Europe : activité buy & build en recul de 30% en 2012


Le quatrième trimestre a montré des signes positifs de reprise, mais sur l’année 2012 l’activité buy & build a reculé de 30 % par rapport à 2011




Europe : activité buy & build en recul de 30% en 2012
Silverfleet Capital, en collaboration avec mergermarket, publie ce jour les résultats de son étude European Buy & Build Monitor pour le quatrième trimestre 2012.

Bien que l’activité buy & build ait fait preuve de davantage de dynamisme au cours du quatrième trimestre 2012 par rapport au trimestre précédent, avec une augmentation à la fois du volume des opérations de croissance externe (add-ons) et de leur valeur moyenne, les statistiques annuelles mettent en évidence une nette contraction des principaux indicateurs, avec un volume et une valeur moyenne respectivement en baisse de 30 % et 33 % en 2012 par rapport à 2011.

L’activité buy & build en Europe s’est légèrement redressée au quatrième trimestre 2012 par rapport au trimestre précédent, avec une progression du nombre de transactions de 62 à 66 (1). Ces chiffres restent néanmoins encore nettement inférieurs aux 89 opérations de croissance externe enregistrés au cours du quatrième trimestre 2011. Sur l’ensemble de l’année 2012, 275 build up ont été réalisés contre 395 en 2011.
Sur la base des opérations pour lesquelles les montants ont été effectivement communiqués, la valeur moyenne des opérations de croissance externe s’est élevée à 67 millions d’euros sur le quatrième trimestre, soit une nette augmentation par rapport aux moyennes observées au troisième trimestre 2012 - 43.5 millions d’euros - et au quatrième trimestre 2011 - 40 millions d’euros. En revanche, les données annuelles font ressortir une valeur moyenne de seulement 48.2 millions d’euros, très en deçà de la moyenne de 2011 qui s’établissait à 73 millions d’euros.

Commentant ces résultats, Neil MacDougall, Managing Partner de Silverfleet Capital, déclare : « L’activité buy & build du dernier trimestre 2012 s’est avérée plus dynamique qu’au trimestre précédent et les valeurs moyennes des opérations réalisées ont été plus élevées, ce qui constituent bien sûr de bonnes nouvelles et des signes encourageants en termes de tendance. Néanmoins, sur l’ensemble de l’année, l’activité globale s’est contractée par rapport à 2011, et les indicateurs de l’année 2012 sont également en recul par rapport à 2010, que ce soit en nombre ou en valeur, ce qui illustre bien les difficultés rencontrées par les entreprises et leurs partenaires financiers à réaliser des opérations de croissance externe »

« Au cours du dernier trimestre 2012, l’opération de croissance externe la plus importante pour laquelle le prix a été communiqué est l’acquisition pour 470 millions de dollars de la division Handygas de Maersk Tankers par WL Ross & Co auprès de Navigator Gas. Cette acquisition est la seizième du trimestre dans les pays nordiques, ce qui fait de cette partie de l’Europe l’une des plus dynamiques. Six autres opérations dont la valeur unitaire communiquée était autour de 100 millions EUR ont également été réalisées, contribuant ainsi à la forte hausse de la valeur moyenne. »

Le graphique actualisé ci-dessous, réalisé à partir de données fournies par Private Equity Insight, illustre la performance par trimestre de l’activité buy & build en Europe par rapport, d’une part, à l’indice d’activité du M&A mid-market, et d’autre part, à celui de l’activité LBO. Comme par le passé, le volume des opérations de croissance externe a été fortement corrélé au volume des acquisitions financées par le capital-investissement en Europe, et a également suivi la même tendance que l’indice des Opérations M&A Mid-Market.

Europe : activité buy & build en recul de 30% en 2012

Le tableau ci-dessous indique la répartition géographique des sociétés cibles qui ont été acquises durant le trimestre par rapport aux trois trimestres précédents de 2012. Il en ressort que le Royaume-Uni, l’Irlande, ainsi que les pays nordiques, ont enregistré une activité soutenue au quatrième trimestre. Pour ce qui est des cibles en dehors de l’euro-zone, la région Asie-Pacifique s’est également montrée active, trois des cinq acquisitions ayant été réalisées en Australie.

Europe : activité buy & build en recul de 30% en 2012

Méthodologie
Depuis 2003, Silverfleet Capital, en association avec mergermarket, analyse les tendances de l’activité buy & build sur le marché du capital-investissement en Europe. En 2010, Silverfleet Capital a également entrepris de publier des rapports trimestriels en complément de la revue annuelle.
Les données préparées par mergermarket n’incluent que les opérations de croissance externe effectuées par des sociétés européennes dont plus de 30 % du capital est détenu par une société de capital-investissement. Par ailleurs, la valeur de la transaction doit dépasser 5 millions d’euros ou le chiffre d’affaires de la société cible 10 millions d’euros pour que l’opération soit prise en compte.

(1) Il s’agit d’un chiffre provisoire. D’une manière générale, des données complémentaires relatives à des opérations de buy & build de taille relativement petite apparaissent bien après la fin du trimestre. Ce chiffre pourra donc être révisé à la hausse dans notre prochain rapport. En tout état de cause, il est peu probable que la tendance générale constatée s’en trouve modifiée.

Silverfleet Capital

Mercredi 27 Février 2013
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Magazine n°35



Lettres Finyear



évènements


Livres Blancs



L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31