Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Comment mesurer réellement votre encours client ?


Réduire l’encours client pour l’amener aux meilleures pratiques de leur secteur reste un objectif prioritaire des entreprises. Ainsi, la méthode de mesure de cet encours*, véritable règle d’entreprise, revêt un caractère stratégique pour les Directions Financières puisqu’il préfigure du mode de fonctionnement et des moyens qui seront mis en place pour le piloter.




Comment mesurer réellement votre encours client ?
Structurer son encours client en sous-ensembles plus ou moins fins, c'est déjà refléter singulièrement les axes de travail qui seront mis en place pour l'optimiser. Resulteam, propose une dichotomie de l'en cours client en 3 grands ensembles distincts :
- Les factures à émettre (FAE)
- L'encours non exigible
- L'encours exigible

1 - Factures à émettre
- Production réalisée mais qui reste à facturer, la génération de FAE est une décision d'entreprise. Pour celles qui font ce choix, les FAE doivent être intégrées et identifiées dans la mesure de l'encours client, car elles peuvent en représenter une part significative pour laquelle les leviers d'actions sont importants.
- La réduction des FAE peut se faire grâce à des actions d'optimisation, spécifiques à chaque entreprise, sur les processus " vente ", " contractualisation ", " commande/livraison " et " facturation ".

2 - L'encours non exigible
- Il s'agit de l'ensemble des créances clients non échues.
- Malgré des leviers d'actions peu nombreux, la négociation des délais de paiement par les forces commerciales reste un moyen pour agir sur cet ensemble.
- Dans le cas de recours à un contrat d'affacturage, les créances cédées " sortent " de l'encours, néanmoins, il faut continuer à les piloter car elles peuvent être rétrocédées en cas de litige ou de non règlement.

3 - L'encours exigible
Il s'agit de l'ensemble des créances clients échues. On pourra distinguer plusieurs sous-ensembles :
- Les créances échues
- Les créances douteuses
Des leviers de réduction importants et adaptés à chaque ensemble existent.
Exemples : relance préventive, " cash marathon " Resulteam, négociation commerciale sur dossiers à plus d'un an, mise en place de moratoires, déclenchement de contentieux,...


Mesurer ces différents éléments pose nécessairement la double question de la faisabilité et de la fiabilité :
- En terme de faisabilité : le système d'information de l'entreprise a-t-il la capacité à produire les indicateurs nécessaires pour une utilisation opérationnelle ?
- En terme de fiabilité : les processus sont-ils suffisamment cadrés pour que les données soient qualifiées exhaustivement et correctement par les différents acteurs ?

En synthèse, derrière la question de la mesure de l'encours client, se cache tout un aspect du mode de fonctionnement des Directions Financières.

(*) Remarque : l'encours client, à l'instar du bilan de l'entreprise, se mesure par succession de photos instantanées. Ainsi, l'instant à laquelle la photo est prise impacte significativement le résultat de la mesure. C'est pourquoi la " dimension temps " est également un élément important de la règle d'entreprise.

Source :
Resulteam
16 rue Washington 75008 Paris
www.resulteam.com

Pour tout renseignement, veuillez contacter :
Frédéric Dupont, Directeur Associé
fdupont@lowendalgroup.com, 06 08 62 54 28

Frédéric Doumenc, Directeur Associé
fdoumenc@lowendalgroup.com, 06 71 60 60 33

Mardi 22 Mai 2007
Notez




DISCUSS / DISCUTER

1.Posté par Mhamed Ben Mahmoud le 24/09/2007 11:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Normalement il faut rajouter les commandes confirmées non encore produites surtout pour les commandes spécifiques (si le client en question ne s'acquitte pas de cette marchandise aucun autre client n'acceptera l'enlévement de cette marchandise)

Noter aussi qu'il faut rajouter les effets sans avis de sort, c'est à dire, les effets en circulation, cette composante ne devrait être prise en considération que pour les clients ayant des incidents de paiement.




Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News