Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Global Dynamism Index 2013 : l’Australie, le Chili et la Chine arrivent en tête des pays les plus dynamiques


Grant Thornton International publie la 2ème édition de son étude Global Dynamism Index. Cet outil permet de mesurer le dynamisme d’un panel international composé de 60 pays au cours des 12 derniers mois.




L’analyse s’est effectuée sur 22 indicateurs, classés en 5 catégories majeures.

Qu’entend-t-on par « dynamisme » ?
Il est ici question des leviers mis en place par chaque nation au cours des douze derniers mois pour favoriser la Croissance de leurs entreprises.

L’Australie se positionne avantageusement parmi les 5 catégories de l’étude. Le pays, qui occupait le 8ème rang mondial du classement l’année dernière, a gravi 7 places en 2013 grâce à des améliorations significatives en termes de productivité du travail et croissance du PIB.

Le Chili a fait de considérables progrès ces dernières années pour ce qui concerne l’environnement économique, la croissance et le progrès social (il est devenu en 2010 le premier pays d'Amérique du Sud à rejoindre l'OCDE), et arrive en tête des économies émergentes dans les domaines de l’environnement économique (17ème rang mondial) et du financement (3ème).

La Chine progresse de 17 places et se hisse au 3ème rang du classement global. Le pays a réalisé la meilleure progression dans la catégorie « Sciences et Technologies », due à des investissements accrus dans les domaines de la Recherche & Développement.

Top 5 des pays par domaines-clés :

- Environnement économique : Irlande, Canada, Suède, Pays-Bas, Finlande

Etablir un environnement économique et financier stable est le résultat d’un travail effectué pendant nombreuses années par toutes les parties prenantes, raison pour laquelle les marchés matures réalisent un meilleur score dans cette catégorie par rapport à l’an passé. Peu de changements dans ce domaine en effet puisque le Top 5 demeure le même qu’en 2012. L’Europe occidentale témoigne de sa robustesse : 7 pays du Top 10 de cette catégorie font partie de la région.

- Sciences et Technologies : Corée du Sud, Israël, Finlande, Suède, Japon

L’investissement en Sciences & Technologies indique la capacité d’infrastructures d’un pays à être en concordance avec les besoins des entreprises. Cette adéquation fait partie des indicateurs qui mènent a priori un pays vers la croissance. La Corée du Sud prend la place du leader dans cette catégorie grâce à l’augmentation remarquable de ses investissements en matière de Recherche & Développement. Israël, La Finlande et la Suède se maintiennent dans le Top 5. Les Etats-Unis et l’Allemagne figurent dans le Top 10.

- Capital Humain : Chine, Australie, Finlande, Jordanie, Philippines

Il est nécessaire d’avoir les meilleurs talents pour donner vie et développer une brillante idée de nouveau concept. Ce sont eux qui assureront la productivité et la rentabilité, et feront croître l’organisation in fine. Dans ce domaine, ce sont les marchés émergents, l’Asie-Pacifique et l’Amérique latine qui s’imposent. Le Capital Humain est aujourd’hui au cœur de la stratégie de toutes les organisations dynamiques et sera, avec le développement des nouvelles technologies, le seul réel facteur différenciant des entreprises, faisant de la fidélisation des talents un atout primordial.

- Financement : Singapour, Canada, Chili, Slovénie, Pologne

Le financement est la clé de la réalisation des ambitions de croissance de toute structure. L’impact de la crise financière et le credit crunch qui en a résulté ne font que confirmer l’importance d’un système financier efficace pour la croissance économique. Singapour conserve sa place de leader dans cette catégorie ; le Canada quant à lui gravit 11 places, moyennant une réduction de l’endettement du secteur privé, le Chili progressant d’une place quand la Slovénie en prend 6.

- Economie & Croissance : Vénézuela, Chine, Nigéria, Pérou, Philippines

Savoir répondre à une Demande pregnante (en termes de produits, de services, etc.) impacte inévitablement les perspectives de croissance de chaque organisation dynamique. Les marchés émergents dominent dans cette catégorie, partant en général d’un niveau inférieur et ayant de ce fait, un potentiel de croissance plus important. Le Vénézuéla domine cette catégorie, les Philippines gravissent 11 places et le Nigéria 4, la Chine quant à elle demeure 2ème, comme l’an passé.

La France arrive en 22ème position du Global Dynamism Index 2013, à égalité avec la Belgique. L’Hexagone a perdu 7 places par rapport à l’exercice précédent, conséquence d’un déclin du dynamisme des dirigeants ainsi que du financement : en 2012 la France arrivait en 3ème position dans ce domaine mais se trouve aujourd’hui au 17ème rang. En cause : l’accès toujours plus difficile au dit financement et un endettement grandissant au sein du secteur privé.

Jean-Jacques Pichon, Associé, Directeur de l’offre à destination des Entreprises à Capitaux Privés chez Grant Thornton France, commente : « La crise de la zone euro continue de peser sur les perspectives de croissance de la région comme le démontre l’étude, la France passant d’ailleurs du 12ème au 49ème rang pour la catégorie « Economie et Croissance ». Le pays reste néanmoins un acteur important en matière de « Sciences et Technologies », se hissant au 16ème rang du classement mondial dans ce domaine. Concernant l’ « environnement économique », la France se maintient au 20ème rang du classement global ». Il poursuit : « L’activité française reste aux prises avec un problème de compétitivité, mais l’environnement financier demeure tout de même relativement stable et propice aux affaires, engendrant un certain regain de confiance. »

Retrouvez l’étude sur le site : https://globaldynamismindex.com/gdi.html

Données de l’étude
L’étude a été menée par l’équipe de Thought leadership de l’Economist Intelligence Unit auprès de 406 dirigeants, en leur demandant quelle importance ils accordaient à chacun des 22 indicateurs. Chaque personne interrogée appartient à un Conseil d’Administration ou possède un rôle dans les prises de décisions stratégiques de leur structure. Les secteurs et régions géographiques dans lesquels évoluent ces dirigeants sont variés. Près de la moitié des dirigeants interrogés appartiennent à une structure dépassant les 500 millions de dollars de chiffre d’affaires par an.

A propos de Grant Thornton France
Grant Thornton, groupe leader d’Audit et de Conseil, rassemble en France 1 400 collaborateurs dont 105 associés dans 22 bureaux, en se positionnant sur 5 métiers : Audit, Expertise Conseil, Conseil Financier, Conseil Opérationnel & Outsourcing et Conseil Juridique et Fiscal.
Grant Thornton accompagne les entreprises dynamiques (sociétés cotées, entreprises publiques et privées) pour leur permettre de libérer leur potentiel de croissance, grâce à l’intervention d’associés disponibles et impliqués, épaulés par des équipes délivrant une expertise à très haute valeur ajoutée.
Les membres de Grant Thornton International constituent l’une des principales organisations d’Audit et de Conseil à travers le monde. Chaque membre du réseau est indépendant aux plans financier, juridique et managérial.
grant-thornton.fr

Mercredi 25 Septembre 2013
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs