Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

François Rey, Président du Comité France de BSA


Entretien avec François Rey Président du Comité France de BSA | The Software Alliance et Directeur Conformité chez Microsoft.




François Rey
François Rey
François Rey bonjour, vous êtes le Président du Comité France de BSA. Qu’est-ce que le SAM ?

La définition du SAM de l’ITIL est la suivante et peut faire référence : « Toutes les infrastructures et processus nécessaires pour piloter, contrôler et protéger efficacement les logiciels dans une organisation à tous les stades de leur cycle de vie ».

La gestion des actifs logiciels (SAM – Software Asset Management) concerne tous les stades de leur cycle de vie dans l’organisation : l’acquisition, le déploiement, le support aux utilisateurs, l’administration, le déploiement de correctifs et/ou nouvelles versions. Une bonne gestion des actifs logiciels (ou SAM pour Software Asset Management) est articulée autour de deux principes fondamentaux :
- La connaissance de son parc de licences logicielles. Au travers d’un bilan de conformité, l’organisation s’assure de la correspondance entre licences acquises et licences utilisées.
- La mise en place d’une politique de gestion des actifs logiciels au travers de règles, procédures et outils adaptés. L’existence et la maîtrise de cette stratégie permettent de s’assurer que les investissements logiciels réalisés par l’organisation se font au meilleur coût et en ligne avec les besoins réels.

En quoi est-ce important pour les entreprises de s’y référer et quels en sont les bénéfices/enjeux principaux ?

Les bénéfices en termes de compétitivités des entreprises sont significatifs : état précis du parc informatique, accroissement de la productivité et de la satisfaction des employés, meilleure gestion du budget informatique, déploiement et mise à jour des applications facilités, tranquillité d’esprit liée à la réduction des risques, optimisation de l’assistance technique, réduction des coûts de support…

Au même titre que n’importe quel autre actif, une organisation doit aujourd’hui gérer l’ensemble des logiciels qu’elle utilise. Tout d’abord les logiciels représentent des actifs stratégiques dont tout défaut de fonctionnement peut directement et rapidement impacter de façon négative la bonne marche des organisations.

Par ailleurs, parce qu’en tant qu’investissement important, il faut pouvoir en justifier l’usage vis-à-vis des actionnaires et de leurs représentants (pour les entreprises privées) ou autorités de contrôle (pour les organisations publiques).

Que change cette norme AFNOR et ce guide d’application afférent pour les entreprises ?

NORME
La norme est reconnue par les acteurs du logiciel dans le monde entier. Elle promeut une démarche par paliers cumulatifs et s’appuie sur un corpus de normes de système de management. Elle vise une approche de gestion universelle et un projet fédérateur. Les bénéfices de son application sont multiples.

Il s’agit d’une norme certifiante en 4 paliers cumulatifs :
- Fiabilité des données du SAM.
- Gestion pratique du SAM.
- Intégration opérationnelle du SAM.
- Conformité intégrale ISO/CEI du SAM.

Cette norme est basée sur le fait que le SAM est un actif dynamique. Elle présente 3 catégories de processus :
- Système de management de SAM,
- Processus et fondamentaux du SAM,
- Interface avec les processus globaux (pour une gestion dynamique)

GUIDE
Disponible dès à présent, le guide d’application vise à établir les bonnes pratiques autour du SAM (gestion des Actifs Logiciels) ; il va faciliter la compréhension et la mise en œuvre de la « Gestion des actifs logiciels » et fournir une approche pratique aux multinationales, PME et administrations. Ce guide de mise en œuvre du SAM présente de manière didactique et à travers des exemples concrets les règles internes permettant à chaque type d’organisation (grandes entreprises, PME et secteur public) de rationaliser la gestion de son portefeuille de logiciels selon ses besoins et ses ressources. Il s’agit d’optimiser l’efficacité de ce dernier, mais aussi de réduire les coûts et les risques liés à la non-conformité tels que les risques financiers, juridiques et ceux liés à la sécurité.

Il s’adresse également aux prestataires (ESN, ex-SSII), fournisseurs (revendeurs informatiques et éditeurs de logiciels) et autres acteurs (tels que les auditeurs, experts comptables et commissaires aux comptes) qui interagissent avec ces organisations.

Pour accéder au guide GA 67-215 : Technologies de l'information - Guide d'application de la NF ISO/CEI 19770-1:2013 - Gestion des actifs logiciels - Procédés et évaluation progressive de la conformité : Guide norme AFNOR SAM

Pourquoi BSA |The Software Alliance s’est-elle investie dans ce dossier ?

Dans le cadre de la promotion des bénéfices liés à la Gestion des Actifs Logiciels, la BSA | The Software Alliance a participé aux travaux de l’AFNOR qui visaient à élaborer un guide d’Application de la norme ISO/IEC 19770-1:2013 relative au SAM.

BSA | The Software Alliance est heureuse de pouvoir présenter le fruit de longs mois de travaux menés par un groupe de travail AFNOR et destinés à soutenir les professionnels désireux de développer une gestion efficace de leurs actifs logiciels fondée sur le standard international ISO/IEC 19770-1:2012. Il s’agit d’un pas significatif dans notre mission de sensibilisation des entreprises quant à l’importance de l’utilisation de logiciels conformes et de la mise en place du Software Asset Management pour leur permettre une gestion proactive de leur parc logiciel. Cette démarche pédagogique envers les entreprises s’inscrit dans cette volonté que nous partageons avec l’AFNOR d’établir la norme SAM comme la référence industrielle en France.

Quelles sont vos objectifs/attentes vis-à-vis de cette norme et plus largement du SAM ?

La norme internationale relative à la Gestion des actifs logiciels bénéficie désormais d’un guide d’application accessible aux entreprises. Sa diffusion et son adoption représentent un enjeu majeur ; la rationalisation de la gestion des logiciels est aujourd’hui au cœur des préoccupations des organisations désireuses de consolider la gouvernance et la valorisation de leurs investissements logiciels. Dans un contexte où la gestion des licences va devoir être refondue eu égard à l’arrivée du modèle Cloud, nous nous attendons à voir un grand nombre d’entreprises adopter la norme ISO/IEC 19770-1:2013.

La promotion de la Gestion des Actifs logiciels (SAM) est une des 3 priorités de la BSA | The Software Alliance pour 2013. Les bénéfices d’une bonne Gestion des Actifs Logiciels en termes de compétitivités des entreprises sont significatifs : état précis du parc informatique, accroissement de la productivité et de la satisfaction des employés, meilleure gestion du budget informatique, déploiement et mise à jour des applications facilités, tranquillité d’esprit liée à la réduction des risques, optimisation de l’assistance technique, réduction des coûts de support… La BSA | The Software Alliance a d’ailleurs participé aux travaux de l’AFNOR qui visaient à élaborer un guide d’Application de la norme ISO/IEC 19770-1:2013 relative au SAM. Disponible dès à présent, ce guide va faciliter la compréhension et la mise en œuvre de la « Gestion des actifs logiciels » et fournir une approche pratique aux multinationales, PME et administrations.

François Rey, je vous remercie et vous donne rendez-vous très prochainement dans un nouveau numéro de Finyear.

© Copyright Finyear. Propos recueillis par la rédaction de Finyear.


Mercredi 18 Septembre 2013
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs