une commission sur la performance. Afin de mener à bien cette étude, les auteurs se sont basés sur une importante base de données regroupant les résultats des hedge funds. Ces données permettent de déterminer la position de chaque fond par rapport à ses concurrents et d’évaluer la valeur de ses incentives de performance en calculant le « degré monétaire » (moneyness) de cette option. Ces deux cas de figure permettent également d’évaluer si les gérants adaptent le profil risque de leurs fonds en fonction de la performance des autres fonds ou par rapport au « degré monétaire » de leur option de performance.

Les deux chercheurs de Cass suggèrent également que les gérants qui possèdent des options qui vont leur rapporter de l’argent, ont tendance à réduire le profil risque de leur fond. Toutes proportions gardées, ces gérants protègeront la valeur de ces options vers la fin de l’année. Pour les investisseurs qui souhaitent que leurs gérants prennent d’importants risques quelque que soit le mois de l’année, ce résultat peut être décevant. Il suggère qu’il y a une tendance à se protéger (locking in) vers la fin de l’année civile.

De façon intéressante, le comportement à risque des gérants qui ont des options qui vont leur rapporter de l’argent ne prennent pas de gros risques, en mettant par exemple tous les œufs dans le même panier afin de récupérer des pertes antérieures et d’augmenter la valeur de leurs options. Cela pourrait être une bonne nouvelle pour les investisseurs de hedge funds. Cette attitude conservative pourrait être causée par la peur de la liquidation des investisseurs et/ou la participation souvent importante du gérant dans le fond. Ces deux éléments découragent le gérant à parier en prenant des risques élevés.

Selon le Professeur Clare, « Si les comportements passés ont une quelconque influence sur les comportement futurs, et si l’on considère que beaucoup de gérants de hedge funds ont terminé l’année 2008 avec de très grosses commissions de performance, cela peut être prometteur pour les investisseurs qui restent fidèles à cette industrie ».

A propos de Cass Business School
Cass Business School, City University propose une offre innovante et pertinente de formation, de conseil, et de recherche. Situé au cœur de l’un des principaux centres financiers du monde, Cass profite de sa position unique pour être le « hub » intellectuel de la City à Londres. L’école propose un MBA, des masters spécialisés et des bachelors avec une réputation d’excellence. L’école arrive en 3ème position des meilleurs business schools anglaise. L’Executive MBA est classé 15ème dans le classement du Financial Times.

Avec plus de 100 doctorants, l’Ecole mène des projets de recherche d’envergure internationale. Elle abrite les plus grands départements de finance et d’actuariat d’Europe ainsi que 17 centres de recherche dans des secteurs tels que la gestion du risque, les investissements alternatifs, les sciences actuarielles et la finance internationale. La recherche en finance à Cass a été classée comme la 2ème au niveau européen et la 4ème dans le monde, hors les Etats-Unis, par le Financial Management Magazine, et la recherche en assurance et risques en 2ème au niveau mondial par le Journal of Risk and Insurance.

www.cass.city.ac.uk

Lundi 16 Mars 2009
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs