Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

France : Vers une progression de l’encours de crédit entreprises en 2012


Récemment, plusieurs institutions financières de la place hexagonale se sont réunies autour des travaux des Cahiers du Financement des entreprises - PAIR Conseil dont elles sont adhérentes.




Malgré un environnement économique délicat-, coup d’arrêt probable de l’investissement, arrêt acté du restockage et reprise économique lente fin 2012- l’encours de crédit bancaire hexagonal aux entreprises progresserait en 2012, sous l’hypothèse que la crise des dettes souveraines confirme son tassement en cours.

Après une forte détérioration fin 2011, les conditions de financement des entreprises s’améliorent. Sur les marchés obligataires, les taux d’intérêt et les primes de risques entreprises refluent depuis le début d’année. Conséquence directe des actions de la BCE (octrois massifs de liquidités à 3 ans, élargissement des collatéraux acceptés, baisses des taux directeurs), les récentes enquêtes menées auprès des banques signalent ainsi une nette amélioration de leurs conditions d’accès aux financements de marché. Le mouvement de hausse des taux du crédit bancaire aux entreprises enregistré en 2011 serait fini. Et le mouvement de durcissement des conditions d’octroi de crédit aux entreprises (et aux PME) a nettement reflué au mois de janvier. Les risques de crédit « crunch » aux entreprises en France, déjà bien moindres que chez la plupart de nos partenaires européens, ont donc fortement diminué.

La situation des entreprises se détériore : pénalisés par la faiblesse de l’activité, les taux de marge atteignent des points bas de 25 ans. Démarrée dans les secteurs dépendant de la demande des ménages, la détérioration d’activité touche à présent l’industrie et logiquement le soutien eux entreprises. Le coup de frein des dépenses d’investissement et de stockage des entreprises, génèrent une rechute de la demande de crédit des entreprises début 2012.

Pour autant la capacité d’autofinancement des entreprises restant proche de ses plus bas historiques, et si la reprise lente se matérialise, notamment si l’investissement redémarre mi 2012 (les besoins de renouveler le stock de capital sont importants), le besoin de recourir à l’endettement sera là.

Certes, l’appel aux marchés obligataires par les entreprises serait plus important qu’en 2011. Pour autant, le recours à l’endettement bancaire résisterait. L’encours de crédit bancaire aux sociétés non financières progresserait de 1,8% en 2012 après +3,7% en 2011. Le marché du crédit bancaire aux PME (qui ne peuvent substituer les financements de marché au crédit bancaire) résisterait un peu mieux.

France : Vers une progression de l’encours de crédit entreprises en 2012

France : Vers une progression de l’encours de crédit entreprises en 2012

PAIR Conseil est une société de conseil et d'études indépendante. Sa vocation est d'aider les décideurs à connaître, comprendre et anticiper l'évolution de leur environnement. PAIR Conseil est un pôle d'expertises en macro-économie, prévision, modélisation, simulation, conseil économique et financier, économie territoriale. Ses clients sont les entreprises et les administrations (les directions générales, les directions de la stratégie marketing, les directions du développement, les études...).
www.pair-conseil.fr

Vendredi 9 Mars 2012
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News