Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Geoffroy de Panafieu Associé DERIVEO





CFO-news : Monsieur de Panafieu bonjour, dans le contexte actuel de forte volatilité boursière, comment les entreprises gèrent-elles les fluctuations de taux et de change ?

Geoffroy de Panafieu
Geoffroy de Panafieu
Geoffroy de Panafieu : La gestion du risque de marché permet aux entreprises de réduire certains coûts économiques. Une gestion du risque efficace évalue exactement les risques potentiels et leurs probabilités et conçoit ensuite une stratégie de couverture adaptée afin de réduire au minimum la probabilité qu'ils se présentent.

La majeure partie des entreprises utilisent des produits dérivés pour gérer leurs risques de taux et de change. Ce sont des outils puissants mais qui, placés dans des mains non expérimentées, peuvent s’avérer périlleux.

Au cours de l’année 2009, de nombreuses entreprises ont variabilisé leurs dettes à l’aide de produits dérivés pour profiter de la politique de baisse des taux de la BCE. On se rapproche maintenant du point bas sur les taux et certaines entreprises commencent à passer leurs dettes à taux fixe ou achètent des caps de taux pour se couvrir contre une hausse.

Quels types de produits dérivés traitent les entreprises ?

En règle générale, les entreprises utilisent des produits dérivés simples, dit « vanilles », et cherchent à avoir une couverture parfaite de leurs risques. Elles utilisent ainsi les produits dérivés pour réduire leurs risques et non pour spéculer. Les produits dérivés pour être comptabilisés au bilan, en couverture, doivent être éligibles aux normes IFRS et passer avec succès des tests qui justifient leur rôle de couverture. Car si le test échoue, ils sont comptabilisés en résultat d’exploitation et engendrent de la volatilité au compte de résultat.

Quel rôle joue DERIVEO auprès des entreprises dans cette gestion du risque ?

DERIVEO est un cabinet de conseil, de valorisations et d’analyses de produits dérivés de taux et de change. Il a été fondé en 2009 en réponse aux besoins d'indépendance et de transparence autour des produits dérivés. DERIVEO aide les professionnels dans leur gestion du risque de change, dans leur couverture de taux et plus généralement dans la gestion de leurs risques financiers. DERIVEO a mis au point pour les entreprises, un nouvel outil de pricing en temps réel, de valorisations détaillées, de reportings et d’analyses de risques des produits de taux et de change.

DERIVEO interviendra d’ailleurs sur ce thème, mercredi 10 février lors de la commission Risques de l’AFTE.

Quels sujets seront évoqués lors de cette commission Risques de l’AFTE ?

Valoriser précisément ses instruments financiers, mesurer et gérer ses risques, se donner les moyens d’une vision claire pour prendre les bonnes décisions, seront les point abordés par DERIVEO au cours de cette commission sur les risques.

Dans un contexte de volatilité aussi élevée sur les marchés, aucune entreprise ne peut faire l’impasse sur une gestion active de ses risques servie par des outils pointus.

De plus, DERIVEO présentera sa plateforme financière qui permet aux entreprises d’obtenir des prix de référence et des analyses de risque à haute valeur ajoutée. Elle permet aussi de réaliser l’ensemble des tests d’efficacité de couverture des produits dérivés au sens de la norme IAS 39. A ce jour, elle couvre 15 courbes de taux, 7 surfaces de volatilité, 30 taux de change et 20 payoffs différents de produits dérivés.

Les commissions Risques de l'Association Française des Trésoriers d'Entreprise (AFTE) sont des échanges d'expériences entre professionnels sur les produits, les modes de gestion, les outils informatiques d’un point de vue front et middle office.

L'AFTE regroupe 1000 membres actifs, financiers ou trésoriers, et 300 membres correspondants, issus essentiellement du monde bancaire. L'AFTE représente le point de vue exclusif des entreprises et cherche à faire évoluer les deux mondes parfois divergents de l'entreprise et de la banque.

Geoffroy de Panafieu, je vous remercie et vous donne rendez-vous très prochainement dans un nouveau numéro de CFO-news.

© Copyright CFO-news. Propos recueillis par la rédaction de CFO-news


Mardi 2 Février 2010
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs