Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Bonus différés : un nouveau levier de performance pour les entreprises via la BI


Analyse de William Barkats, chef de projet Business Intelligence chez Micropole




Bonus différés : un nouveau levier de performance pour les entreprises via la BI
Commissionnement, prime sur objectifs, bonus, prime discrétionnaire… Les entreprises ont mis en place divers systèmes de rémunération variable. Parmi eux, les bonus différés ont un triple objectif : fidéliser les collaborateurs, maîtriser les dépenses grâce à l’intégration des indicateurs de performance et respecter la réglementation. William Barkats, chef de projet BI chez Micropole, nous en explique les principaux mécanismes et comment la Business Intelligence peut aider les entreprises dans leurs process de bonus différés.

Le principe de rémunération variable constitue un outil de motivation incontestable auprès des collaborateurs. Les bonus différés, principalement appliqués au sein du secteur bancaire, sont soumis à une réglementation très stricte de la part de l’Europe : le bonus total différé ne peut excéder 100 % de la rémunération fixe sur un an. Le principe : répartir une rémunération annuelle sur plusieurs années. Un point qui amène les entreprises à repenser leurs outils de gestion. « Il s’agit souvent de montants assez élevés, de plusieurs milliers voire millions d’euros. En 2014, l’Europe mettra en application la réglementation CRD 4 - Capital Requirements Directive – en gage d’une meilleure stabilité financière. » Toutefois, le grand nombre d’exceptions ainsi que l’importante mobilité des traders compliquent la gestion de ces bonus.

Intégrer les exceptions

Les responsables RH Compensation & Benefits ont besoin d’une souplesse optimale et d’une autonomie totale. Cependant, de nombreuses règles exceptionnelles doivent être intégrées, ce qui complique fortement leur tâche. « Les traders par exemple bougent énormément en interne, comme en externe. Or, chaque pays possède sa propre fiscalité. Donc comment décider qui paie et sur quelle législation se baser pour calculer le montant annuel ? De même, comment gérer les départs en retraite ? Il est impossible d’imposer des règles définies. Il faut gérer chaque cas séparément, et donc pour cela, disposer d’une solution fiable et adaptée à ses besoins réels. »

Une souplesse optimale et un service sur mesure

Dès 2004-2005 apparaissent les premières solutions progicialisées dotant les utilisateurs métiers d’une véritable autonomie, d’un outil convivial et d’une forte adaptabilité aux exigences européennes. « Mais la solution miracle n’existe pas. C’est pourquoi il est important de faire appel à des spécialistes du Pilotage de la Rémunération. Chez Micropole, nous accompagnons nos clients depuis le conseil en amont jusqu’à la mise en œuvre et l’accompagnement post-projet. L’idée est de doter chacun d’entre eux de l’outil le plus adapté à ses besoins. Aujourd’hui, près d’une vingtaine de clients nous font confiance pour les accompagner sur leurs problématiques de rémunération variable et deux grands groupes bancaires français ont fait appel à nous pour notre expertise sur la rémunération différée. » La gestion des bonus différés constitue un enjeu majeur pour ces entreprises soumises à de fortes pressions. Dans le contexte actuel, elles se doivent d’adopter des solutions modernes optimisées pour améliorer leurs performances.

Les sept étapes clés d’un projet de rémunération différée, selon l’expertise de Micropole

1. L’analyse préalable : il s’agit de donner une vision client sur l’état de l’art du marché et les quatre familles de produits - solutions progicialisées, développements spécifiques, outils spécifiques au secteur RH, éditeurs de règles.
2. Le conseil en amont : que veut-on gérer ? Quel est le processus que l’on veut mettre en place ? Mieux vaut commencer doucement et choisir quelques processus essentiels sur lesquels commencer.
3. Le choix de la solution : à chaque client, son outil.
4. Le cadrage du projet : il est indispensable d’établir précisément les processus qui seront mis en place.
5. La mise en œuvre : plus les étapes précédentes sont bien menées, plus l’implémentation est facilitée.
6. La formation et la conduite du changement : respectivement pour accompagner les utilisateurs clés sur la nouvelle application, et aider le client vis-à-vis des utilisateurs finaux, souvent répartis dans le monde entier. Cela contribue fortement à une meilleure adhésion à la nouvelle application.
7. L’accompagnement : pour guider le client sur les évolutions à mener et anticiper les besoins à venir.

À propos de Micropole
Micropole est une Entreprise de Services du Numérique (ESN), présente en Europe et en Asie, spécialisée dans les domaines de la Business Intelligence, de l’e-Business, de l’ERP et du CRM. Le groupe accompagne ses clients sur l'ensemble des phases d'un projet, du conseil à la réalisation complète de la solution ainsi que sur la formation. Leader dans son domaine en France, en Suisse et en Belgique, le groupe est également présent en Chine (Pékin, Shanghai et Hong Kong). Partenaire des principaux éditeurs de logiciels, Micropole regroupe plus de 1 300 collaborateurs et intervient auprès de 800 clients (dont 80% des groupes du CAC 40). Micropole possède le label « Entreprise innovante » attribué par Oséo Innovation. Le groupe est coté sur le marché Eurolist compartiment C d'Euronext Paris et est inscrit au segment Next Economy (Code ISIN : FR0000077570 – Code mnémo : MUN).
micropole.com

Jeudi 26 Septembre 2013
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear


Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs