Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Coface alerte sur la zone euro en retard sur la reprise


Coface relève sa prévision de croissance mondiale pour 2010 à 3%.




Trois pays industrialisés (Canada, Australie et Nouvelle Zélande) retrouvent la meilleure note A1, soit le niveau de risque qu’ils avaient avant la crise. La note A2 des Etats-Unis est placée sous surveillance positive. La zone euro, en revanche, reste en retard sur les Etats-Unis, avec une prévision de croissance revue à la baisse à 0,8%. La reprise de cette zone fait apparaître 3 profils de pays divergents, mais qui gardent tous en commun une prévision de croissance faible pour 2010.

Taux de croissance 2009 et 2010 : Irlande, Espagne et Grèce toujours en récession en 2010

Coface alerte sur la zone euro en retard sur la reprise

L’écart se creuse sur la reprise entre la zone euro et les Etats-Unis
Plusieurs pays industrialisés exportateurs de matières premières bénéficient de la reprise en Asie : le Canada, l’Australie et la Nouvelle Zélande, retrouvent la note A1, c'est-à-dire leur niveau de risque d’avant crise. Dans ces pays, les comportements de paiement des entreprises sont redevenus très satisfaisants et les défaillances d’entreprises ont nettement ralenti.

La bonne performance de l’économie américaine au 4ème trimestre 2009 amène Coface à revoir sa prévision de croissance à la hausse (2,3%) et à placer la note A2 du pays sous surveillance positive. Cependant malgré des signaux encourageants, (reprise des exportations vers les pays émergents notamment), le pays ne retrouve toujours pas sa note d’avant crise (A1). En effet, Coface craint un ralentissement de l’activité au cours de l’année en raison de l’affaiblissement des impacts favorables des stimuli budgétaires.

L’ensemble des pays industrialisés devrait afficher une croissance de 1,6% en 2010. Cette prévision de croissance cache des différences importantes, en particulier entre les Etats-Unis, qui représentent 26% du PIB mondial et la zone euro (21% du PIB mondial).

L’Europe à la peine
La croissance dans la zone euro a été décevante au 4ème trimestre. Elle a stagné en Allemagne et elle est restée négative en Espagne et en Italie. Coface revoit sa prévision de croissance pour la zone à 0,8% en léger recul par rapport aux prévisions précédentes.

L’activité dans la zone euro est affaiblie et la reprise y est plus contrainte qu’ailleurs. Les profils de croissance y sont traditionnellement très différents selon les pays mais on constate que tous les moteurs de l’activité quels qu’ils soient sont à la peine en 2010. On distingue 3 types de pays :
- Les grands exportateurs traditionnels (Allemagne, Pays-Bas) comptent en général sur l’investissement des entreprises orienté vers l’exportation. Or celui-ci ne connaîtra qu’un rebond modeste, car la demande de leurs partenaires européens sera très peu dynamique.
- La France et l’Italie s’appuient davantage sur la consommation des ménages mais celle-ci sera seulement faiblement positive en raison de la détérioration du marché du travail.
- Enfin, 3ème profil de pays, en Grèce et en Espagne, la contraction de toutes les composantes de la demande se prolongera en 2010. Le risque majeur dans ces pays est que les politiques budgétaires restrictives annoncées aggravent cette récession.

« Cette sortie de crise se caractérise par un choc positif de reprise de 4,5 points, sans précédent, mais en trompe-l’oeil. Si les pays émergents retrouvent presque leur niveau de croissance d’avant crise, les Etats-Unis affichent une reprise honorable mais risquée et la sortie de crise est très laborieuse en Europe » souligne François David, Président de Coface.

A propos de Coface
Coface a pour mission de faciliter les échanges entre toutes les entreprises partout dans le monde. Pour cela, Coface offre à ses 130 000 clients quatre outils pour externaliser en tout ou partie la gestion, le financement et la protection de leur Poste clients : l'assurance-crédit, l'affacturage, la notation et l'information d'entreprise et la gestion de créances. Coface propose également, en France, la gestion des garanties publiques à l'exportation pour le compte de l'Etat. Grâce à un service de proximité de qualité et 7 000 collaborateurs répartis dans 67 pays, plus de 45% des 500 plus grands groupes mondiaux sont déjà clients de Coface. Coface est filiale de Natixis dont les fonds propres (Tier 1) s'élèvent à fin décembre 2009 à 12,7 milliards d'euros.
www.coface.fr

Avertissement : la notation pays Coface ne concerne pas la dette souveraine puisqu’elle indique le niveau de risque moyen présenté par les entreprises d’un pays dans le cadre de leurs transactions commerciales. Cette évolution moyenne ne préjuge pas celle de la note de chaque entreprise, qui reste déterminée par ses caractéristiques propres : il est donc indispensable pour les partenaires d’une entreprise d’un des pays cités de vérifier son évaluation spécifique par Coface.

Jeudi 8 Avril 2010
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News