Journal quotidien finance-innovation daily news
Financial Year Financial Year
Journal quotidien Finyear : finance-innovation all the year
 
 
 
 


              



Arismore réunit les architectes autour de l’intelligence collective


Jeudi 27 mai 2010, Arismore faisait salle comble en réunissant une assemblée de managers et d’architectes de Système d’information, lors d’un séminaire à l’Aéroclub de France sur le thème «De la compétence individuelle à l’intelligence collective ». Pour Gilles Castéran, Directeur Associé d’Arismore, l’objectif de cette conférence est de partager les quelques clés permettant de faire émerger l’intelligence collective, d’accroître la capacité d’architecture et la montée en compétence des individus.



En effet, si la démarche d’architecture s’avère être une réalité pour simplifier, innover et transformer le système d’information, elle met également en évidence le besoin croissant d’architecture d’entreprise et de managers capables de faire naître une vision commune, de faire partager les trajectoires et de piloter les évolutions.

C’est pour réfléchir aux moyens à mettre en œuvre qu’Arismore a rassemblé ces acteurs dans un lieu où des esprits visionnaires ont su réunir dès 1898 des talents internationaux et poser les bases de l’organisation de l’aviation.

D’entrée, le débat est lancé : réunir des talents ne suffit pas, il faut un cadre favorisant l’échange, les initiatives et le partage dans le but de faire émerger les décisions adaptées.

Yannick Brahy, responsable de l’architecture d’entreprise au sein d’Arismore, a présenté différents cas d’usages de l’architecture d’entreprise en réponse à différentes étapes de la transformation de l’entreprise et de ses SI. Il a rappelé que les capacités de l’entreprise à se transformer reposaient sur les rôles et compétences, la conduite du changement et la communication.

Bernard Marie Chiquet, coach pour managers et équipes dirigeantes, fondateur de l’Institut de la Gouvernance Intégrale, a expliqué comment faire émerger l’intelligence collective pour aboutir à un processus de décision par consentement. Les clés de la réussite du processus de décision ont notamment été exposées, avec la compréhension, la participation et l’expression de toutes les parties comme exigences pour que l’ensemble des points de vue soient pris en compte. « L’intelligence collective, c’est la capacité à additionner des points de vue,» résume Bernard Marie Chiquet.

Thierry Lapointe, en charge du centre de formation d’Arismore, a insisté sur la notion de capacité d’architecture, intégrant le facteur humain (avec la gestion des compétences), les processus (avec la gouvernance d’architecture), la relation (avec les projets) et la description de l’architecture d’entreprise (avec son référentiel). L’accent a été mis sur la nécessité de pérenniser ces démarches en bon professionnel avec des outils collaboratifs. L’importance du référentiel de compétences, d’un cursus de formation, de coaching, et la valorisation des architectes ont été mis en avant afin d’inviter les participants à construire une capacité à accompagner le changement actuel et futur.

Pour conclure, Eric Boulay, président d’Arismore, et représentant de l’Open Group en France, a ouvert la table ronde par le constat que les modèles étaient désormais suffisamment nombreux pour se concentrer sur l’usage de ces derniers, une vision partagée par les études du MIT (Media Lab), le rapport Bravo sur « La société et l’économie à l’aune de la révolution numérique », et le livre « Enterprise 2.0 », entre autres.

Arismore

Mardi 1 Juin 2010
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières



évènements



Lettres métiers


Livres Blancs



Blockchain Daily News