Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Face à la recrudescence de la cybercriminalité, Sage lance le module anti-fraude Sage XRT pour aider les entreprises à sécuriser leurs flux financiers


La France est particulièrement touchée par les cyber-attaques. Selon une étude Sage[1], 62% des entreprises interrogées ont déjà subi au moins une tentative de fraude.




Sage, le leader du marché des solutions intégrées de comptabilité, de gestion commerciale et de paie renforce la sécurité de ses solutions bancaires via un nouveau module anti-fraude pour les paiements. Ce module intégré à la Solution Sage XRT Business Exchange, permet de surveiller et garantir l’intégrité des tiers dans les transactions bancaires. Une réponse adaptée aux besoins des entreprises qui font l’objet de cyber-attaques récurrentes.

Ce module antifraude permet un contrôle de tous les tiers issus des applications métiers via la gestion de listes d’approbation ou d’exclusion des tiers par saisie ou importation, ainsi que le contrôle de ces listes lors de l’envoi des virements aux banques. Le module contrôle également les autorisations de prélèvements SEPA.

Toute action malveillante est ainsi détectée par le module lors des différentes actions des utilisateurs (saisie, modifications, suppression, validation...) par le principe de ségrégation des tâches dans un workflow, soutenu par un audit et un historique des actions.

Toute l’activité de l’entreprise est donc sécurisée, contrôlée et tracée, les responsables pouvant être notifiés des anomalies par des alertes. Le module antifraude sécurise ainsi les paiements et permet à l’entreprise de garder le contrôle de ses bases tiers en provenance de tout métier.

Cyber-attaques : un phénomène en croissance

Ces dernières années, le nombre de cyberattaques recensées dans le monde a augmenté tant en termes de fréquence, que de gravité et d’impact. Selon une étude Sage[2], la France est particulièrement concernée : 62% des entreprises interrogées ont déjà subi au moins une tentative de fraude (dont 12% ont subi 5 tentatives de fraude et plus). Parmi elles, 80% ont été victimes d’une fraude au virement du président, 18% d’une fraude dite du « test bancaire » et 14% d’une fraude interne, comme la modification d’un RIB par exemple.

Le risque de fraude aux paiements est un enjeu majeur pour l’entreprise qui est exposée à des fraudes de détournements de fonds de plus en plus sophistiquées. Les entreprises doivent donc renforcer leur procédure de contrôle en garantissant l’intégrité des tiers utilisés dans les paiements (fournisseurs, salaires, taxes, impôts...).

« Le nombre de cyber-attaques recensées dans le monde a progressé. La France fait particulièrement partie des pays en première ligne. Face au développement de la mobilité, du cloud et de la transformation numérique au sein des entreprises, certains process doivent évoluer, pour se prémunir de ce phénomène. La menace pèse sur l’accès à la trésorerie, le vol de données et l’usurpation d’identité des salariés de l’entreprise mais les virements frauduleux sont l’une des attaques les plus coûteuses pour les entreprises. Le module anti-fraude Sage XRT renforce la sécurité et contribue à prévenir la fraude en permettant à l’entreprise de contrôler, de valider et de sécuriser tous les flux financiers. Dans la droite ligne du règlement « eIDAS » du SEPA et de la PSD2, cette mesure n’est qu’une étape dans le vaste dispositif qui est déployé en 2016, pour sécuriser les entreprises, face à la recrudescence de la cyber-criminalité » déclare José Teixeira, Chef de marché Cash management et Electronic banking chez Sage.

De nouvelles fonctionnalités pour améliorer la sécurité de l’entreprise

Le module anti-fraude de Sage XRT Business Exchange permet de gérer des listes de tiers préalablement approuvées par import ou par saisie. Un référentiel des couples RUM + CIS autorisés permet également de créer une liste approuvée des autorisations de prélèvements SEPA.

Le module permet aussi d’exclure certaines listes sélectionnées selon différentes règles (contrats bancaires, société de l’utilisateur, listes officielles mais aussi origine géographique).

Ce module vient renforcer les solutions de sécurité déjà disponibles sur les lignes de produits Sage XRT tels que les processus de signature et la gestion des pouvoirs bancaires, répondant ainsi aux besoins de contrôle et de sécurisation des comptes bancaires sur tous types d’opérations (chèques, virements, cautions bancaires, ligne de crédit …) :
- Archivage des courriers (avec leurs pièces jointes) échangés avec les banques.
- Gestion des correspondances bancaires (circularisation, ouverture/fermeture compte...).
- Workflow de validation avec alertes utilisateur.
- Traçabilité (paramétrage, utilisateurs, historique, audit interne...).
- Stockage crypté des divers documents (courriers signés et scannés, éléments d’identification, etc.).
- Reprise des données en provenance des solutions Sage, possible aussi en provenance d’autres solutions (pays, devises, sociétés, banques, agences et comptes).

Modalités de commercialisation :

Le module anti-fraude est disponible dès maintenant pour la solution Sage XRT Business Exchange sur site ou en cloud privé.

À propos de Sage
Sage, le leader du marché des solutions intégrées de comptabilité, de gestion commerciale et de paie, soutient les ambitions des entrepreneurs à travers le monde. Sage a été créé il y a 35 ans ; aujourd’hui plus de 13 000 collaborateurs présents dans 23 pays accompagnent les millions d’entrepreneurs qui dynamisent l’économie mondiale. Nous réinventons et simplifions la gestion d’entreprise avec des technologies de pointe et en collaborant avec une communauté dynamique d’entrepreneurs, de dirigeants de Start-ups, de TPE et de PME, de commerçants, de comptables, de partenaires et de développeurs. En tant qu’entreprise cotée au London Stock Exchange (FTSE 100), Sage a fait du soutien aux communautés locales sa priorité, grâce à l’activité caritative de la Fondation Sage.
www.sage.com

[1] Etude Sage “Sécurité des virements et prévention de la fraude ,62% des entreprises déjà victimes d’une tentative de fraude : les DAF redoublent de vigilance, janvier 2016.
[2] idem

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

FINYEAR

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

Sa newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation & Digital transformation.

Ses 5 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The Chief FinTech Officer
- The Chief Digital Officer

Finyear magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour choisir de recevoir un ou plusieurs médias Finyear

BLOCKCHAIN DAILY NEWS

Le quotidien Blockchain Daily News :
- Blockchain Daily News

Sa newsletter quotidienne :
- Blockchain Daily News Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Blockchain daily News, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Blockchain révolution.

Sa lettre mensuelle digitale :
- The Chief Blockchain Officer

Mercredi 19 Octobre 2016
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs