Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Bilan 2010 : les défaillances baissent de 2% sur un an et se stabilisent autour de 63 000


Coface publie les premiers chiffres mensuels complets sur les défaillances.




Bilan 2010 : les défaillances baissent de 2% sur un an et se stabilisent autour de 63 000
Comment sont-ils obtenus ?
Coface Services extrait tous les mois de sa base de données des 6,5 millions d’entreprises françaises le nombre d’entreprises défaillantes (redressements judiciaires + liquidations judiciaires, dédoublonnés). L’extraction est réalisée en début de mois suivant, après régularisations des données du mois étudié (enregistrement de la totalité des jugements), garantissant ainsi l’exhaustivité des données mensuelles de Coface Services.

Après trois mois consécutifs de baisse, l’Observatoire mensuel de Coface indique clairement une stabilisation du nombre de défaillances autour de 63 000 en 2010 et une baisse considérable de leur coût de 24% par rapport à novembre 2009, témoignant d’une amélioration sensible de la situation pour les entreprises.

Cette baisse est cependant à nuancer car ces résultats demeurent encore élevés par rapport à ceux d’avant crise.

Certains types d’entreprises restent beaucoup plus exposés aux défaillances que d’autres.

Novembre, la troisième baisse mensuelle consécutive des défaillances
Les 4 898 défaillances du mois de novembre 2010 sont en baisse de 14,7% par rapport au mois de novembre 2009. C’est aussi la troisième baisse mensuelle consécutive des défaillances. Sur les 3 derniers mois, les défaillances reculent de 10% par rapport à 2009. Quant aux 12 derniers mois, le nombre cumulé (62 378) est en baisse de 3,3% sur la période décembre 2008 / novembre 2009.

Cela permet à Coface de préciser sa prévision d’une baisse des défaillances d’entreprises d’environ 2 %, à environ 63 000 pour l’ensemble de l’année 2010 (pour rappel : en 2009, le nombre de défaillances avait augmenté de 14%). Toutefois, les niveaux de défaillances enregistrés cette année restent encore très élevés en comparaison des années d’avant-crise (+22% entre 2007 et 2010).

Le coût des défaillances en baisse d’environ 24% sur novembre et sur un an
En novembre, le coût des défaillances pour les fournisseurs s’établit à 331 M€, en baisse de 24% par rapport à novembre 2009 (436 M€). Le coût cumulé des défaillances sur les 12 mois glissants connaît aussi une baisse considérable de 24,7%, à 3,8 Mds€, contre 5 Mds€ un an auparavant.

Ce net recul du coût des défaillances concerne particulièrement les PME (- 50,5%) et les Grandes Entreprises (-33,4%), signe que le caractère exceptionnel des défaillances de ces entreprises s’atténue progressivement.

« Le coût des défaillances en baisse continue est un des indicateurs révélateurs d’un scénario de sortie de crise. Ces résultats augurent d’un début d’année 2011 favorable pour les entreprises, » explique Jean-Yves Bajon, Directeur général de Coface Services. « Néanmoins, c’est un peu tôt pour annoncer une franche amélioration des perspectives car le montant des encours fournisseurs reste encore supérieur de 24% aux résultats de 2007, année hors crise».

Les défaillances moins destructrices d’emplois
La baisse des emplois menacés est particulièrement significative depuis 3 mois, avec 18% de moins entre septembre et novembre 2010 par rapport à la même période 2009. Avec 17 403 emplois menacés, le mois de novembre 2010 enregistre une baisse de 20% par rapport au même mois l’année dernière.

Catégorie la plus touchée: SARL / EURL de moins de 5 ans avec un Chiffre d’affaires inférieur à 500 000 € spécialisées dans le BTP et les Services
L’Observatoire des défaillances relève que les entreprises les plus jeunes demeurent les plus fragiles : le tiers des entreprises défaillantes ont moins de 3 ans et la moitié, moins de 5 ans. Les entreprises à responsabilité limitée (SARL et EURL) représentent les deux tiers des défaillances de ces 5 dernières années.

Le nombre de défaillances selon la tranche du chiffre d’affaires est à l'image du tissu économique français : les entreprises gérant moins de 500 K€ de chiffres d’affaires représentent 70% des défaillances mais aussi environ 70% des sociétés actives.

Enfin, les défaillances sont essentiellement concentrées dans trois secteurs d’activité : le BTP (32%), les Services aux particuliers (14%) et les Services aux entreprises (9%).

COFACE

Retrouvez toute l'actualité du credit management dans notre magazine en ligne DSOnews
www.dsonews.fr

Jeudi 13 Janvier 2011
Notez




DISCUSS / DISCUTER

1.Posté par Choko le 15/01/2011 16:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci pour cet article ...

Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News