Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Des projets BI pas si réussis que cela…


BI Scorecard signe une étude que vous devez cacher à votre DG.




Des projets BI pas si réussis que cela…
Evidemment, les maitrises d’ouvrage savent ce qu’elles veulent, les logiciels de BI s’installent d’un clic, les développements menés dans les clous et les entreprises prospèrent grâce à la vision temps réel de leur activité que leur procurent leurs superbes outils décisionnels… sauf que dans la planète où LeGrandBI a été inventé ça ne se passe pas tout à fait comme ça. BI Scorecard brise l’utopie et délivre une étude à ne pas mettre dans toutes les mains. Mettez la au coffre… à moins d’être meilleur que vos confrère, évidement.

Après avoir sévit en 2007, Cindi Howson a donc (fort probablement) torturé 324 responsables BI pour savoir si leur projets ont été des réussites, mais aussi pour savoir si ceux-ci ont vraiment participé à la réussite de leur entreprise…
Les résultats de son étude, baptisée « 2009 Successful BI Survey, Best practices in business intelligence for greater business impact » sont édifiants.

Des projets BI pas si réussis que cela…
Alors si vous pensez que les plates-formes BI ont gagné en maturité, que les chefs de projets maitrisent mieux les projets BI aujourd’hui plutôt qu’en 2007 vous vous mettez le doigt dans l’œil. Entre 2007 et 2009, le taux de projets jugé pleinement réussis est passé de 24% à 21%. Pas terrible. Le taux de projets moyennement réussi passe de 68% à 47%, Cindi ayant rajouté un palier « légèrement réussi » qu’on aurait pu appeler « médiocre » pour accueillir 29% de projets… médiocres. Un moyen de soulager les mauvais élèves qui ont pu ainsi échapper au piquet : l’échec pur et simple. Le taux d’échecs passe donc de 8% à 3%.
Bon, ce doit être dans la moyenne des projets informatique, des projets marketing et autres. Ne jetons pas la pierre à la BI d’autant que le décisionnel progresse dans tous les secteurs : la finance et la gestion, le management, les opérationnels, les clients et les fournisseurs. Par contre à la question « La BI a-t-elle contribuée à la performance de votre entreprise » seul 25% des personnes interrogées ont répondu « oui de manière significative ». 45% pensent qu’il y a eu un petit impact. Par contre 24% estime que l’impact est minime, 6% estime n’avoir eu aucun impact. Là encore ces chiffres sont à la baisse par rapport à ce qui avait été constaté en 2007. Probable que la crise à rappelé pas mal de monde à plus d’humilité.
Vous pouvez télécharger l’abstract (seulement) de l’étude « 2009 Successful BI Survey, Best practices in business intelligence for greater business impact » ici

Article liés

* Le Gartner toujours prudent vis-à-vis des SGBD libres
* Intégration : Les vrais coûts de l’Open Source
* Décisionnel Open Source, Smile annonce la nouvelle génération
* L’analytique, pour quoi faire ?



Des projets BI pas si réussis que cela…
Le grand BI
L'actualité satirique de la Business Intelligence et de l'analytique
www.legrandbi.com

Mercredi 13 Janvier 2010
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News