Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Abolir les limites de l’exploitation des données


Jean-Pierre Riehl, Responsable de la practice Data & Business Intelligence chez AZEO




Jean-Pierre Riehl
Jean-Pierre Riehl
[Lisez la suite dans finyear « Le big data » est l’expression utilisée pour parler de données difficilement exploitables avec des moyens ou des techniques traditionnelles. Cela implique, et il faut correctement l’appréhender, de nouveaux modes d’exploitation. Au- delà d’une simple expression, le big data est un véritable concept permettant d’abolir les limites de l’exploitation des données. Au final et encore plus aujourd’hui, le souhait de chaque utilisateur est de trouver, au coeur d’une montagne de données, des tendances, des relations inattendues, des modèles dans le modèle, etc. Face à l’explosion du big data, de nouveaux paradigmes ont été créés offrant, quelque soit le secteur, de nombreuses possibilités.

Un changement de paradigme réel dans l’approche de l’exploitation des données

Tout d’abord, pour mettre en pratique ce concept de big data le principe des 3V est indispensable :

- La volumétrie concerne des données très importantes sans pour autant aller jusqu’aux péta-octects de Facebook ou de Google. On compte maintenant cette masse de données en centaines de To.

- La vélocité représente quant à elle un flux entrant supérieur à la capacité de traitement (ou suffisamment élevé en comparaison). On entend par « traitement » l’intégration ou l’analyse de ces données.

...

Lisez la suite dans finyear magazine d'octobre 2013

Lundi 18 Novembre 2013
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs