Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Fonctions achats : une contribution reconnue à la stratégie de l’entreprise


SBF 250 : Quelle stratégie achat ? – La vision des directions générales - une enquête Buy.O – Mazars. Au cours des deux dernières décennies, la fonction achat a connu de nombreuses mutations : professionnalisation, diversification des missions et contribution accrue à la stratégie d’entreprise.




Forts de ce contexte de transformation, Buy.O, société de conseil international en stratégie achat et supply chain, et Mazars, groupe international d’audit et de conseil aux entreprises, ont choisi de mener conjointement la toute première étude consacrée à la fonction achat, allant de son rôle actuel à ses perspectives d’évolutions, telles que vues par les Directions Générales des entreprises du SBF 250.

« Partenaires privilégiés des entreprises qu’ils conseillent sur le long terme et accompagnent dans leur développement, il était naturel que Mazars et Buy.O soient à l’initiative de cette étude qui vise à apporter un éclairage sur plusieurs éléments majeurs de la stratégie et de la compétitivité des grands groupes, dans une économie mondialisée et dans un environnement de plus en plus concurrentiel » déclare Xavier Charton, Associé Mazars.

« Nous sommes convaincus que les résultats mis en lumière intéressent un grand nombre d’acteurs économiques. Les dirigeants d’entreprises, auxquels ils donnent une vision plus globale des stratégies Achat pratiquées dans les groupes cotés ; les directeurs Achats, pour lesquels les conclusions de l’étude dressent les contours d’une fonction Achat moderne et performante ; et les fournisseurs, qui bénéficient de pistes de réflexion sur les attentes de leurs clients », ajoute Marc Debets, Président de Buy.O et Président de la commission achat de l’Institut Esprit Service.

Objectif de l’étude

L’étude s’appuie sur un questionnaire portant sur les enjeux stratégiques et les risques majeurs encourus par les entreprises, la contribution actuelle et à venir de leurs fournisseurs, le rôle de la fonction achat et son évolution. Ce questionnaire a permis de mettre en lumière leurs attentes vis-à-vis de leurs prestataires internes ou externes. Elle a également permis de lever le voile sur certains aspects de la stratégie mise en œuvre par certains grands groupes côtés pour les années à venir.

Principaux enseignements et conclusions de l’enquête

  • Dans un contexte de forte concurrence et d’amélioration de la rentabilité, les directions générales et financières attendent de leur fonction achat et de leurs fournisseurs une contribution active à la réduction des coûts.

Les leviers de contribution des achats à la stratégie de l’entreprise les plus fréquemment cités sont la gestion des relations fournisseurs, avec une note moyenne de 7,1 sur une échelle de 1 à 10, et la réduction des coûts, avec une note moyenne de 6,9. Pour les fournisseurs, la contribution à la diminution des coûts apparaît également au premier rang des attentes des entreprises. Elle est citée par plus de 20% des répondants quelle que soit la catégorie de prestataires concernés.

Deux particularités peuvent cependant être relevées :

- pour les fournisseurs de frais généraux, la réduction des coûts est citée dans 62% des cas comme la première contribution attendue, très loin devant les autres ;
- pour les sociétés de prestations intellectuelles, à l’inverse, elle n’arrive qu’en troisième position, avec 21% des réponses, derrière l’innovation et l’accès à des savoir-faire différenciants.
- Les directions générales semblent globalement satisfaites de leur stratégie achat et du niveau de professionnalisme de leur fonction achat.

Les entreprises interrogées s’estiment en effet à 83% « très » ou « plutôt » satisfaites du niveau de compétence de leur fonction achat. Cette opinion très positive est renforcée par le fait que les répondants témoignent également à plus de 75% d’une satisfaction, pleine ou plus modérée, à l’égard de leur stratégie achat. A noter qu’aucune des entreprises sondées ne se déclare « pas du tout satisfaite » de sa stratégie achat.

  • A l’avenir, les fonctions achat devront contribuer plus fortement à l’innovation, à l’amélioration des process internes et au développement international.

La contribution à la réduction des coûts deviendra dans les années à venir la priorité de la fonction achat (7,4 dans le futur, contre 6,9 aujourd’hui), juste devant la gestion de la relation fournisseur.
Pour autant, les répondants dessinent également les contours d’une fonction achat dont les contributions à la stratégie de l’entreprise seront beaucoup plus diversifiées qu’elles ne le sont aujourd’hui : l’innovation, avec une note moyenne de 6,3, contre 5,1 aujourd’hui, apparaît au premier rang des axes d’amélioration envisagés. Suivi de la capacité à contribuer à l’amélioration des process internes (6,4 contre 5,3 aujourd’hui) et de l’appui au développement international (5,3 contre 4,7 aujourd’hui).

Les résultats de cette enquête permettent de mettre en lumière les conclusions suivantes :

  • Les efforts de professionnalisation et de développement de la fonction achat portent leurs fruits, les résultats sont visibles mais la fonction achat ne doit pas en rester là.
  • Le regard que portent les Directions Générales sur leurs fournisseurs évolue. Considérés comme contributeurs à la stratégie d’entreprise, ils sont maintenant appelés à être force de proposition et vecteur d’innovation dans les produits, les services et les modes de fonctionnement internes.
Il en découle une dimension beaucoup plus stratégique des achats qui doivent :
- Instaurer des relations différentes avec leurs fournisseurs
- Etablir de véritables stratégies achat moyen long termes
- Dégager une valeur accrue pour l’entreprise en agissant tant en interne qu’en externe.

Méthodologie

L’administration des questionnaires, déléguée à un institut de sondage a été réalisée entre le 25 juillet et le 17 septembre 2007.

Au total, 74 dirigeants, représentant 67 sociétés du SBF 250, ont été interrogés au cours d’entretiens téléphoniques. Ils représentent :
  • 30% des entreprises du CAC 40
  • 28% des entreprises du SBF 120, hors CAC 40
  • 25% des entreprises du SBF 250, hors CAC 40 et SBF 120

La répartition des répondants par fonction s’établit ainsi :
  • Présidents et PDG : 11%
  • Directions générales : 40%
  • Directions administratives et financières : 38%
  • Autres fonctions de direction : 11%

La répartition des répondants par secteur est représentative des secteurs d’activité des sociétés du SBF 250. Elle est ventilée comme suit :
  • Services : 59%
  • Industrie : 34%
  • Autres : 7%

A propos de Buy.O
Société de conseil internationale entièrement dédiée aux achats, Buy.O a pour principal objectif l'amélioration de la performance au travers de l'excellence achat. Son offre de services répartie autour de 3 pôles : stratégie achat, transformation des organisations achat, conduite de projets opérationnels, permet d'accompagner ses clients dans la création, le développement et la transformation de leur fonction achat et supply chain. Ses missions couvrent une grande diversité de secteurs industriels et s'adressent à des clients provenant de grands groupes internationaux, de PME ou d'entreprises du secteur public. Sa présence internationale permet d'accompagner ses clients partout dans le monde (Asie, Etats-Unis, Afrique, Europe).
www.buyo-procurement.com

A propos de Mazars
Mazars est une organisation internationale spécialisée dans l’audit, l'expertise comptable, la fiscalité et le conseil aux entreprises. Son partnership intégré rassemble 8 000 professionnels dans 42 pays en Europe, en Asie, en Afrique, aux Etats-Unis et en Amérique Latine. De plus, via l'Alliance internationale Praxity dont il est membre fondateur, le groupe a accès aux compétences de 15 000 professionnels dans 23 autres pays, tous unis par la même exigence de qualité et une détermination commune à aller au-delà des standards techniques et éthiques en vigueur. Mazars s’impose ainsi comme un véritable challenger international capable de proposer, grâce à son organisation multiculturelle et sa gamme complète de services, des solutions souples et sur mesure aux grandes sociétés internationales et aux PME qu’il accompagne dans leur développement, ainsi qu’aux particuliers à patrimoine élevé.
www.mazars.fr

Jeudi 21 Février 2008
Notez






Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News