Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Entreprise et salariés en France : une relation à reconstruire


Selon une étude ADP seuls 24% des salariés français sont pleinement ou très satisfaits de leurs services RH. 26% le sont de la culture managériale et organisationnelle de leur entreprise.




ADP, l’un des principaux acteurs mondiaux sur le secteur des services d’externalisation et de gestion du capital humain, dévoile aujourd’hui les résultats d’une étude menée par ADP Research Institute®* auprès des salariés français sur leur perception de la gestion du capital humain au sein de leur entreprise. A l’heure où les professionnels des Ressources Humaines s’accordent sur l’importance de l’engagement et de l’implication des collaborateurs au sein de l’entreprise, cette étude souligne l’existence en France d’une forte déconnexion entre les collaborateurs et l’entreprise et par voie de conséquence entre les managers et les directions des Ressources Humaines.

Des collaborateurs insatisfaits et en attente de plus d’attention

Un engagement au plus bas

Moins de la moitié des salariés interrogés se déclarent extrêmement ou très satisfaits de leur entreprise et seulement 14% la recommanderaient à leurs proches. Les entreprises ont perdu l’adhésion de leurs collaborateurs et ne parviennent plus à s’appuyer sur les leviers traditionnels de l’engagement. En effet, l’étude souligne que seuls :
- 27% sont extrêmement ou très satisfaits des opportunités professionnelles qui leur sont proposées,
- 26% le sont de la culture managériale et opérationnelle,
- 35% jouissent d’un équilibre vie professionnelle / vie privée satisfaisant ou très satisfaisant

Des fonctions RH avant tout administratives et peu satisfaisantes

Lorsqu’il s’agit d’évaluer les services des directions des Ressources Humaines et leur qualité, les salariés français se montrent une fois encore très critiques. Les principales activités mises en avant relèvent de l’administration et de la gestion RH, puisqu’à la question « Qu’est-ce que la DRH fait de bien », les salariés répondent spontanément :
- Les fonctions Paie, pour 31%, sachant que seulement 15% des salariés font totalement confiance ou très confiance dans la justesse de leur paie,
- Les process et la facilité pour avoir une réponse aux questions à 26%,
- La communication, l’écoute et le recrutement ne sont mentionnés respectivement que par 8%, 6% et 5% des personnes interrogées.

Un manque d’attention et de considération de la part du management

Autre point mis en avant par l’étude d’ADP Research Institute®* : l’évaluation de la performance et l’écart de perception qui existe entre ces deux populations sur le sujet :
- 82% des manageurs déclarent s’intéresser clairement au développement professionnel et à l’évolution de leurs collaborateurs, alors que seulement 44% des salariés estiment que c’est le cas,
- 81% des manageurs considèrent faire des retours utiles et constructifs à leurs collaborateurs, sentiment partagé par seulement 53% des collaborateurs,
- 33% des manageurs estiment évaluer de manière très efficace et pertinente la performance de leurs collaborateurs lorsque 23% des salariés le pensent.

Cette perception se traduit également par le niveau de satisfaction des collaborateurs en matière de développement professionnel : si 54% estiment que l’évaluation de leur performance n’a que peu d’impact sur l’évolution de leur carrière, 73% sont insatisfaits ou moyennement satisfaits des opportunités professionnelles disponibles au sein de leur entreprise.

Plus globalement, les salariés reprochent un manque d’écoute et de considération de la part de leur entreprise. Ainsi, 54% des salariés ont le sentiment que leurs avis n’ont pas d’impact sur les décisions, directions et politiques de leur entreprise. De même, la moitié estiment ne pas disposer d’une pris en compte de leurs feedbacks au sein de leur organisation.

Les RH : une fonction à réinventer au profit d’une véritable gestion du capital humain

Même si la France est réputée pour son esprit critique, les principaux résultats de l’étude n’en sont pas moins frappants et symptomatiques d’un malaise ambiant au sein des entreprises françaises. Les raisons d’une telle situation sont multiples et se répartissent aussi bien dans le temps que dans l’espace, chaque secteur, chaque type d’entreprise ayant ses propres facteurs de déstabilisation.

La situation économique ne simplifie pas ce constat ni les pistes à explorer pour retrouver le lien social au sein de l’entreprise, d’autant plus que les attentes des collaborateurs sont importantes, notamment vis-à-vis de l’amélioration des conditions de travail, de la reconnaissance et des perspectives d’évolution. Si l’entreprise n’a pas vocation à répondre à toutes ces attentes, les directions des Ressources Humaines vont devoir réagir et se repositionner au sein de l’entreprise.

« Les nouvelles technologies et les nouveaux modes de vie ont ouvert une nouvelle ère pour les Ressources Humaines, qui doivent se réinventer pour recréer du lien social et l’engagement des collaborateurs » souligne Sophie Galoo, Directrice de la Communication et de l’Ecosystème d’ADP en France. « Cela suppose une redéfinition du rôle de la fonction RH vers plus d’accompagnement individuel, une écoute importante et une communication interne plus fluide, reposant sur l’échange et l’interactivité avec les collaborateurs. Ces pistes de réflexion devraient contribuer à restaurer une fonction RH forte et opérationnelle, fédérant l’ensemble des collaborateurs autour d’un projet d’entreprise au profit de son développement et d’un retour à la croissance ».

*ADP Research Institute® fournit des informations utiles aux responsables des secteurs privé et public sur les questions de gestion du capital humain, les tendances de l’emploi et la stratégie des ressources humaines.

Méthodologie
Etude réalisée par ADP Research Institute®* auprès de plus de 500 salariés issus d’entreprises de toutes tailles et tous secteurs d’activité confondus.

A propos d’ADP
Les entreprises du monde entier font confiance à ADP® (NASDAQ : ADP) pour ses solutions et services basés sur le cloud afin de gérer leur atout le plus important : leurs salariés. Des ressources humaines à la gestion de la paie en passant par la gestion des talents et des prestations sociales, ADP apporte des connaissances et une expertise inégalées dans la constitution d’une main-d’œuvre plus forte. Pionnier en matière de gestion du capital humain (HCM) et d’externalisation des processus, ADP est au service de plus de 610 000 clients dans 100 pays.
En France, le groupe compte 2 500 collaborateurs répartis sur 9 sites régionaux pour servir 12 000 clients représentant 2,5 millions de salariés.
Pour en savoir plus sur ADP : www.fr.adp.com

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Les 4 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- Le Capital Investisseur

Le magazine bimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Vendredi 17 Avril 2015
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs