Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Économie collaborative : la troisième révolution digitale


Par Bruno Despujol*, Oliver Wyman.




Bruno Despujol
Bruno Despujol
Après les deux premières vagues d’internet, celle du search (Google) et la vague transactionnelle (Amazon, booking, etc.), la troisième vague digitale, apparue en 2010, est à la fois collaborative, mobile et relationnelle. Rendue possible par l’explosion simultanée des smartphones et du temps de connexion, elle a permis l’émergence de services nomades et impulsifs, bouleversant en quelques années des secteurs entiers. Quels sont les ressorts de ces nouveaux modèles ?

Économie collaborative : la troisième révolution digitale
Si ces nouvelles plateformes collaboratives offrent des prix incomparables, en moyenne de 20-50% moins chers que les offres historiques, on sous-estime souvent la principale raison de leur succès. Leur fort pouvoir émotionnel et la création de nouveaux standards d’expérience client bouleversent les codes établis avec des niveaux de satisfaction dépassant tous les modèles classiques (+35 points vis-à-vis des plus beaux produits de consommation). Le succès est là : 28% des adultes utilisent déjà l’économie collaborative et 34% des travailleurs américains arrondissent leurs fins de mois grâce à elle.

La différence avec les autres ruptures digitales est que celle-ci n’ajoute pas un intermédiaire malin qui capte une partie de la valeur d’un marché mais crée de toute pièce en quelques années un des plus importants concurrents du secteur.

Ce choc d’offre sans précédent s’appuie sur des modèles redoutables :
- Un inventaire qui s’auto-génère sans besoin de forces commerciales, multipliant par deux la vélocité de génération d’offre par rapports aux distributeurs classiques
- Une offre capable de s’adapter à la demande et cassant les modèles de profitabilité classiques grâce à des systèmes d’incentive des producteurs
- Des franchises « ultra-lean » et des modèles auto-entrepreneurs surfant sur des zones d’ombres réglementaires.

En quelques années, ces acteurs peuvent prendre plus de 10% de part d’un marché en moins de cinq ans.

Les plateformes les plus connues ne doivent pas ignorer l’immense champ d’application de l’économie collaborative qui pénètre de nombreux secteurs. Le choc est violent : les distributeurs se convertissent rapidement en marketplace, les usagers perdent la valeur de possession, le salariat n’est plus forcément la norme.

L’économie collaborative révolutionne la façon dont on achète ou vend, les services qu’on utilise ou fournit, et finalement notre rapport à la transaction et aux autres.

Extrait de la lettre "REPÈRES & STRATÉGIES" de décembre 2015 - Oliver Wyman France
www.oliverwyman.com/fr

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Les 6 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The FinTecher
- The Blockchainer
- Le Capital Investisseur

Le magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Vendredi 19 Février 2016
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs