Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Chine : numéro 1 mondial dans les demandes de brevets et de marques de commerce


Thomson Reuters a annoncé aujourd'hui de nouvelles données sur l'innovation chinoise avec la publication d'une étude analysant les tendances mondiales en matière de brevets et de marques de commerce.




En cernant les demandes de brevets publiées, en examinant les problèmes concrets de contrefaçon des droits d'auteur et des marques de commerce et en comparant les politiques gouvernementales ainsi que les stratégies d'innovation à long terme de la Chine aux autres leaders mondiaux, les recherches de Thomson Reuters semblent indiquer que même si la Chine est numéro un dans les demandes de brevets et de marques de commerce dans le monde, sa situation en tant qu'acteur mondial est encore remise en question.

Voici quelques-unes des principales observations tirées de cette nouvelle étude :

La Chine est maintenant numéro un dans les demandes de brevets : Les demandes de brevets publiées en Chine ont augmenté de 16,7 % entre 2006 et 2010; cette année, l'activité de brevet consolide la position de numéro un mondial qu'occupe la Chine quant au volume de demandes de brevets, comme l'avait prévu précédemment Thomson Reuters. D'ailleurs, Thomson Reuters prévoit que la Chine publiera 493 000 demandes de brevets annuellement d'ici 2015.
Une hausse considérable des demandes de marques de commerce : Depuis 2000, le nombre de marques de commerce déposées en Chine a augmenté de plus de 450 pour cent, dépassant largement les autres pays, malgré la contrefaçon et la violation qui sévissent.
Une influence accrue dans les ouvrages scientifiques : Au cours des cinq dernières années, on a observé une augmentation de 80 pour cent de la production annuelle d'ouvrages scientifiques chinois, faisant de la Chine le deuxième pays au monde en termes de documents scientifiques publiés. Les États-Unis, qui sont présentement au premier rang, ont connu quant à eux une hausse de cinq pour cent.
Une expansion lente à l'échelle mondiale : Les organisations chinoises ne protègent pas leurs inventions en déposant des brevets à l'échelle mondiale autant que le font d'autres pays axés sur l'innovation. À l'heure actuelle, seulement 5,6 pour cent des inventions chinoises sont protégées par des demandes de brevets mondiaux à l'étranger, ce qui est beaucoup moins que les États-Unis (48,8 pour cent) et le Japon (38,7 pour cent).
L'innovation des entreprises en Chine accuse un retard : Selon l'analyse des 100 premiers innovateurs mondiaux de Thomson Reuters, les entreprises les plus novatrices dans le monde se trouvent aux États-Unis (40 pour cent), en Europe (29 pour cent) et au Japon (27 pour cent).
Les marques mondiales profitent du consumérisme chinois : Dans un environnement économique qui devrait atteindre 4,3 billions USD en dépenses de consommation d'ici 2015, les principales multinationales figurent parmi les 20 plus grands déposants de marques de commerce en Chine depuis 1976.
« La propriété intellectuelle est le pont qui relie l'innovation et la croissance économique », souligne David Brown, président de la division IP Solutions chez Thomson Reuters. « Nous avons entrepris cette étude comme un moyen d'identifier le point où l'innovation et la créativité rencontrent la qualité marchande, créant ainsi les conditions requises pour un développement économique durable. En examinant attentivement un large éventail de données, nous pouvons voir que la Chine est clairement sur cette voie, mais qu'il reste encore des étapes importantes à franchir. »

Les résultats de recherche sont disponibles dans deux nouveaux rapports rédigés par la division IP Solutions de Thomson Reuters. Invented in China examine d'une part le volume total de brevets et met de l'avant les domaines d'activité qui sont en plein essor en Chine. D'autre part, Special Report: Trademarks in China suit les tendances des 20 dernières années dans le domaine des marques de commerce en Chine et analyse les activités de marques de commerce des plus grandes marques au monde.

À propos de Thomson Reuters
Thomson Reuters est la principale source mondiale d'informations intelligentes pour les entreprises et les professionnels. Nous allions expertise du secteur et technologie novatrice afin de fournir, par l'entremise de l'agence de presse la plus digne de confiance, des renseignements de première importance aux principaux décideurs des marchés financiers, juridiques, fiscaux, comptables, scientifiques, médicaux et médiatiques. Ayant son siège social à New York et exerçant d'importantes activités à Londres ainsi qu'à Eagan, au Minnesota, Thomson Reuters emploie plus de 55 000 personnes dans plus de 100 pays. Les actions de Thomson Reuters sont cotées aux Bourses de Toronto et New York.
www.thomsonreuters.com

Lundi 9 Janvier 2012
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News