Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Finyear Eco - 17 novembre 2014 (n°6 - 16H00) | Excédent de 18,5 mrds d’euros du commerce international de biens de la zone euro


Économie, marchés, actions, devises, matières premières. Votre quotidien Finyear vous offre tout au long de la journée, des commentaires et des chiffres. A la suite vous trouverez également un tableau de bord financier avec cotations, indices et taux mis à jour en temps réel. Finyear Eco est exclusivement réservé aux investisseurs et aux conseillers financiers professionnels et n’est pas destiné aux particuliers.




Commentaires et chiffres du jour

Finyear Eco - 17 novembre 2014 (n°6 - 16H00) | Excédent de 18,5 mrds d’euros du commerce international de biens de la zone euro
N°6 - 16H00

Excédent de 18,5 mrds d’euros du commerce international de biens de la zone euro
Excédent de 2,6 mrds d’euros pour l’UE28.

D’après les premières estimations pour le mois de septembre 2014, la zone euro (ZE18) a enregistré un excédent de 18,5 milliards d’euros de son commerce international de biens avec le reste du monde, contre +10,8 mrds en septembre 2013. Le solde enregistré au mois d’août 2014 s'établissait à +8,6 mrds d’euros, contre +7,2 mrds en août 2013. En septembre 2014 par rapport à août 2014, les exportations corrigées des variations saisonnières ont augmenté de 4,2% et les importations de 3,0%.

Romina BRONDINO
EUROSTAT
http://ec.europa.eu/eurostat


N°5 - 15H30

Japan Falls into Recession, Quindell Searches for Saviours

Japanese stocks marked their biggest daily drop since August on Monday, helping the Yen rebound from a fresh seven-year low against the Dollar which was touched after the news that Japan unexpectedly fell into recession in the third quarter. The Dollar initially rallied as high as 117.06 Yen, but gave up those gains in extremely volatile trade as the Nikkei extended losses. The Dollar was last down about 0.4 percent at 115.74. U.S. stocks posted a fourth straight week of increases but ended Friday little changed as losses in healthcare shares offset gains in energy. The Dow closed 18 points lower and ended the week at 17634, while the S&P500 closed the week at 2039. The Euro added 0.2 percent to $1.2542, holding well above a two-year low of $1.2358 touched on Nov. 7.

In commodities trading, U.S. crude dropped about 0.8% to $75.18 a barrel, moving back toward a four-year low of $73.25 marked on Friday. Brent crude shed 1.1 percent to $78.55. Spot gold edged up slightly on the day to $1,189.08 an ounce, after its 2.5 percent surge on Friday on short-covering and fund buying.

Within the equity space Insurance services company Quindell has begun talks with hedge funds in a bid to raise funds, reports have claimed. The UK-listed company, which has seen its share price tumble 76% in the year-to-date, is believed, according to the Sunday Times, to have met "at least two" hedge funds "in recent weeks" to hold talks over a potential injection of cash. The stock is currently trading down 7% trading at 63p per share.

David Papier
Market Analyst
ETX Capital, One Broadgate, London EC2M 2QS
www.etxcapital.com


N°4 - 9H30

Le dernier message du robot Philae !

Brrrrrrr : quel froid ici ! « Je me cramponne » sur cette « terre », comme dit le Président Hollande, avant de devoir fermer mes batteries, pour les recharger. C’est mon dernier message à vous terriens, surtout à mes chers européens, en espérant que je retrouverai bientôt la lumière de la vie.

D’abord, pourquoi suis-je parti ? Au fond, pour aller chercher de la croissance ailleurs, de l’innovation, des idées, des poussières d’étoiles qui pourraient donner aux européens beaucoup d’avance. Avance par rapport aux américains et aux chinois bien sûr, les russes étant désormais cantonnés (et avec difficulté, regardez ce qui arrive à mes pauvres collègues, les satellites d’Eutelsat : volatilisés !) au rôle de lanceur de satellites. Avance dont les européens ont tant besoin, rattrapés qu’ils sont par plus chinois qu’eux et toujours, derrière, plus américains qu’eux.

Ici, dans ce froid qui m’étreint et dans la nuit qui gagne, je rêve de toutes mes forces (à ménager) à soutenir mes pères et mères européens. Et je leur dis : vous avez décidé il y a plusieurs années, entre vous et sous la houlette des allemands et des français, de me créer pour m’expédier au loin. C’était là où les autres ne regardaient pas, vers cette comète 67P Churyumov-Gerasimenko qui venait d’être trouvée (septembre 1969 !). Fantastique idée. Ce monde est nouveau, compliqué, friable, et je dois m’y enfoncer davantage, pour y tenir ! Une zone euro, cette Tchouri !
...

Lire la suite


N°3 - 9H00

Les marchés s'inquiètent de la situation du Japon avant une semaine riche en annonces

Marchés actions
Sur les marchés actions, les principaux indices mondiaux ont clôturé la dernière séance de la semaine sur une note positive à l’exception du Dow Jones qui a souffert en concédant 0.10% à 17 634.74 points. Le S&P500 s’est contenté de clôturer proche de la neutralité en grappillant 0.02% à 2 039.82 points, tandis que le Nasdaq s’est adjugé 0.18% à 4 688.54 points. Les investisseurs ont globalement salué la publication de bons indicateurs tels que la confiance des consommateurs et les ventes au détail aux Etats-Unis. Wall Street a ainsi pu enchaîner un nouveau gain hebdomadaire.

Leurs consœurs européennes les avaient précédé lors de cette dernière séance semaine hebdomadaire, le CAC s’adjugeant 0.4% à 4 202.46 points, le Footsie 0.29% à 6 654.37 points et le Dax 0.05% à 9 252.94 points. Néanmoins, ce début de semaine devrait commencer sous pression, avant une semaine chargée en annonces autour de l’Europe, et pourront ainsi permettre de jauger la situation économique au sein de la zone Euro. Le président de la BCE, Mario Draghi, se rendra de son côté à Bruxelles aujourd’hui pour soutenir sa politique monétaire devant la Commission des Affaires Economiques et Monétaires, comme chaque trimestre.

De plus, ce matin, les investisseurs attendaient avec impatience la publication du PIB japonais qui est sorti bien loin du consensus à -0.4% contre 0.5% attendu, provoquant une violente chute de la Bourse de Tokyo qui a finalement cédé 2.96% à 16 973.80 points. Cette récession devrait reporter la future hausse de la TVA à 10%, initialement prévue l’année prochaine en Octobre 2015, comme le laissaient suggérer les dernières spéculations des investisseurs. Le Premier ministre japonais pourrait également annoncer la mise en place d’élections législatives anticipées.

Les principales bourses européennes devraient souffrir selon les dernières indications disponibles ce matin à l’ouverture avant la publication de l’Empire Manufacturing et de la production industrielle aux Etats-Unis cet après-midi.

Forex
Sur le marché des devises, la monnaie unique renforcée après les données encourageantes pour la zone euro, avec la publication des PIB français et allemand, respectivement en hausse à 0.3% et 0.1%, débute la semaine en légère hausse face au dollar. dans un marché désorienté par l'annonce d'un retour du Japon en récession du fait de deux trimestres consécutifs de baisse du produit intérieur brut (PIB).

Ce week-end, les membres du G20 réuni à Brisbane, ont annoncé pouvoir dégager un surplus de croissance de la valeur de leur PIB de 2,1% par rapport à sa trajectoire d'ici à 2018, à la faveur d'un millier de mesures décidées de concert pour doper l'investissement, le commerce et la concurrence.
Sur le Vieux-Continent, les inquiétudes des investisseurs restent cependant de rigueur. Ce sentiment a d’ailleurs été renforcé la semaine dernière, par les propos du président de la BCE, Mario Draghi. Ce dernier a en effet sous-entendu que de nouvelles mesures d’assouplissement monétaire pourraient être envisagées « si nécessaire ». L’écart entre la politique monétaire de la FED et celle de la BCE continue donc de se développer, réduisant petit à petit l’intérêt des cambistes pour la devise européenne.

Ce lundi matin, la paire phare du Forex s’échangeait aux alentours de $1,2525.
Outre-Manche, la monnaie unique se renforce aussi face à la livre britannique à £0,7985 pour un euro. Le cable GBPUSD est lui, toujours orienté à la baisse, à 1,5685 dollar.

Du coté asiatique, le Japon a accusé un nouveau recul de son Produit intérieur brut (PIB) au troisième trimestre à -0,4%, après une contraction de 1,9% au deuxième. Il s'agit d'un revers inattendu pour le Premier ministre Shinzo Abe qui devrait annoncer mardi la dissolution de la chambre basse du parlement et convoquer des élections anticipées en décembre. Cette annonce risque de creuser encore l'écart dans les politiques monétaires des États-Unis et du Japon et de rendre le yen moins attractif pour les investisseurs.

Les investisseurs restent prudents malgré d'ambitieux objectifs fixés ce week-end à l'issue du sommet du G20 de Brisbane, face à une conjoncture économique morose.

Le dollar aussi baissait face à la devise japonaise, à 115,97 yens contre 116,85 yens vendredi soir. La monnaie unique s’échange elle contre 145,32 yens environ ce lundi matin.

Matières premières
Le marché va vraiment se concentrer sur les résultats de la réunion de L’OPEP. Pour le moment, il n’y a aucune indication à ce jour en faveur d'une baisse de la production.

Le WTI a perdu 49 centimes à $75.33 après avoir légèrement rebondi de $1.61 à $75.82 vendredi dernier. Le volume des contrats échangés était encore une fois supérieur à la moyenne des cent jours. Rappelons que les prix ont baissé de 3.6% la semaine dernière. Le contrat janvier sur le Brent a perdu 61 centimes à $78.80 le baril. Le brut de référence européen s’échangeait ce matin avec une prime de $3.48 par rapport à son homologue américain. Le pétrole a diminué d’environ 30% par rapport au sommet de juin.

Les spéculateurs étaient optimistes en fin de semaine dernière jugeant que la baisse des prix forcera l’OPEP à agir. Il faut s'attendre à une volatilité accrue sur les marchés des matières premières cette semaine, avec la parution de plusieurs indicateurs clés sur l'inflation et le secteur manufacturier aux Etats-Unis et en Chine. La demande d'or noir pourrait se redresser dans les semaines qui viennent, mais les prix devraient rester sous pression alors que les marchés continuent de s'inquiéter d'une offre trop importante. Les acteurs commencent à préparer la réunion avec plusieurs entretiens à venir. Le ministre du pétrole de l'Iran se prépare à visiter les Émirats arabes unis cette semaine. De l’autre côté, le président irakien Fouad Masoum et le Premier ministre libyen Abdullah al-Thani ont voyagé à Riyad la semaine dernière pour des entretiens avec les autorités saoudiennes. Rafael Ramirez, ministre des Affaires étrangères et représentant du Venezuela à l'OPEP, lui, a eu des entretiens en Algérie et au Qatar. Du côté des statistiques, selon l’AIE, la demande de pétrole devrait encore chuter de 1% à 92.6 millions de barils par jour.

Le contrat décembre sur l’Or a augmenté de 0.7% à $1193.60 l’once. L’incertitude sur un prochain référendum en Suisse pour décider si la Banque nationale devrait garder 20% de ses actifs en or bouscule le marché. De plus, la sortie prématurée de la Russie au G20 ce week-end, ne rassure pas les investisseurs dans la crise Russo-Ukrainienne.

Saxo Banque (France)
www.saxobanque.fr


N°2 - 8H45

UBS daily roundup - Abject Abenomics

Paul Donovan daily briefing.

• Japan's Abenomics appears to have hit a problem. The hope was inflation expectations would stimulate consumer demand. The third quarter GDP was (unexpectedly) negative at -1.6% annualised, with weak consumption a key part of the disappointment.

• We believe that the proposed second increase in the consumption tax in Japan will be postponed as a result of the weak economic data (by around eighteen months). That decision may also prompt an early general election. The BoJ meets this week too.

• In the Euro area we have testimony from ECB president Draghi – with reports of division on the governing council widespread, and disagreement with the German government over policy also apparent, this is likely to be a focus.

• US consumers have demonstrated their support for the economy with the retail sales figures. Now it is down to the manufacturing sector to prove that they are at least supplying some of the components for the products that are demanded. We see a strong 0.3% industrial production figure today.

www.ubs.com/investmentbank


N°1 - 8H30

Légère hausse des créations d’entreprises en octobre 2014

Créations d’entreprises – Octobre 2014
En octobre 2014, le nombre de créations d'entreprises en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables (CVS-CJO) s’accroît légèrement par rapport au mois de septembre, tous types d’entreprises confondus (+0,3 %), et de manière plus nette hors auto-entrepreneurs (+2,0 %).

+3,0 % en glissement annuel sur les trois derniers mois
Le nombre cumulé de créations brutes au cours des trois derniers mois augmente par rapport aux mêmes mois un an auparavant pour l’ensemble des entreprises (+3,0 %), plus fortement pour les entreprises sous forme sociétaire (+4,8 %) et pour les auto-entrepreneurs (+6,3%).
Les secteurs qui contribuent le plus à cette hausse sont le soutien aux entreprises et l’enseignement, santé, action sociale.

+2,2 % sur les douze derniers mois
Le nombre cumulé de créations brutes au cours des douze derniers mois augmente par rapport aux douze mois précédents (+2,2 %), en particulier pour les entreprises sous forme sociétaire (+4,1 %).

Plus d’une création sur deux est une demande de création d’auto-entreprise
En octobre 2014, 51,4 % des créations enregistrées sur les douze derniers mois, en données brutes, sont des demandes d’auto-entreprises.

Lire la suite



Corporate Finance : commentaires du jour

L'actu Corporate Finance par FinActu:

- Sogeclair acquiert l’entreprise canadienne MSB 14/11/2014
- Vision IT Group: Cession de la filiale allemande Vision iT media GmbH 14/11/2014
- Ecotel Chomette Favor reprend la société australienne Reward Distribution pour 22 M$ 14/11/2014
- Cotty Vivant Marchisio & Lauzeral et Osborne Clarke sur la levée de fonds de 17 M€ d’Intersec 14/11/2014
- Vatel Capital investit dans Bestwarden via les FIP Kallisté Capital 13/11/2014
- La start-up française Finexkap lève 22,5 M$ auprès de GLI Finance et Finsight 13/11/2014
- NiXEN Partners nomme Anne-Laure Mougenot comme Directeur 13/11/2014
- Vaughan Avocats accompagne Groupe TDS dans son acquisition de Société des Transports Machet 13/11/2014
- Attractive Sport prend une participation de 50,1 % dans Sportshop.fr 13/11/2014
- PayTop lève 3,3 M€ auprès de Truffle Capital 13/11/2014

www.finactu.fr]url:http://www.finactu.fr

FinActu est notre partenaire éditorial pour la lettre mensuelle LE CAPITAL INVESTISSEUR

DEVISES : Cotations + Taux + Convertisseur


The Forex Quotes are Powered by Forexpros - The Leading Financial Portal.


ForexProsThe Exchange Rates are powered by Forexpros - The Leading Financial Portal.




The Currency Converter Powered by Forexpros - The Leading Financial Portal



BOURSE : Indices + CAC40 + MP


Live World Indices are Powered by Forexpros - The Leading Financial Portal.


The Commodity Prices Powered by Forexpros - The Leading Financial Portal.


TAUX D'INTERET LEGAL

Le taux d'intérêt légal 2014 reste inchangé par rapport à 2013. Il demeure fixé à 0,04%.
Par Décret n° 2014-98 du 4 février 2014 (J.O. du 6 février) le taux de l'intérêt légal est fixé à 0,04 % pour l'année 2014.

Rappelons que :
- En 2013, il était de 0,04%
- En 2012, il était de 0,71%
- En 2011, il était de 0,38%
- En 2010, il était de 0,65%
- En 2009, il était de 3,79%
- En 2008, il était de 3,99%
- En 2007, il était de 2,95 %

Lisez notre article "Taux d'intérêt légal et taux interbancaires (définitions et historiques)" en suivant ce lien


TAUX INTERBANCAIRES

Taux quotidiens (Mise à jour quotidienne, tableau fourni par la Banque de France)
+
Moyennes mensuelles (Mise à jour mensuelle, tableau fourni par la Banque de France)
* Moyennes calculées avec le nombre de jours calendaires du mois





Notes :

- Euro Overnight Index Average (EONIA) : taux calculé par la BCE et diffusé par la FBE (Fédération Bancaire de l'Union Européenne). Il résulte de la moyenne pondérée de toutes les transactions au jour le jour de prêts non garantis réalisées par les banques retenues pour le calcul de l'euribor.

- Euro Interbank Offered Rate (EURIBOR) : taux interbancaire offert entre banques de meilleures signatures pour la rémunération de dépôts dans la zone euro. Il est calculé en effectuant une moyenne quotidienne des taux prêteurs sur 13 échéances communiqués par un échantillon de 57 établissements bancaires les plus actifs de la zone Euro. Il est calculé sur la base de 360 jours et est diffusé à 11h le matin si au moins 50% des établissements constituant l'échantillon ont effectivement fourni une contribution. La moyenne est effectuée après élimination des 15% de cotation extrêmes (le nombre éliminé est toujours arrondi) et exprimée avec trois décimales.

Tableaux et historiques des TAUX D'INTERET DU MARCHE INTERBANCAIRE DE LA ZONE EURO édités par la Banque de France

Taux de référence des bons du Trésor et OAT

Taux quotidiens (Mise à jour quotidienne, tableau fourni par la Banque de France)
+
Moyennes mensuelles (Mise à jour mensuelle, tableau fourni par la Banque de France)
* Moyennes calculées avec le nombre de jours calendaires du mois

Tableaux et historiques des taux de référence des bons du Trésor et OAT édités par la Banque de France




INDICES OBLIGATAIRES

Indices Quotidiens TEC-N (Mise à jour quotidienne, tableau fourni par la Banque de France)

Description : L’indice quotidien CNO-TEC n, Taux de l’Echéance Constante n ans, pour n variant de 1 à 30, est le taux de rendement actuariel d’une valeur du Trésor fictive dont la durée de vie serait à chaque instant égale à n années.

Ce taux est obtenu par interpolation linéaire entre les taux de rendement actuariels annuels des 2 valeurs du Trésor qui encadrent au plus proche la maturité n.

Les historiques, réunis en un seul fichier, sont accessibles ici sur le site de la Banque de France.


Indices Hebdomadaires (Mise à jour hebdomadaire, tableau fourni par la Banque de France)

Notice : (description et calcul)
THO : Taux hebdomadaire du marché primaire des émissions à plus de 7 ans (TEC 10 +0,25%)
THE : Taux hebdomadaire des emprunts d'Etat ayant une échéance de plus de 7 ans (TEC 10 +0,05%)
FELT : Rendement secondaire des emprunts d'Etat à plus de 7 ans (TEC 10 +0,05%)
FECT : Rendement secondaire des emprunts d'Etat entre 3 et 7 ans (TEC 5 +0,05%)
PRLT : Rendement secondaire des emprunts du secteur privé à plus de 7 ans (TEC 10 +0,25%)
PUCT : Rendement secondaire des emprunts du secteur public de 3 à 7 ans (TEC 5 +0,25%)
PULT : Rendement secondaire des emprunts du secteur public à plus de 7 ans (TEC 10 +0,25%)

Les historiques, réunis en un seul fichier, sont accessibles ici sur le site de la Banque de France.


Indices mensuels (Mise à jour mensuelle, tableau fourni par la Banque de France)

Description :
TMO : Moyenne arithmétique des THO du mois
TMB : Moyenne arithmétique des THB du mois ( THB = Taux Hebdomadaire d'adjudication des Bons du trésor à 13 semaines)
TME : Moyenne arithmétique des THE du mois

Les historiques, réunis en un seul fichier, sont accessibles ici sur le site de la Banque de France.

Tableaux et historiques des INDICES OBLIGATAIRES édités par la Banque de France


INFORMATIONS LÉGALES

Disclaimer:
Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data .

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

AVERTISSEMENT LÉGAL CONCERNANT LES COMMENTAIRES ET AVIS D'EXPERTS:

Les commentaires et avis d'experts figurant dans cette série d'articles publiés par Finyear sont émis à titre d’information et ne doivent pas être considérés comme un conseil d’investissement.

Plus particulièrement, les contenus figurant sur ce site Internet Finyear.com ne sauraient être interprétés comme des conseils fournis ou approuvés par tout membre du Groupe Finyear, ou comme une sollicitation ou une incitation à souscrire, vendre ou acheter un quelconque instrument financier.

Les analyses et opinions exprimées sont celles des sociétés et experts référencés dans chaque article à la date indiquée et sont susceptibles de changer à tout moment. Toutes projections économiques ou prévisions figurant dans ces articles document reflètent les hypothèses et jugements subjectifs des auteurs. Des événements imprévus peuvent se produire.
Ces commentaires et avis sont fournis uniquement à des fins d’information aux prestataires de services d’investissement ou aux autres professionnels ou investisseurs qualifiés.

Le site Internet Finyear.com ne contient aucun conseil financier, fiscal ou commercial, ni aucun conseil en investissement ou autre conseil proposé ou recommandé par le Groupe Finyear (et ne doit pas être interprété comme fournissant de tels conseils), et ne doit pas être considéré comme une liste des cours de placement, ni comme une offre, une incitation ou une sollicitation, en vue de la souscription, l'achat ou la vente de tout instrument financier.

Toute personne prenant une décision d'investissement en se fondant sur des informations disponibles sur Finyear.com agit à ses propres risques, et Finyear (y compris ses filiales) ne saurait en aucun cas être tenue responsable de toute perte subie de ce fait.

Tous les efforts ont été fournis afin de s’assurer de la justesse de l’information délivrée mais aucune assurance ou garantie ne peut être donnée.

Les médias du groupe Finyear

Chaque jour (5j/7) lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Chaque mois lisez gratuitement :

Le magazine digital :
- Finyear Magazine

Les 6 lettres digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- Le Capital Investisseur
- GRC Manager
- Le Contrôleur de Gestion (PROJET 2014)

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres


Lundi 17 Novembre 2014
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs